vendredi 24 mars 2017

Dictionnaire amoureux des Écrivains et de la Littérature


Dictionnaire amoureux des Écrivains et de la Littérature
Pierre Assouline
Plon, 2016



Faut-il présenter ces Dictionnaires amoureux? Écrits par des amoureux du sujet, spécialistes certainement, en tout cas bien placés pour l'évoquer, faisant preuve d'un enthousiasme communicatif et d'un réjouissant manque d'objectivité dans le choix des entrées, le tout forcément non exhaustif. Pierre Assouline assume totalement.

Ce pavé maousse costaud de près de 900 pages (c'est la règle du genre) permet de découvrir ou redécouvrir des auteurs, mais aussi des éditeurs (jolies coïncidences avec mes lectures de Bessard-Blanquy), des journalistes écrivains, des écrivains voyageurs et même des politiques (De Gaulle aurait mérité un meilleur destin d'homme de lettres, quasiment plus que Churchill). On peut le lire de A à Z dans l'ordre, ou bien flâner dans le désordre.

Pierre Assouline est l'auteur (entre autres) d'une biographie de Simenon, et - c'est heureux pour lui- ne tarit pas d'éloges sur lui. Shakespeare et Proust ont droit à de belles pages, d'autres sont absents. Même si certains continuent à ne pas me tenter, d'autres ont intégré ma liste à lire, c'était le risque - assumé d'emblée.

Quelques graines picorées

"La lecture étant avant tout affaire de bonheur et de plaisir personnels, quand un livre vous ennuie il faut le lâcher car c'est signe qu'il n'a pas été écrit pour vous." Si Borges le dit...

Quel bonheur de retrouver Jean-Bertrand Pontalis dont l'excellente collection 'L'un et l'autre' a cessé avec lui, selon sa volonté. Elle m'a donné des coups de coeur, cette collection, tels Sur la scène intérieure, de Marcel Cohen (oui, oui, lire Faits, aussi!) et Une langue venue d'ailleurs d'Akira Mizubayashi.

Revoilà Albert Cossery, je dis revoilà car je l'avais croisé chez Bessard-Blanquy (la vie de lecteur n'est que coïncidences, surtout lorsqu'il s'agit d'ajouter des lectures), alors j'ai noté Mendiants et Orgueilleux. Idem pour Claudio Magris et son Danube. J'ai peut-être l'air de réinventer la roue, mais c'est du bonheur de savoir qu'il y a encore tant à lire! LTI de Victor Klemperer (mais où en avais-je entendu parler?) revient en scène, deux pavés quand même... Et Robert Walser.

Où j'apprends que la collection de la Pléiade n'a rien à voir avec Ronsard, mais vient du russe pleida signifiant groupe.

Un incontournable pour le lecteur vorace.

34 commentaires:

  1. C'est un livre que j'aimerais bien découvrir. J'ai lu "le dictionnaire amoureux de la Russie" de Dominique Fernandez.
    Amicalement
    Nadine N.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a en gros tous les sujets abordés, une bonne collection!
      Merci de ta visite.

      Supprimer
  2. Je ne sais pas si je me lancerai, mais c'est sûr que c'est une mine d'informations et de découvertes potentielles, sans oublier le plaisir de retrouver ceux que l'on a aimés soi-même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux l'emprunter en bibli, pour une balade...

      Supprimer
  3. 900 pages, c'est lourd et pas forcément pratique pour lire ! Mais c'est vrai que picorer dans ce genre de livre est un vrai régal.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon on ne lit pas tout d'affilée. Tu connais ce genre de livre.

      Supprimer
  4. Suis pas fan de ce genre de livres qui me semble, comme ça vu de loin, une suite d'articles en forme d'admiration envers des écrivains bien installés. C'est confortable mais bon, on y trouve toujours un peu les mêmes gens...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il manque des écrivains, c'est sûr, mais je ne connaissais pas tout le monde! Cela peut servir de piqûre de rappel (j'ai oublié de noter dans mon billet que je me serais bien passée de voir des noms qui, même ceux de bons auteurs, pouvaient rester dans l'oubli au su de leur comportement -et certains écrits- au cours de l'occupation)(désolée, je suis très 'censure' ^_^ surtout si ça prend la place de gens n'y figurant pas)

      Supprimer
  5. Je ne savais pas pour La Pléiade. Quelle idée d'être allé chercher un mot russe.

