lundi 12 juin 2017

Testament à l'anglaise

Testament à l'anglaise
What a carve up! (A chacun son dû)
Jonathan Coe
Gallimard, 1995
Traduit par Jean Pavans




Voici sans doute le plus célèbre des romans de Jonathn Coe, ayant durablement inscrit l'auteur dans la liste des auteurs anglais incontournables. Ensuite certains de ses romans étaient peut-être moins grandioses, mais le mal était fait, on était fans!

La famille Winshaw ferait passer les méchants de Dallas (la série) pour une bande de gentils humanitaires. Journalisme au vitriol, plagiat et retournement de veste, vente d'armes à Saddam Hussein, menées politiques souterraines, destruction du service de santé, empoisonnement de ses concitoyens avec de la mauvaise bouffe, bref l'idée est de ramasser le plus d'argent possible, sans vergogne.

Michael Owen, écrivain assez confidentiel, se voit chargé d'écrire un livre sur la famille. Il faut bien vivre, et c'est très bien payé. Mais à la suite de problèmes familiaux et personnels, il traîne, quasi reclus dans son appartement (payé avec les à valoir).

Que ceux qui ont déjà lu ce roman sachent qu'une relecture apporte tout autant de plaisir, surtout si comme moi ils sont dotés d'une mémoire paresseuse (même si la fameuse scène avec les raisins, ça, on n'oublie pas!). Que ceux qui ne l'ont jamais lu se jettent dessus!

Pourquoi me fatiguer à parler plus de ce roman, alors qu'il s'en charge très bien?

"Ce livre est plein de passion. Plein de colère, en tout cas. S'il communique quoi que ce soit, c'est ma haine pour ces gens, pour leur diabolisme, pour le mal qu'ils font partout, avec leurs calculs, leurs intérêts, leur influence, leurs privilèges, leur mainmise sur tous les centres de pouvoir; pour nous avoir tous coincés, pour avoir dépecé dans les règles ce foutu pays pour se la partager, en croyant prendre chacun son dû."

"J'imaginais... un livre terrible, un livre sans précédent... moitié souvenirs personnels, moitié commentaires sociaux, concoctés dans une mixture assassine et dévastatrice!
-C'est merveilleux, dit Michael. Je devrais vous engager pour écrire la quatrième de couverture."

En prime l'auteur s'amuse à s'inspirer (il le reconnaît à la fin) de certains romans où l'on peut lire
"- Nous sommes coincés dans une maison isolée, en plein orage, avec un meurtrier maniaque. Tous les téléphones sont coupés, nous n'avons aucun moyen de nous échapper, deux d'entre nous ont été tués et un autre est introuvable. Que pourrait-il y avoir de pire?
A ce moment précis, l'électricité sauta, et la maison fut plongée dans les ténèbres."

J'adore, forcément.

Mois anglais chez Lou et Cryssilda

52 commentaires:

  1. Épatant en effet, m'étonne pas qu'il supporte la relecture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Relecture bien des années plus tard, mais toujours épatant!

      Supprimer
  2. Et bien toujours pas lu cet auteur... (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quasiment une faute, là! ^_^ Le point positif c'est qu'il en reste plein à découvrir...

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais réussi à me lancer dans ce roman. Il faut dire que j'avais été déçue par La pluie avant qu'elle tombe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est beaucoup mieux que La pluie, bon roman mais pas si exceptionnel (de mémoire)

      Supprimer
  4. Je crois que c'était mon premier Jonathan Coe et un de ses meilleurs, à mon avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense aussi, le premier (guère après parution, d'ailleurs). Coe n'est jamais aussi bon que lorsqu'il dézingue l'establishment british. Bienvenue au club et la suite sont tout aussi jubilatoires.

      Supprimer
  5. Auteur toujours pas lu, ce n'est pas faute d'en entendre parler.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ben alors? Fais nous confiance, et Testament à l'anglaise est dans toutes les bonnes biblis.

      Supprimer
  6. j'en ai aucun dans ma PAL mais on ne cesse de me dire que celui-ci est le meilleur donc je sais Keisha !!!!

    RépondreSupprimer
  7. Je l'ai dans ma PAL et j'ai pensé à le sortir pour ce mois anglais. C'est un autre qui j'ai choisi, ce sera sans doute pour l'an prochain (enfin peut-être car il y en a d'autres qui attendent aussi !).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ces mois anglais servent aussi à donner des idées pour les années à venir. ^_^

      Supprimer
  8. Il est dans les 10 romans que je sauverais dans ma bibliothèque en cas de catastrophe annoncée... C'est pour te dire à quel point je l'adore !

