jeudi 7 juillet 2016

Retour au 87ème district

Je cite Jérôme (tu me permets) dans un commentaire récent:
"Je ne suis pas fan de polar mais McBain est bien plus qu'un auteur de polar."
Jérôme a TOUT compris!

"Lundi matin arriva.
Il arrive toujours.
Le lundi matin, on se réveille, on examine l'existence telle qu'elle se présente, et on trouve qu'elle se présente mal. Le lundi est comme ça, c'est la nature de la bête. Le lundi devrait être un commencement, quelque chose comme un nouvel an à la petite semaine. Mais pas du tout. Le lundi est invariablement un sale jour. On devrait interdire le lundi."

Si vous pensez "quézaco 87ème district", ma mission ce matin est toute trouvée... Parce qu'il est grand grand temps  que vous fassiez connaissance de la brigade du 87ème district dans la ville tentaculaire d'Isola imaginée par Ed McBain. Ecrits entre 1956 et 2005, les 53 romans en tout suivent la vie d'une brigade de policiers. Il n'est bien évidemment pas question de lire tous les romans d'affilée, un seul peut suffire au départ. Mais les aficionados (et ils sont nombreux !) savent qu' Omnibus s'est lancé dans la parution de la totalité (neuf bons gros volumes tenant parfaitement ouverts en main). J'ai déjà lu le 1( 87ème district : Du balai, Le sonneur, Le fourgue  Faites moi confiance Victime au choix Crédit illimité Souffler n'est pas tuer), voici le 2, et le 3 m'attend, en 2017?

Chaque roman d'environ 120 pages peut se lire indépendamment, l'auteur présentant succinctement chacun des policiers de la brigade intervenant dans ladite histoire. Je viens d'engloutir 7 enquêtes et je confirme : c'est très addictif! Dès la première page, on est plongé dans l'ambiance. Ce peut être la belle description de la ville, personnage à part entière. Ou les dialogues. Ou le rythme sans faille. Ou les enquêtes en elles-mêmes. Ou les petites réflexions en passant, sur la conception du métier de flic ou la vie en général. Je l'ignore, mais à chaque fois ça fonctionne!

Cerise sur le gâteau quand on lit dans l'ordre de parution: les saisons s'écoulent, la vie aussi. Au départ du volume 1 l'inspecteur Carella n'est pas marié, au début du 2 sa femme est enceinte, à la fin du 2 les gamins marchent et parlent... Certains flics sont morts, etc.

Juste pour donner une idée de l'imagination de l'auteur, voici rapidement une présentation des 7 intrigues du volume.
Soupe aux poulets : Pendant que Carella tente de résoudre une histoire de suicide en pièce close, une femme prend en otage tous ses collègues de bureau, attendant son arrivée pour le descendre.
Pas d'avenir pour le futur : la sœur de Carella se marie, mais un mystérieux tueur embusqué suit la noce, objectif, se venger du marié.
Rançon sur un thème mineur : le fils d'un riche homme d'affaires est enlevé, mais en fait il y a erreur sur le gamin.
La main dans le sac : Où l'on trouve une main de cadavre dans un sac... Une histoire des plus terribles.
A la bonne heure : Plus drôle, une équipe de cambrioleurs.
Mourir pour mourir : Se déroule dans un quartier d'habitants originaires de Porto Rico, avec des gamins tentés par les caïds et les bandes. Plutôt noir.
Le dément à lunettes : un tueur descend quatre personnes dans une librairie, parmi lesquelles une proche d'un des inspecteurs.

(traducteurs : Louis Saurin, Philippe Aronson, Jean-François Merle, Sylvie Fontaine, Jean Charles Provost, , Claire Céra, Georges Monny)

"L'employé devait être en train d'additionner des chiffres, comme tous les employés de tous les guichets du monde chaque fois que l'on a besoin d'un renseignement. S'ils n'additionnent pas des chiffres, ils comptent des tickets, ou de l'argent, ou des timbres, ou leurs doigts de pied, mais il est inévitable qu'ils comptent quelque chose et sont bien trop occupés à compter pour s'intéresser à vous et à vos problèmes."

