mercredi 4 janvier 2017

Est-ce qu'on pourrait parler d'autre chose?

Est-ce qu'on pourrait parler d'autre chose?
Can't we talk about something more pleasant?
Roz Chast
Gallimard bande dessinée, 2015
traduit par Alice Marchand


Puisque Fanja insiste (ici son billet ayant déclenché ma lecture) je vais essayer de parler BD, genre de lecture régulière chez moi mais sans billet...

L'auteur est américaine, et vit dans le Connecticut avec sa propre famille. Elle est née en 1954 de parents, George et Elisabeth, nés tous deux en 1912. Une couple très fusionnel, n'ayant jamais quitté son quartier de Brooklyn; un père auquel l'auteur peut se comparer pour la personnalité, mais une mère pensant avoir toujours raison et de caractère souvent difficile. Le couple a très bien fonctionné ainsi, mais leur fille (unique) a vite quitté le coin à la fin de ses études.

Des années plus tard, elle retourne chez eux. La question du vieillissement desdits parents devrait se poser, mais chacun des trois est content d'éluder le futur problème.

Cependant les deux parents dépassent les 90 ans, le père perd un peu la tête, la santé de la mère décline. Leur fille fait appel à toutes les solutions possibles, de l'aide à domicile jusqu'à, quand c'est vraiment impossible de faire autrement, l'installation dans 'cet endroit', à savoir une institution pour personnes très âgées, de qualité, donc très cher, mais quand même demeurant 'cet endroit'.

Forcément les deux parents vont décéder.

Pfou là! Chacun a son itinéraire personnel avec ses parents, mais bien peu passeront à côté du "que vont devenir mes parents si?". Ma belle-sœur est en plein dedans (et en souffre car du côté maternel il y a du très très lourd à vivre depuis des décennies, je passe, mais dans ces cas là, pas de vraie solution), dans mon cas j'ai connu les visites en long séjour pour mon père, autre version de 'cet endroit' et pas plus réjouissant. J'ignore ce que ma mère me réserve, pour l'instant elle est adorable et se prend au jeu du 'on va faire un peu le vide dans les armoires et les cartons', signe à mon avis d'excellente santé!

Bon, le livre. Il y a de l'humour, heureusement, et beaucoup de lucidité. On sait que les choses ne vont pas aller en s'arrangeant, et grâce à l'auteur on découvre les mêmes problèmes qu'en France, sans doute encore plus lourds financièrement (hé oui, faut pas se leurrer, même le minimum correct coûte énormément cher, par bonheur ses parents avaient de belles économies). La mère demeure difficile à gérer, jusqu'au bout; la fille aimerait se rapprocher d’elle, mais reconnaît que c'est un peu tard.

Ne nous leurrons pas, ce n'est pas une lecture 'licorne à paillettes'. J'ai curieusement craqué quand l'auteur a inséré dans son livre des photos du bazar incroyable régnant dans l'appartement de ses parents (mais ils gardaient absolument tout!), et là j'ai deux citations
"Un de mes amis a une excellente règle pour ce qui est de vider la maison de vos parents: si vous ne pensez pas que vos enfants le voudront, ne le prenez pas."
et
"Ce n'est pas par hasard que la plupart des pubs visent les gens de 20 et 30 ans; non seulement ils sont beaucoup plus mignons que leurs aînés ; ... mais en plus ils risquent moins d'avoir vécu l'épreuve formatrice de trier les affaires de leurs parents décédés ; une fois que vous serez passés par là, vous ne verrez plus jamais vos affaires à vous de la même manière."

Voilà. Si vous voulez un compte rendu plus exact et exhaustif, voir chez Fanja! En parle aussi Luocine,

Quelques planches ici. Oui, il y a beaucoup de texte, finalement, et des photos.

28 commentaires:

  1. Réponses
    1. Dommage ^_^, ici il s'agit plutôt de 'roman graphique' même si c'est tiré de la vie de l'auteur. Beaucoup de texte, en fait! Pour un sujet grave.

      Supprimer
  2. Je l'ai vu aussi chez a girl mon experience BD s'arrête à Tintin et Asterix ..il faudrait que je me lance en 2017.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh la BD a beaucoup beaucoup changé, depuis Tintin et Astérix! Ces 'romans graphiques' ont des atouts.

      Supprimer
  3. j'avais chroniqué cette BD (que j'avais choisie toute seule ce qui est rare en général je suis l'avis des autres blogueurs et blogueuses), j'ai beaucoup aimé sauf la fin les dessins de ses parents sur leur lit de mort m'a beaucoup choquée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne me souvenais plus que tu l'avais lu! J'ai répondu (ou tenté) sur ton blog.

      Supprimer
  4. J'aime bien quand tu commentes des BD aussi ! mais je ne suis pas sûre d'avoir envie de lire celle-ci, sauf pour retrouver des situations déjà vécues (sans trop de dommages heureusement, je connais des cas où ça a dégénéré en fâcheries définitives)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai une autre à venir, du bien épais encore...
      Un sujet délicat, que je peux aborder maintenant, mais rien ne dit que dans quelque temps je sois moins en forme là-dessus! Rien ne sert de se tracasser, en fait...(et hop, j'ai jeté récemment 120 bouteilles - vides - donné des manteaux,etc.)

