lundi 1 août 2016

Le galop du vent sous le ciel infini

Le galop du vent sous le ciel infini
Chroniques des terres australes
David Lefèvre
Le passeur, 2016


Après  La vie en cabane    Aux quatre vents de la Patagonie  Solitudes australes on peut s'interroger : encore un livre de David Lefevre? Cet observateur patient, ce voyageur passionné avait bien sûr encore à dire sur la Patagonie (où je pense qu'il vit encore?)

La Patagonie, offerte au ciel , pluie et vent, comme dans le chapitre inaugural, histoire de bien marquer le terrain. Puis, fasciné par la Patagonie (il n'est pas le seul) il relate son expérience et celle de nombreux marins ou écrivains. Quelques rencontres et visites (j'adore les *tondeurs de moutons!) et voilà qu'il mène l'enquête sur En Patagonie de Bruce Chatwin (un incontournable), son oncle Milward, et finalement l'épopée du Dresden.

Les lecteurs aimant les beaux récits trouveront de quoi se régaler. Et, ce qui ne gâte rien, David Lefevre écrit toujours aussi bellement.

Je choisis un passage dans le chapitre "De l'inconvénient d'écrire ses voyages" où, en pleine réflexion sur sa vision de En Patagonie de Chatwin, il s'interroge lui-même.
"Quelle est la place du récit de voyage dans le grand tout de la littérature? Et quel nom lui attribuer? La relation de l'ailleurs, l'aventure du vécu, le récit du monde...? Comment le sauver d'une tyrannie des hiérarchies et des nomenclatures qui ne jure si souvent que par le sacro-saint roman et qui peine à croire que le récit d'un voyage puisse dire beaucoup plus que le seul voyage pour s'élever à la dimension d'une oeuvre littéraire à part entière? Pour nous autres qui passons et décidons d'écrire ce que nous avons vu, l’écrivain se double d'un témoin. "Etc.

Les avis de Hélène (merci!),

*A visiter! (superbes photos)

28 commentaires:

  1. Je ne comprends pas bien ce que tu veux dire par "craignant les descriptions pures et dures". Il n'y en a pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si, un peu, mais comme je sais que ce n'est pas la tasse de thé de certains lecteurs, j'essaie (maladroitement) de préciser qu'il y a aussi des rencontres et des histoires... Bon, je me suis relue, tu as raison, alors je vais changer ça. Merci! ^_^

      Supprimer
  2. J'ai bien aimé mais moins que "solitudes australes" !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh j'aime tout de lui! (j'en suis à quatre!)

      Supprimer
  3. ah toi et Hélène ! les amoureuses de ces récits .. bizarrement je crois mieux aimer voyager que lire des récits de voyage, j'ignore si je suis claire .. mais maintenant, par votre faute, je passe toujours devant ce rayon !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pffff! Pour moi c'est le rayon de la mort qui tue!
      Sinon, on peut faire les deux : voyager ET lire des récits de voyage, tiens hier soir j'étais chez les Ouïghours et à Pékin et à Xian et ... avec un livre, mais aussi en plein souvenir d'un voyage similaire il y a 7 ans.

      Supprimer
  4. Oui, on peut faire les deux : voyager et lire des récits de voyage! J'avoue que personnellement, je préfère le sacro-saint roman bien que je ne tombe pas dans "la tyrannie des hiérarchies". D'ailleurs, j'aime à l'occasion le récit de voyage et les descriptions qui vont avec surtout si elles sont bien écrites..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien sûr, les deux sont agréables, voyager et lire des récits de voyageurs. Je viens d'en terminer un se passant en Chine, d'ailleurs, et je m'y retrouvais un peu.
      Oui, aussi, il faut que l'écriture soit là, et des réflexions, pas juste un déroulé simple de faits.

      Supprimer
  5. Un auteur que je ne connaissais pas et un livre qui me tente bien !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas son premier, et toujours la Patagonie!

      Supprimer
  6. Pourquoi pas ? ( s'il est à la biblio)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. S'il n'y est pas, emprunte un autre titre de l'auteur (ils sont tous bons!)

