mercredi 28 février 2018

Oasis interdites

Oasis interdites
Ella Maillart
Voyageurs Payot, 1989
Préface de Nicolas Bouvier
Paru chez Grasset en 1937, récemment disponible en poche!!! (photo ci-contre)



En 1935, la Suissesse Ella Maillart, qui a déjà pas mal baroudé en Asie, travaille comme journaliste au Petit Parisien, et en Mandchourie (alors sous le joug japonais) elle a fait connaissance de Peter Fleming, envoyé là par le Times. Les voilà qui décident de se rendre en Inde, en passant par le Sinkiang (l'ouest de la Chine). Mais les obstacles, dit-elle, sont avant tout politiques. C'est l'époque où les japonais sont en Mandchourie, les Communistes dans le sud, Tchan Kaï Chek contrôle le reste du pays, quoique les russes et d'autres peuples cherchent à tirer leur épingle du jeu dans l'ouest de la Chine, justement là où ils veulent se rendre! Non seulement c'est dangereux, mais interdit, impossible, voilà.

Après des mois de voyage, en train, automobile, chameau, âne, cheval, à pied, dans le froid puis le chaud, enfin c'est Kachgar chez le consul anglais et son hospitalité très british, qui les changera des nuits sous tente, à merci des puces, consommant les animaux chassés par Peter et la nourriture locale, attendant plus ou moins patiemment qu'on leur permette de continuer, discutant le prix de leurs différentes montures. Un voyage pas de tout repos!

Ella Maillart sait magnifiquement rendre les péripéties du trajet, décrire les rencontres (quelle horreur, ces pieds bandés, au début du voyage, ensuite on change visiblement de région), les difficultés mais aussi les bonheurs qu'elle ressent. Elle aime cette partie du monde, et aurait aimé s'attarder parfois mais son compagnon désire plus de rapidité (et puis il faut franchir l'Himalaya à la bonne saison)

Nicolas Bouvier, auteur de la préface, ne s'y est pas trompé, c'est du récit de voyage incontournable!!!
Il serait intéressant de lire ce qu'a écrit Peter Fleming de son côté. (Edit : Voir billet du 27 avril 2018!)

Les avis de Papillon, cathe, je suppose que Dominique l'a lu il y a trop longtemps, Aifelle aussi peut-être si je me fie à ton commentaire chez Papillon?

Vous n'échapperez pas à quelques photos perso de Kachgar.







42 commentaires:

  1. Je ne sais plus ce que j'ai lu, pas lu d'elle, c'était il y a longtemps, mais c'est le genre que l'on peut relire sans problème ! Merci pour les photos.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense continuer avec celui sur les monts célestes... Sans chronologie, mais tant pis.

      Supprimer
  2. Cela me fait penser à J. F Rock qui a bourlingué dans ces mêmes contrées et à cette époque, et même un peu plus tôt, à la recherche du royaume des femmes...

    RépondreSupprimer
  3. Sympa les photos perso :-) (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  4. j'apprécie beaucoup les illustrations aussi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins pas de droits d'auteur, ce sont les miennes!

      Supprimer
  5. J'ai adoré ce bouquin, quelle bonne femme ! J'ai lu aussi sur les Monts célestes, un peu moins fort comme récit. J'avais envisagé d'aller un peu randonner dans ce coin-là, mais n'ai jamais mis mes projets à exécution...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense lire ces monts célestes (je croyais y être allée, mais non, c'est une autre partie du Kirghizistan; peu importe, j'ai des photos de yourte à caser! ^_^)
      Une heureuse surprise, cette Ella Maillart.

      Supprimer
  6. Excellent bouquin d'une excellente voyageuse...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, je ne m'en lasse pas. Ce n'est pas tout jeune, mais qu'est-ce que ça tient bien la route!

      Supprimer
  7. elle me fait penser à Alexandra David-Neel ta voyageuse qu'aucun danger n'arrête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un peu oui, en gros le même coin de planète, mais sans le bouddhisme et la spiritualité semble-t-il...