      Supprimer
  5. Sujet sérieux, mais je n'ai pas trop envie de plonger dedans.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si Fanja n'avait pas insisté... Je suis un peu moins enthousiaste qu’elle au sujet du bouquin, sans doute parce que je ne peux éviter de penser à la situation qui me pend au nez dans un avenir proche.

      Supprimer
  6. Toujours aussi tenté, dommage qu'il ne soit toujours pas dans les projets d'achats de ma médiathèque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Trouvé en bibli, mais en cherchant sans trop y croire. Le responsable commandes BD m'a à la bonne je pense, mais le budget demeure ce qu'il est (quand je lui demande en rigolant les 22 tomes de Fables, on sait que c'est 'pas question')

      Supprimer
  7. J'aime bien quand tu parles BD, à bon entendeur... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en lis une cinquantaine par an, mais hélas écris peu de billets... (oui, je sais, il y a un RV, mais je suis un peu électron libre pour ça ^_^)

      Supprimer
  8. J'aime bien les romans graphiques, même quand il y a beaucoup de textes. Je trouve que c'est un beau moyen, justement pour les sujets graves. J'en profite pour te souhaiter une belle année 2017 !! C'est une belle résolution que de nous parler plus de BD

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les gros romans graphiques sont un bon moyen, en effet, quand dessin et texte sont bien complémentaires. Aïe, en parler plus, faudrait, faudrait...

      Supprimer
  9. Aaaah yes ! J'ai frétillé de joie en apercevant le titre sur mon feedly ! Non franchement, tu devrais vraiment parler plus souvent BD (enfin, si tu en as quelque chose à dire bien sûr), quitte à les regrouper dans un billet tous les 2 mois par exemple (je te fais ton planning haha). Déjà, moi ça me permet de repérer celles qui m'auraient échappée et pourtant susceptibles de m'intéresser (non pas que j'ai besoin de rallonger ma LAL mais bon, on ne se refait pas...).
    Merci pour ton avis sur ce roman graphique. Je pense qu'il parle différemment aux gens, selon là où on en est dans la vie, ce qu'on a vécu, ce qu'on vit et ce qu'on projette aussi, et c'est ça qui est intéressant, car il parle d'un sujet qui concerne tout le monde à différents niveaux mais dont personne n'aime trop parler, et qui n'est pas si anodin que ça. J'ai adoré ton "ma mère se prend au jeu du 'on va faire un peu le vide dans les armoires et les cartons'". :-) L'humour de l'auteure sur ce sujet était vraiment salutaire aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, cette BD doit se lire différemment selon où on en est, oui... C'est un témoignage, mais elle ne peut aider concrètement la personne qui est en plein dedans le même problème...
      J'ai déjà lu de bonnes BD cette année (what? au 4 janvier?) et du jeunesse, va falloir que je me bouge.

      Supprimer
    2. Oui je pense qu'on y est sensible différemment, et pas aux mêmes événements ou détails. Moi l'auteure m'a beaucoup rassurée par rapport à mon manque de patience et mon irascibilité dans certaines situations. Ça m'a soulagée de voir que je n'étais pas la seule haha, qu'il y avait un côté "normal".
      Moi j'avance sûrement mais lentement en ce début d'année. J'ai commencé Poulets grillets, tout à fait ce que j'avais envie de lire en ce moment, et je me régale ! Retour de la hyène hilare !

      Supprimer
    3. Ouiiiiii! Poulets grillés! Je le savais! (et je me permets d'insister pour les Hanotte, non, pas ceux avec la guerre, mais les autres)(Ours toujours en particulier)(je viens aussi d'en terminer deux d'un auteur français, pas mal pas mal sous cet aspect là)
      Ah le manque de patience, je connais! Alors je respire un grand coup, je me dis, 'c'est ta mère, tu l'aimes, elle est encore là, encore affûtée, mais profite-en MAINTENANT au lieu de pinailler!')(surtout qu’elle est vraiment très très mignonne, pas du tout comme celle du bouquin)(fin de 'c'est ma vie')

      Supprimer
  10. Une lecture "licorne à paillettes" ? J'adore cette expression.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vois bien ce que je veux dire. Guimauve et tout ça (mêem si je lis des 'livres qui font du bien')

      Supprimer
  11. Ah je trouve aussi que sur mon blog je ne parle pas suffisamment de BD mais j'ai du mal à en tirer des chroniques. En tout cas je ne connaissais pas du tout, à noter !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai du mal car pour le graphisme, je m'en tire mal pour en parler.Mais beaucoup valent vraiment le coup! Celle-ci, tiens!

      Supprimer
  12. Je ne sais pas pourquoi, mais le coup du "tri dans les affaires" me fait froid dans le dos... je n'ai pas encore eu à m'y coller, et j'avoue que c'est une perspective qui ne m'enchante guère :-(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûrement une des pires expériences de la vie, ça me pend au nez... Mais le commencer avec ma mère (qui avait gardé des manteaux de ma grand mère et ne rentre plus dans la plupart de ses propres vêtements) c'est assez palpitant, je dois parfois la freiner. Mais je ne me leurre pas, il en reste, il en reste!!!

      Supprimer
  13. Excellent billet - comme toujours. J'ai aussi beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (je n'ai pas trouvé de billet?)(le mien est forcément personnel, sur un sujet pareil ^_^)
      Je comprends que tu aie aimé!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!