Faites moi confiance, c'est de l'incontournable, du pur nanan, du haut de gamme.
En plus ça me permet de décrocher l'entrée au challenge du Pavé de l'été chez Brize, avec 880 pages.


44 commentaires:

  1. Jérôme sera flatté à son retour de vacances de voir que tu le cites ! je profite d'une pause dans mon voyage pour te lire. Je parle de toi, normal vu que je suis avec Marie-Claude - on parle bouquins et blogues non stop !
    sinon question à deux dollars canadiens : c'est quoi du "pur nanan" ???
    allô du Québec !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nanan, c'est une petite friandise, une sucrerie, du grignotage qui coule bien, tiens (genre sirop d'érable et autres machins au beurre de cacahuète que tu ingurgites actuellement).
      Et bonnes vacances!!!! Je suis l'affaire sur Facebook!

      Supprimer
  2. 53 volumes bigre !! je n'ai pas autant d'appétit, mais un ou deux, je ne dis pas non, pour voir ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi commencé depuis longtemps avec un volume trouvé par ci par là. Jusqu'au jour où j'ai décidé de prendre les choses en mains. Rappel : chaque roman est court, finalement.

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Hé oui, on tombe facilement dans la marmite, non? ^_^

      Supprimer
  4. Réponses
    1. Essaie d'en lire un au moins, tu verras!

      Supprimer
  5. A cette époque de l'année, j'ai toujours des envies de polars : zou ! c'est noté pour une découverte cet été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du bon vieux classique (qui n'a pas pris une ride), prenant, bien écrit et composé, et sans doute présent en bibli!

      Supprimer
  6. bizarrement Ed McBain ne m'a jamais vraiment tenté, j'en ai lu quelques uns il y a ....mais je vois que tu es fan, j'ai moi aussi quelques auteurs de polars que j'aime beaucoup alors je te comprends

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait sans le tas il y en a de meilleurs, c'est sûr, peut-être es-tu tombée sur les 'bons sans plus'. Mais si on lit dans l'ordre, c'est bien meilleur!

      Supprimer
  7. J'ai tous les volumes de cette intégrale, tu penses bien. Le 87ème District a fourni l'ADN de toutes les séries TV policières modernes, mais au-delà de cet aspect, McBain était un fabuleux écrivain et tu as raison de préciser qu'il est préférable de lire les romans dans l'ordre, c'est un vrai plus pour comprendre l'ampleur et la profondeur de cette comédie humaine qu'est le 87ème district.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai que les trois premiers... Mais je compte bien investir! Je suis absolument ravie de les lire dans l'ordre, il y a là un plus très très net!
      En fait on se demande quand il dormait, cet auteur, avec tous ses pseudos. J'ai lu aussi Graine de violence; il a bossé sur Les oiseaux, etc. bref, quel talent!

      Supprimer
  8. Toujours pa slu cet auteur... C'est grave ? :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que oui, va voir sa fiche Wikipedia, c'est du lourd!
      Et en fait, un de ses romans, ça se lit comme on boit un rosé bien frais (avec modération), sans s'en apercevoir ou presque tellement ça coule bien.

      Supprimer
  9. Mais Keisha, vu les bouquins que tu m'as fait découvrir dernièrement (j'ai "Hérétiques" de Padura comme prochain livre à lire...) je te suis les yeux fermés!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et là si tu ne lis qu'un roman, c'est plus court qu'Hérétiques! Tu verras; Ed McBain c'est excellent.

      Supprimer
  10. Tu m'as presque convaincue mais... 880 p....? Outch !! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 880 pages pour 7 romans, donc tu peux n'en lire qu'un (120 pages). J'ai tout lu d'un coup pour le challenge de Brize (et je suis un poil fan de l'auteur)

      Supprimer
  11. Moi qui n'avais que le nom d'Ed McBain, sans titre, dans ma LAL, je sais quoi lire maintenant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, tu lis celui que tu trouves... ^_^ Deux ou trois, même, si tu veux. J'en ai lu en anglais d'ailleurs il y a longtemps.