      Supprimer
  8. Bon, moi un récit de voyage, je suis toujours preneuse. En plus Payot + préface Bouvier (qu'il faut que je lise aussi^^). Yapluka, quoi.^^

    RépondreSupprimer
  9. Je comprends que tu aies envie de lire ce genre de bouquin, mais ce n'est pas pour moi en ce moment.
    Bon jeudi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, j'ai bien attendu l'âge bien mûr pour m'y lancer...

      Supprimer
  10. merci d'y faire penser, j'adore!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, et puis d'autres lectures passent avant!

      Supprimer
  11. Bonjour Keisha, je n'arrive pas à t"envoyer un message personnel,je recherche des nouvelles à lire à haute voix et je vais dans ta rubriques nouvelles , je tombe sur "Briser la glace" de Julien Blanc Gras. Mais je ne sais pas s'il s'agit vraiment de nouvelles. sous ton conseil j'ai acheté "Lettres à plumes et à poils" mais ça ne convient pas trop enfantin dans la forme.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Enfantin si on veut, mais avec de l'humour au second degré. Ah c'est difficile de trouver;
      Briser la glace n'est pas un recueil de nouvelles, mais je te répondais (ailleurs) qu'après tout dans ces récits de voyages, si les chapitres sont courts, ils peuvent être lus comme des nouvelles. Le Gavalda est vraiment un recueil de nouvelles.

      Supprimer
  12. Un récit de voyage en Asie : difficile de résister, surtout quand il est publié dans la bibliothèque Voyageurs de chez Payot...

    RépondreSupprimer
  13. Dans un premier temps, je dois lire L'usage du monde... il m'attend depuis une dizaine d'années...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il n'en perd pas de ses qualités, faut le bon moment.

      Supprimer
  14. Oh, c'est depuis longtemps que j'ai envie de lire les écrits de cette grande voyageuse, pourquoi pas avec ce titre, tu fais bien de me le rappeler ;0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais démarré avec Ti Puss, un chat, je ne risquais rien. ^_^

      Supprimer
  15. J'aime bien tes séances diapos en fin de billet.

    RépondreSupprimer
  16. J'étais sûre que ça te plairait :-) Et surtout lis le récit de Peter Fleming, on ne s'y ennuie pas du tout car on dirait presque un autre voyage. Et puis on devine qu'il s'est passé des choses entre eux deux... Mais chut car la fiancée de Peter Fleming était très jalouse et l'attendait à Londres... ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chut, chut (quoique tout ça est bien passé). Mettre la main sur celui de Fleming est compliqué, on dirait. Je note cependant.

      Supprimer
    2. Peut-être en bibliothèque... Sinon je peux t'envoyer le mien...

      Supprimer
    3. Depuis je l'ai découvert dans une de mes biblis (merci!)

      Supprimer
  17. Tu penses bien ma belle, mon exemplaire est assez mal en point à force d'être lu, un incontournable de la littérature de voyage à lire en parallèle avec le récit de Fleming
    Cette femme était une grande dame, une nomade magnifique et sa plume est belle
    il y a comme un triptyque : Maillart Bouvier Leigh Fermor le must en matière de littérature de voyage

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce must là n'est pas passé inaperçu de mes services... ^_^ J'espère mettre la main sur le Fleming aussi.

      Supprimer
  18. D'Ella Maillard, je n'ai lu que "Ti-Puss" qui, à ma grande surprise, m'avait beaucoup plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'avais lu que Ti Puss aussi, et ces oasis interdites sont excellentes.

      Supprimer
  19. Effectivement, ça a l'air assez exceptionnel aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les deux sont différents, très vivants (je réponds à ta question précédente), des sensibilités différentes d'ailleurs; mais la rage de la découverte chevillée au corps.

      Supprimer
  20. Tu ne parles très bien :) et je vis que tu as fait plus que lire Ella, tu es allé sur ses pas ! magnifique voyage qui a du être donner un sacré plus à ta lecture !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non, non, pas du tout les mêmes conditions... ^_^ Mais tu penses bien que j'avais des images en tête.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!