mercredi 11 mai 2016

Le huitième livre de Vésale

Le huitième livre de Vésale
El secreto de Vesalio
Jordi Llobregat
Le cherche midi, 2016
Traduit par Vanessa Capieu


Un an avant l'exposition universelle à Paris, Barcelone a eu la sienne, et c'est dans ces lieux et contextes historiques que se déroule le roman de Jordi Llobrégat. Peu de temps avant l'ouverture de l'exposition, Daniel Amat revient en Espagne après des années d'études en Angleterre, appelé par un télégramme lui annonçant le décès de son père. Décès qui ne serait pas naturel, et il décide de reprendre l'enquête que son père menait sur une série de crimes : on retrouve en effet les cadavres de jeunes ou très jeunes femmes, dans des états effroyables (je précise : pas de descriptions in extenso, ne vous inquiétez pas). Avec un journaliste porté sur la boisson et un étudiant en médecine très doué, ils se heurtent à des mystères, des tentatives de dissuasions, et tentent de mettre la main sur ce Huitième livre de Vésale qui devrait leur permettre de comprendre les événements et de contrer l'assassin.

De temps en temps je ne rechigne pas à une lecture un peu 'suspense', j'en lis peu mais je sais reconnaître les, disons, ficelles du genre. Ici nous avons tous les ingrédients d'un page turner, avec découpage haletant et rebondissements garantis. Même une course poursuite en voitures (tirées par des chevaux!). Souterrains peuplés de rats et de rebuts de la société, maisons abandonnées, etc. Ouvriers, prostituées, bonne société, toutes les classes sont présentes.

Il m'a quand même fallu une centaine de pages (sur 620) pour bien m'y caler, après avoir pris la décision de survoler les noms de rues et de quartiers, et détails sur la vie à l'époque, qui ont dû passionner les espagnols mais pas moi (l'écriture est un peu plan plan quand même). Puis je me suis prise au jeu, c'est bien fait, mais parfois too much quand même dans les rebondissements.

Trop rapide parfois, par exemple quand Pau découvre le rendez vous donné par un ex serviteur (page 164), un papier qu'il découvre vraiment par hasard.
Sinon, pour Vésale, je n'ai pas vraiment tout compris. Mais ça ne doit pas avoir d'importance.

Pour amateurs de page turners et de Barcelone.

Des avis sur Babelio,

24 commentaires:

  1. je viens d'ingurgiter trois polars coup sur coup, sans éprouver de coup de coeur, je vais passer

    RépondreSupprimer
  2. Je ne note plus que les coups de cœur et je n'ai pas l'impression que c'est le cas ici ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, franchement non. Je sais qu'il y a des amateurs (je peux leur envoyer s'ils me font signe) mais ce n'est pas trop mon genre de lecture, en fait. Heureusement le point positif c'est qu'il n'y a pas de détails gore (ouf)

      Supprimer
  3. Je peux donc le laisser passer sans aucun état d'âme.
    Luocine

    RépondreSupprimer
  4. Donc pas pour moi puisque je n'aime pas les page turner... Ouf ! Un que je ne note pas. Tiens, à propos (et tu verras ça bientôt sur mon blog) je viens de découvrir grâce à toi Erwan Larher ! J'ai adoré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiiiiiiiiii ! Erwan! Son dernier opus? Evidemment qu'il est bien!

      Supprimer
  5. J'adore Barcelonne ! Je note ce livre. Les invraisemblance ne me dérange pas. Dans la forme, ça me rappelle Carlos Ruiz Zafon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que l'éditeur y fait référence, mais comme je ne l'ai pas lu (dans ma PAL quand même) je ne peux rien dire...

      Supprimer
  6. Je passe aussi malgré Barcelone et la belle fille aux yeux verts sur la couverture du livre ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Joli vert, exact! Une des héroïnes en a de tels ...

      Supprimer
  7. Là,je ne sais pas. J'ai failli pas plus tard qu'hier être tenté par ce doux visage énigmatique. Je vais sans doute l'oublier....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Belle couverture, en effet... Pas trop mon genre de lecture habituelle, mais efficace quand même!

      Supprimer
  8. je l'avais commencé et ça n'a pas pris...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien dit qu'il m'avait fallu une centaine de pages... Si ça n'avait pas été un envoi de S j'aurais sûrement passé. Maintenant je sais que ce n'est pas mon genre de lecture préféré. Tout va trop vite!

      Supprimer
  9. Barcelone oui, page turner un peu mois. Et puis, 640 pages...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, 640 pages... Il s'y passe toujours quelque chose, mais...

      Supprimer
  10. Déjà que je ne suis pas très polar ... je passe

    RépondreSupprimer
  11. Je ne connais pas du tout. Oui, je suis un amateur de page-turner mais ma PAL est suffisamment haute...!!!
    Bon vendredi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Éventuellement quand il sera en poche?

      Supprimer
  12. Aaah très bien, tu en parles ! Parce qu'à un moment, je n'ai pas arrêté de voir le Cherche-Midi en faire la promo sur FB et j'étais curieuse (forcément). J'adore Barcelone aussi ce roman aurait pu avoir beaucoup pour me plaire mais bon, a priori sans grosse urgence quand même donc. En mode bouclier ON !:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu ces promos aussi,mais j'ignorais si c'était sur tous les Facebook (j'ignore encore comment ça fonctionne)
      Tu fais comme tu le sens...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!