    RépondreSupprimer
  6. Le genre d'ouvrage qu'on ne lit pas mais que l'on consulte de temps en temps. Il y a certainement des absents (c'est la loi du genre) mais aussi comme je le constate à vous lire, des découvertes. Un bouquin que j'aimerais me faire offrir...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me le suis fait 'offrir' par ma bibli. ^_^

      Supprimer
  7. je me suis jetée dessus à sa parution et j'ai été effroyablement déçue, j'ai trouvé les articles très très convenus et d'autres sans intérêt
    j'étais dans ma période difficulté pour lire, ceci explique peut être cela, mais franchement je m'attendais à mieux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je copie une partie de ma réponse à Sandrine
      (j'ai oublié de noter dans mon billet que je me serais bien passée de voir des noms qui, même ceux de bons auteurs, pouvaient rester dans l'oubli au su de leur comportement -et certains écrits- au cours de l'occupation)(désolée, je suis très 'censure' ^_^ surtout si ça prend la place de gens n'y figurant pas)
      Beaucoup de poètes aussi pour mon goût.
      A part, ça, ma LAL a gonflé quand même!

      Supprimer
  8. Je me suis régalé avec le Dictionnaire amoureux du Québec de Denise Bombardier et celui-ci me plairait aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en ai repéré d'autres à la bibli... ^_^ Le Québec, ça paraît bien aussi, tiens.

      Supprimer
  9. Arf, un dictionnaire de 900 pages quand même, même si c'est sur les écrivains et la littérature.... Ça doit certainement receler de perles mais pouh, 900 pages quand même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 900 pages, c'est le jeu, Paulette. Je possède celui sur Proust et celui sur l'opéra à la maison, mais je m'arrête là (pour l'instant)

      Supprimer
  10. "Quand un livre vous ennuie il faut le lâcher car c'est signe qu'il n'a pas été écrit pour vous" : une citation qui me plaît, c'est vrai pourquoi dire "ce livre ne vaut rien" simplement par ce qu'il ne nous convient pas.
    Je ne suis pas très intéressé par ces dictionnaires amoureux, et celui-ci n'est-il pas un grand fourre-tout ? Mais c'est peut-être plein de ressources, j'essaierai de l'emprunter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il existe plein de citations incitant à lâcher ou à persévérer, c'est selon. On peut penser que chaque livre aura 'son' lecteur.
      J'ai emprunté ce dictionnaire et, honnêtement, c'est assez. En revanche je possède (et garde) ceux sur l'opéra et Proust!

      Supprimer
  11. Borges a mille fois raison. Et j'applique de plus en plus cette règle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'applique aussi, surtout qu'il existe tant de livres qui me plairont plus! Sauf que parfois, surtout si le livre est court, je persévère; je suis la reine de la lecture en diagonale.

      Supprimer
  12. Voilà qui donne envie… (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  13. Bonjour,
    Je crois que je vais te laisser ce dictionnaire.
    Mais je note pour un cadeau. Il serait parfait pour des études littéraires.
    Keisha... Suivant les auteurs, as-tu fais une liste de livres pour le salon de C. ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, cela peut faire un beau cadeau!
      J'ai repéré quelques auteurs, mais ne suis pas à l'abri d'une surprise. Mon objectif est de rester raisonnable. L'espoir fait vivre, quoi.^_^

      Supprimer
    2. Alors, nous verrons sur place...

      Supprimer
    3. Mais oui, tu sais, en général je découvre, à ce salon...

      Supprimer
  14. 900 pages ! Il faut se les farcir quand même !
    J'ai reçu en cadeau le dictionnaire amoureux de la Chine. Je ne l'ai jamais lu. C'est pourtant intéressant, mais le temps manque cruellement !
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est aéré et écrit assez gros. Il faudrait bien commencer -sans peur- ce Dictionnaire de la Chine, ce doit être passionnant. Et puis on peut lire un article par ci par là, cela ne donne pas l'impression d'avoir 900 pages.

      Supprimer
  15. j'aime beaucoup cette collection , à picorer régulièrement!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien, avec sa multiplicité de thèmes. Dont bien sûr l'opéra!

      Supprimer
  16. J'adore cette série, je dois en avoir une bonne quinzaine, sur des sujets tellement varié. J'aime les feuilleter, au hasard. lecture très agréable !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a tellement de sujets! Pour l'instant j'en ai deux, et emprunte ceux de la bibli.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!