    RépondreSupprimer
  9. je crois bien que c'est le seul que j'ai lu, j'ai aimé mais sans ton enthousiasme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en a écrit de plus intimistes comme sujet.

      Supprimer
  10. ooohhhh toute une sage...cela donne envie...en plus pour commencer un Coe...;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Celui-ci forme un tout, même si on retrouve la famille des années plus tard dans un autre roman, mais ce n'est pas gênant.

      Supprimer
  11. J'ai lu ton billet en diagonale, car ce titre est sur ma PAL. Je retiens juste la dernière phrase !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon je n'ai pas raconté grand chose, juste donné les grandes lignes et cité des passages. Il serait dommage d'en dire trop.

      Supprimer
  12. Bon, moi j'ai lu un autre Coe (mon premier - pris au hasard à la bib' - enfin, j'ai pris ce qui était dispo en VO le jour où je suis passée quoi), j'ai beaucoup aimé mais tu es en train de me faire regretter de ne pas avoir commencé par Testament à l'anglaise ! Bon, il est dans ma LAL depuis belle lurette celui-là, je finirai bien par le lire un jour. Prochain English month.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Prochain, oui, avec Ma cousine Rachel pour moi et d'autres piochés chez les autres, sans doute ... Là je pense avoir 'blindé' juin 2017.

      Supprimer
  13. Je dois être la seule à ne pas l'avoir aimé alors. Je reconnais sa virtuosité mais j'avais détesté cette noirceur qui confine au grotesque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est souvent noir (et là il n'y a pas beaucoup de rescapés, c'est sûr)

      Supprimer
  14. Une lecture que j'avais adoré. Des années après, je m'en souviens encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très décapant, pas très optimiste, mais de temps en temps on en veut!

      Supprimer
  15. Je l'ai lu il y a bien longtemps et suivre ton conseil s'impose !

    RépondreSupprimer
  16. Je n'ai lu qu'une fois Coe il me semble. Je devrais m'y remettre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Testament à l'anglaise est du genre qui devrait te plaire (ou alors je t'ai mal cerné ^_^)

      Supprimer
  17. Encore un qui patiente depuis des années dans ma PAL !

    RépondreSupprimer
  18. Mais figure-toi que je ne l'ai pas lu, celui-là ! Incroyable ! Il va falloir que je répare très vite cette lacune !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Incroyable d'être passée à côté! Il est ancien, mais toujours excellent.

      Supprimer
  19. Je n'ai pas lu ce titre ci de l'auteur.

    RépondreSupprimer
  20. J'ai commencé par ce livre et il m'a donné envie de lire tout Coe ! J'adore et je le relirai bien aussi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil! Allez, n'hésite pas à reprendre cet auteur.

      Supprimer
  21. C'est le premier que j'ai lu de l'auteur! une très belle découverte! Ma lecture date d'environ 20 ans ( déjà...) ;c'est assez ancien pour faire une relecture. je ne me souviens pas de la scène avec les raisins. Mais de l'élevage intensif des veaux, de la petite amie du narrateur, et de sa maladie ( dont le corps médical s'occupe bien trop tard...) bref, chacun ses souvenirs...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Marrant, on n'a pas les mêmes souvenirs (sauf d'une bonne lecture, en gros au même moment)
      Les problèmes hospitaliers en Angleterre ne se sont pas améliorés, sans doute. L'histoire fait froid dans le dos.

      Supprimer
  22. Bonjour Keisha, la famille Winshaw, quelle famille! Mention spéciale à Dorothy, c'est un véritable monstre. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas un pour racheter l'autre, j'ai l'impression!

      Supprimer
  23. Son chef d'oeuvre à ce jour pas égalé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sans doute, ce qui n'empêche pas de lire les autres!

      Supprimer
  24. Une relecture ? J'ai du mal à croire que tu ne l'avais pas lu jusqu'à présent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est une relecture! j'ai d'ailleurs une telle rubrique sur mon blog.

      Supprimer
  25. Un auteur que j'adore, il faudrait peut-être que je le relise ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec lui, on est sûr que ce sera intéressant.

      Supprimer
  26. Voilà un anglais sûrement dans mes cordes. Je reporte d'y revenir mais comme vous dites, on adore(ra) forcément.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas récent, mais cela n'a guère d'importance.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!