      Supprimer
  12. J'ai toute confiance, oui mais voilà je n'ai aussi qu'une vie donc je ne peux plus suivre....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Même un petit essai avec un seul roman, pour voir? ^_^

      Supprimer
  13. Réponses
    1. Voui. Imaginaire mais basé sur la réalité.

      Supprimer
  14. OKOK je suis convaincue (perdue) ! J'adore les extraits, celui du "lundi" et des "employés de guichet", et le pitch de chaque intrigue ! 880 pages ? Pfiou, pire que Proust, non ? Haha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cette fois j'ai choisi des extraits plus humoristiques, mais il y en a de plus sérieux ou plus lyriques, mais sans alourdir, rassure toi!
      Un roman = 120 pages, ça se lit en quelques heures!

      Supprimer
  15. je suis conquise avant d'avoir ouvert le livre! Surtout que j'ai une furieuse envie de polars depuis un moment...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne chance alors avec ta bibli!!! Ce sont des lectures parfaites...

      Supprimer
  16. J'aime aussi beaucoup, de temps en temps j'en lis un pour le plaisir.
    Le Papou

    RépondreSupprimer
  17. J'avais déjà noté (en passant sur ton blog) le 1... Oui, je sais, je traîne, je ne l'ai toujours pas lu, même pas cherché à la médiathèque, une honte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si la bibli n'a pas ces pavés, pas grave, tu trouveras j'espère un roman détaché du reste!

      Supprimer
  18. Bon, bon, bon, tu m'as au moins convaincue d'en essayer un !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un de ces courts romans, oui... Même si l'addiction vient avec le nombre...

      Supprimer
  19. Coucou hihihi j zi cru à une erreur made frappe pour nanan 😄 et que tu voulais dire nanar ...Tu es en lecture pavés waou
    Pour ma part je quitte les bords du Baïkal ...je me suis un peu lassée en cours de cet ermitage glaçé...
    Place à de la lecture pour la plage 😆bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, tu as saisi ma pensée!
      Ah Tesson je suppose, bah tu le finiras plus tard.
      Je ne vais pas à la plage, je lis à l'ombre!!!^_^

      Supprimer
  20. Je viens de lire la première enquête du tome 1, et bim ! accrochée : les six suivantes ne vont pas faire long feu...
    Sur ce, je vais vérifier que les tomes suivants sont dans le catalogue de la bibliothèque...
    Merci pour cette découverte !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture, et fais un peu durer... Ici j'ai acheté les trois premiers il y a longtemps, alors maintenant, oups, pas facile de trouver en librairie...

      Supprimer
  21. Je me rappelle d'un de tes précédents billets qui faisaient aussi l'éloge de cet auteur, mais je ne l'ai toujours pas lu. Peut-être cet été...

    RépondreSupprimer
  22. Je suis une grande amatrice des chroniques du 87eme district, j'ai commencé à les lire en 1997 par hasard, j'ai tout de suite aimé le style et je me suis attaché à tous ces personnages, j'ai eu le malheur de prêter quelques volumes que l'on ne m'a jamais rendu... si quelqu'un a des titres qu'il souhaite vendre je suis très intéressée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après avoir lu quelques titres dans le désordre, j'ai démarré la lecture de cette collection omnibus, qui propose la totale! J'en ai acheté 3 et regrette de n'avoir pas été vigilante, car pour les trouver, maintenant... Un libraire m'a même affirmé que l'éditeur n'était pas allé au bout. Ha bon? En fouinant sur A** j'ai vu que la série existe. Pour l'instant il me reste le 3 à lire, ensuite il faudra bien que je me bouge...
      Vous comprendrez que je n'ai pas l'intention de rien vendre, puisque je voudrais acheter! Je constate que les livres prêtés sont souvent des livres non revus, hélas. Je compatis avec vous et vous souhaite bonne chasse de ces chroniques!
      Je signale aussi que c'est parfaitement lisible en anglais, au cas où vous pourriez vous y lancer.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!