      Supprimer
  7. je n'ai toujours pas lu cet auteur, pourtant je sens bien qu'il est fait pour moi, mais j'ai un peur qu'il ne m’entraîne en Patagonie, et c'est le voyage que je me garde pour la fin, parce que je crois que quand on a vu ça, tout le reste doit sembler bien fade...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, j'ai depuis quelque temps des envies de Patagonie aussi... Lis David Lefevre, ça ne te fera pas de mal, bien au contraire.
      Mais non, il y a sûrement des coins qui font rêver!!!

      Supprimer
  8. je dois faire partie des blogueuses réticentes aux descriptions gratuites .. ça me lasse, mais sans doute cet auteur échappe t-il à cette critique à voir!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, pas de descriptions gratuites, sinon comment veux -tu suivre l'auteur? De plus il y a des histoires du passé bien racontées.

      Supprimer
  9. Bellement comme les moutons ? .... enfin bêllement 😁bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pfff, j'écris trop vite il faut croire.

      Supprimer
  10. Bon, récit de voyage, je suis toujours preneuse mais bon, objectif finir Proust, voyage dans la mémoire et les souvenirs, tout un programme.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A te lire juste là je sens que la Patagonie serait plus ton truc que Proust.

      Supprimer
  11. Oui, oui, je suis à la bourre ! très même sur tes billets. Je commence donc par ce livre, forcement... un David Lefèvre *Soupir*. Je ne l'ai pas encore lu, je fais durée le plaisir, mais du coup j'ai un peu peur (ou pas) qu'il nous refasse "aux 4 vents" en raccourci, non ? Aux dernières nouvelles David était sur Paris "peut-être pour la préparation de ce livre).

    En tout cas, ce livre ne devrait plus rester longtemps dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rassure toi (c'était ma crainte un peu, forcément), ce livre n'est absolument pas redondant (ou alors j'ai une mémoire de microbe, mais quand même, je crois que non). J'ai lu En Patagonie de Chatwin, ce qui est un plus pour apprécier celui de Lefevre et me suis régalée des histoires que raconte Lefevre, il a vraiment du souffle pour cela. Ne laisse pas ce livre dans ta PAL! Je serais ravie d'avoir des nouvelles de l'auteur (il a quitté Transboreal?)

      Supprimer
  12. Je dois lire le Chatwin prochainement, je vais peut-être commencer par lui alors, comme cela il sera lu :) En fait j’avais demandé des nouvelles de David à Marc Alaux suite au tremblement de terre du Chili, c'est lui qui m'a dis qu'au dernière nouvelles il était sur Paris mais qu'a priori il ne donnait pas de nouvelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu avec intérêt le passage de D Lefevre sur ce En Patagonie, comme quoi... Mais c'est à lire!
      Transboreal et moi, pas facile de se voir, 'ils' sont toujours à un autre salon. j'ai vu un responsable de Ginkgo au festival America, je sais déjà qu'au moment des RV de l'histoire à Blois, il y a trois autres salons. D'ailleurs l'équipe des éditeurs de voyage s'est encore étoffée.

      Supprimer
  13. Le plus simple est d'aller les voir sur Paris :) tiens cela me fais penser que j'ai un billet de prévu sur la librairie depuis pas mal de temps !! Tu as les noms de ces nouveaux editeurs de voyages ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mouais c'est ça! ^_^ J'attends le billet sur la librairie, alors!
      je n'ai pas les noms, c'est juste en passant qu'on m'a dit qu'ils étaient 9 ou 10 maintenant... D'ailleurs je viens de démarrer celui de chez Intervalles acheté l'année dernière.
      Tiens, je trouve ça Union des éditeurs de voyage indépendants
      Bouts du monde – Elytis – Géorama – Ginkgo – Intervalles – Magellan & Cie – Nevicata – Nomades – Transboréal
      lien : http://www.uevi.org/

      Supprimer
  14. Bouts du monde, c'est la revue ? tu la connais? elle est top. le numero en cours est special US. Je vais jetter un oeil aux autres alors.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur le site on parle de revue. Pffff, ça m'a l'air un peu trop tentant tout ça. ^_^

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!