jeudi 19 avril 2018

Description d'un paysage

Description d'un paysage
Miniatures suisses
Hermann Hesse
Traduction de Michèle Hulin et de Jean Malaparte
José Corti, 1994


Alors là, dans le genre titre pas du tout attractif, j'ai rarement fait mieux! Mais peu importe, ce qui compte c'est le contenu. Une cinquantaine de textes d'une page à une vingtaine, écrits entre 1905 et 1960 par Hermann Hesse (1877-1962), allemand puis suisse, prix Nobel 1946. A cette lecture on imagine très bien Hesse parcourir ces villages, d'abord lors de randonnées énergiques, redescendant les pentes en luge (j'aurais aimé voir ça!), faisant une petite sieste ou nageant dans les rivières, assistant à des concours agricoles (avec yodlers), seul ou avec sa femme ou des amis. Montant pour la première fois en avion (1913!). Un coucou, avec juste lui et le pilote, et il avait oublié ses gants. Puis ensuite le temps passant, sa santé déclinant, lors de petites promenades tranquilles, muni de son matériel d'aquarelliste.

Parfois il égratigne les citadins, les nouveaux riches, les profiteurs de la guerre (de 1914-1918). Il déplore les changements survenus dans les belles vallées qu'il connaît depuis des années. Arrive une soirée pleine de charme dans le Tessin (1921) avec trois couples de danseurs. Des souvenirs lointains remontent. Lors d'une sieste il entend des jeunes écoliers réciter près de lui un de ses poèmes datant de cinquante ans. Une autre fois n'ayant rien à lire il relit une de ses œuvres, Le loup des steppes, dont il avait oublié certains détails...

Et de beaux passages...
"Devant nous se dressa, brillant avec force dans ses somptueuses couleurs, un arc-en-ciel complet. Il avait les pieds posés de part et d'autre de la route dans les graviers et dans l'herbe rare dont il semblait tirer la fraîcheur de son vert-clair. Il s'ouvrait devant nous comme une porte solennelle, augmentant de moment en moment sa luminosité et l'éclat de ses teintes. L'ami Hans qui était assis derrière moi me posa la main sur l'épaule et me dit:'Regarde, cela doit être pour nous un signe de paix.' C'était la conclusion conciliatrice de nos considérations précédentes sur les deux guerres.
Nous ne parvenions pas, cependant, à franchir ce portail aux couleurs éblouissantes, car l'arc, visible des deux côtés de la vallée jusqu'au sol, planait devant nous, proche à le toucher, mais aussi taquin que majestueux : juste à portée et insaisissable. Il nous accompagna ainsi jusqu'au bout de la longue route du col. Hans m'effleura encore le bras et comme je me retournais vers lui en souriant, il dit :' Elle plane devant nous, la paix, elle nous prodigue ses sourires, elle nous console, mais nous ne l'atteignons jamais, nous ne l'atteindrons jamais'."

Vous l'aurez compris, c'est un plaisir de cheminer tranquillement avec Hermann Hesse dans ces montagnes et vallées aimées, et surtout de découvrir l'homme Hesse au cours de ces décennies. Il demeure pudique bien sûr mais je garantis qu'il est de bonne compagnie.

Dans le nouveau challenge de Philippe


38 commentaires:

  1. Ah oui c'est sûr, c'est un auteur très fréquentable que j'ai beaucoup lu dans ma jeunesse, mais pas celui-ci; et c'est rassurant de savoir que même les auteurs oublient ce qu'ils ont écrit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dans ma jeunesse, je pense avoir lu au moins un roman, mais là je penche plus vers ses textes de réflexions et souvenirs.

      Supprimer
  2. Je n'ai pas lu cet ouvrage mais c'est un écrivain que j'ai beaucoup lu jadis et que j'adore...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a encore quelques découvertes à faire, avec lui.

      Supprimer
  3. un livre que j'aime particulièrement et qui bien sûr est dans ma bibliothèque

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis j'ai acheté un poche, de textes du même genre, j'espère!

      Supprimer
  4. L'ambiance qui semble sourdre de ces pages me fait énormément penser à celle des photos d'August Sander... En même temps, ça me donnerait l'occasion de découvrir Hesse que je n'ai jamais lu (comme nombre de "classiques", en fait).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas August Sander, mais c'est la même époque et germanique aussi, on dirait.
      Hesse est à (re)découvrir.

