mercredi 5 avril 2017

Qui veut la peau d'Anna C.?

Qui veut la peau d'Anna C.?
Se faire passer pour quelqu'un d'autre est rarement une bonne idée...
Sophie Henrionnet
City, 2017



Mais où l'auteur va-t-elle chercher tout ça? De roman en roman, on retrouve ces héroïnes bien sympathiques ayant l'art d'attirer les ennuis. Tenez, un soir, pour se débarrasser d'un type collant, Marie prétend se nommer Anna Costello (et donne le numéro de son ex, ça c'est de la bonne idée!), information qui n'a pas dû tomber dans l’oreille d'un sourd puisqu'elle est agressée, et, ouf, sauvée par Grégoire.

Les déboires de Marie qui s'est fait voler sa promotion à la bibliothèque où elle travaille, par une certaine Linda qui n'a pas inventé l'eau chaude, surtout pour classer les livres (quoique, par couleurs...), c'est le bonus, car l'on se recentre vite sur Anna Costello, grâce notamment à la maladresse de Marie qui n'écoute pas franchement les conseils. Alors, Grégoire, puis sa voisine et meilleure copine, puis un beau policier, puis quelques habitants de l'Anjou (et même l'ex), voilà qui donne une comédie trépidante et marrante.

Entre le gros roman pavé d'un (j'espère) futur prix Nobel et l'autobiographie d'une professeur de biologie cellulaire et moléculaire appliquée à l'oncologie (j'me la pète, hein, mais c'est aisé à lire), le dernier roman de Sophie Henrionnet est absolument parfait!

"Mon instinct me soufflait qu'il était inoffensif, mais mon instinct m'avait aussi certifié que j'allais avoir une promotion, qu'un jour je me fiancerais à Georges Clooney et que le marché du pâté pour chiens aux agrumes était porteur en Bourse."

28 commentaires:

  1. Pour l'instant, en petits romans "entre deux" j'ai des Agatha Raisin, ça marche bien aussi! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les romans 'entre deux', j'aime bien l'expression!

      Supprimer
  2. Je n'ai jamais rien lu de cette auteure, j'y penserai si celui-ci croise ma route.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Franchement détente, je me suis bien amusée, c'est ce que j'espérais. Et tu sais, ce n'est pas évident de réussir ce genre de roman, finalement.

      Supprimer
  3. j'ai une telle pile qui m'attend que je lis en diagonale pour être sure de ne pas me laisser tenter

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai une pile, mais tu peux noter pour les moments où tu désires du moins sérieux, mais bien fait.

      Supprimer
  4. J'adore la citation. Alors pourquoi pas? J'attends que mon club se termine
    Car alors j'ai plus de temps pour lire des livres quet je choisis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais vu la longueur du roman tu ne peux le choisir pour le lire à tes 'dames'. Dommage.

      Supprimer
  5. Pas besoin de roman "entre deux" en ce moment, je vais donc passer mon tour^^

    RépondreSupprimer
  6. Jolie expression que ces romans entre-deux...

    RépondreSupprimer
  7. joli expression, moi j'appelle ça un "polar" (que j'ai commencé ce soir après un roman fleuve). Pas mon genre du tout mais ton billet est plein de bonne humeur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un polar, pour se changer la tête, oui, c'est bien (mais pas trop gore j'espère!)
      N'est-ce pas, on sent que j'en ressors en pleine forme?

      Supprimer
  8. Bon, je vois le genre avec ton extrait.^^ (et le titre aussi^^) Bon, de la comédie trépidante, c'est toujours bon à prendre, je me note cette auteure dans un coin de ma tête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sens que parfois tu en as besoin, le côté marrant devrait faire mouche chez toi (humour sympa et pas méchant)

      Supprimer
  9. Pour l'instant, dans l'entre-deux, comme tu dis, je lis du non fiction, que je ne chronique pas toujours du reste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil ici, le livre de la médecin auquel je fais allusion, je ne fais pas de billet. Les livres autour des végétariens, pareil, etc.

      Supprimer
  10. Parfait ! Rien que ça !
    Moi, je ne connais ni l'auteur ni le titre !
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela pourrait te plaire, ou correspondre à une 'contrainte'? ^_^

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Parfait dans son créneau, on s'est bien compris. Et écrire un roman distrayant et réussi, ce n'est pas si facile (combien ai-je laissé de ces romans aux longs titres qui ne m'amusaient pas...)

      Supprimer
  12. AUteur inconnue, je note de la découvrir un de ces jours !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déjà son quatrième roman, toujours du peps!

      Supprimer
  13. Il est sur ma PAL, à dévorer bientôt :)

    RépondreSupprimer
  14. Why not, ça a l'air sympa et bien écrit. Je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des romans détente mais réussis, il n'y en a pas tant.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!