      Supprimer
  5. J'en ai lu quelques uns aussi dans ma jeunesse, mais pas celui-ci, qui a tout pour m'intéresser.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait j'aimerais découvrir ses textes (note : sur 7 livres empruntés à la bibli, je n'ai qu'un roman... c'est symptomatique de mon évolution de lectrice)

      Supprimer
  6. j'ai lu aussi, Hesse, dans ma jeunesse mais pas celui-ci qui me semble parfait pour aujourd'hui (J'ai quitté ma jeunesse il y a ...longtemps!)car j'adore marcher et rêver.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une lecture et une écriture de la maturité? ^_^

      Supprimer
  7. Je n'ai jamais été déçue avec Hesse (même si c'est parfois fastidieux). Là, ça donne sacrément envie de voyager avec lui. Par contre, je suis d'accord : paye le titre qui ne donne pas envie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je l'ai choisi pour l'auteur, pas le titre! ^_^
      Il réclame un peu de persévérance, mais ça vaut le coup.

      Supprimer
  8. Voilà qui pourrait bien me plaire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est loin des paillettes, et ça change.

      Supprimer
  9. Pour moi qui adore les voyages (tout comme toi), ce ne doit pas être mal !
    Tu as un "è" dans "description". Je note donc ton lien.
    Bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Retrouve l'auteur, quel que soit le titre, en fait.
      (un billet écrit il y a un peu de temps, donc je ne savais pas pour le nouveau challenge, et j'ajoute!)

      Supprimer
  10. oh oui quel titre affreux! Je ne le connaissais pas, pourtant, jadis, il y a fort fort longtemps je dévorais les romans de Hesse!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'il faut faire confiance à l'auteur! Il s'agit de textes rassemblés, c'est tout.

      Supprimer
  11. Tiens, j'ai l'impression que je dis "déscription" moi (oui, je rebondis sur le commentaire de Philippe^^).
    Bon, effectivement, un titre qui ne m'aurait absolument pas attiré, haha ! Sans compter que je n'ai pas eu une expérience très convaincante avec cet auteur (mais j'étais peut-être trop jeune). Bon, j'attends tes propositions suivantes.:-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute, avec ce challenge et le précédent, je m'interroge sur ma façon de prononcer... ^_^
      De Hesse, je viens d'acheter L'art de l'oisiveté, ah voilà un titre!

      Supprimer
    2. Une thématique qui plaît beaucoup à pas mal d'auteurs. Il me semble qu'il y a quelques autres livres sur le sujet.^^
      Au fait, j'avais oublié de rajouter hier que ta nouvelle bannière était très chouette !

      Supprimer
    3. N'est-ce pas? (et les lecteurs aussi ^_^)
      Oui, j'ai enlevé les éléphants et opté pour du plus brillant, mais tout aussi éloigné du quotidien (et me suis aperçue après de la présence de deux têtes de femmes dans un miroir derrière; j'aime bien cette photo)

      Supprimer
  12. Réponses
    1. A lire sans se presser, guidé par Hesse.

      Supprimer
  13. Je n'ai jamais rien lu de Hesse qui ne me plaise, celui-ci a l'air de la même veine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Evidemment il faut se laisser aller, et savourer!

      Supprimer
  14. Oh alors ça, moi qui viens de déménager en Suisse... Et j'ai eu ma période Hesse quand j'avais 20 ans, je ferais bien d'y revenir ! Je note aussitôt !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, en général on découvre ses romans quand on est 'plus jeune'. Mais je préfère passer à ses textes de réflexions et descriptions.
      Tu devrais le trouver aisément, de ton côté! ^_^

      Supprimer
  15. (Et ça me fait penser aux titres de Proust : "Noms de pays : le pays" c'est pas très attractif non plus !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien je raffole des passages de Proust sur l'étymologie des noms (toponymie?)

      Supprimer
  16. J'en avais déjà entendu parler et je l'avais noté. Vous me le rappelez. Merci beaucoup.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors bonne lecture, pour un jour ou l'autre!

      Supprimer
  17. Un auteur que je n'ai pas lu encore mais que je lirai forcément !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jamais lu un roman? Ses essais sont très bien, je les découvre.

      Supprimer
  18. je ne connais pas celui-ci donc je note.
    J'ai beaucoup aimé "Siddharta" qui m'a donné envie de lire toute son œuvre et je viens de m'offrir "Damian"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu des romans il y a très très longtemps, mais maintenant ces textes m'attirent plus. De toute façon ça vaut le coup de ne pas l'oublier.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!