mardi 10 juillet 2018

Ce que les oiseaux disent des hommes

Ce que les oiseaux disent des hommes
The thing with feathers, the surprising lives of birds and what they reveal about being human
Noah Strycker
Arthaud, 2018


Noah Strycker est passionné par les oiseaux, ce qui est préférable quand on est ornithologue, et ce depuis son enfance, entouré par des parents que l'on imagine bienveillants et patients (ramener un cadavre récent de cerf dans le jardin, histoire de prendre en photo les vautours - je précise qu'en Oregon, cela se trouve aisément, - sans parler des odeurs subsistant longtemps dans la voiture, ça c'est fait)

Depuis il a parcouru le vaste monde, épiant des bestioles aussi diverses que les harfangs des neiges, les colibris, les mérions couronnés, dont le comportement interroge sur le notre (le dilemme du prisonnier), sans oublier du plus proche mais néanmoins fascinant, comme les poules ou les pies.

Moins de 300 pages qui informent donc sur les oiseaux et les hommes. De plus Noah Stycker fait partie de ces gens qui n'assomment pas avec des termes compliqués (ou en tout cas savent les expliquer et user d'images parlantes), qui sont passionnés par leur sujet, n'ont rien contre un poil d'humour et d'autodérision et savent conduire vers des réflexions sur nous-mêmes.

Savez-vous ce qu'est une murmuration? Je l'ai découvert (le terme, pas le phénomène) avec ce livre, et je laisse cette vidéo (ce sont des étourneaux, patientez quelques secondes, et on peut virer le son)
Il me reste à remercier Babelio

38 commentaires:

  1. Waouh, très très impressionnant le ballet des étourneaux !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Incroyable! Il y a des études là dessus, scientifiques et tout, expliquant comment ils font pour ne pas se heurter, etc. Dingue!

      Supprimer
  2. Immédiatement noté Je suis totalement fan de ce genre de livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu te doutes que moi aussi! Et là c'est drôlement bien fait.

      Supprimer
  3. Le ballet des étourneaux est magnifique, je l'aime beaucoup moins lorsqu'ils viennent ainsi se poser sur mon cerisier et le dévaliser de ses cerises en 10 secondes...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On ne peut tout avoir. ^_^ Mais ça ne doit pas être avec des nuées pareilles.

      Supprimer
  4. Moi aussi, tout comme Dominique ! Ça doit bien de lire ça en vacances.

    RépondreSupprimer
  5. Les ballets d'étourneaux sont une métaphore de l'univers, comme le temps et l'espace, déformés comme des vagues, selon des théories incompréhensibles de la physique. Et nous, pris dans cet immense ballet qui nous croyons immobiles et grands.
    Je redescends sur terre et note le livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh vous pouvez rester en vol encore! ^_^ On se demande 'mais comment font-ils?' Le livre tente d'y répondre.

      Supprimer
  6. J'aime bien lire des livres sur des sujets qui ne m'intéressent pas a priori mais qui sont racontés de façon passionnante. La vidéo est impressionnante !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voilà, je ne dirais pas que le sujet importe peu (là, dans mon cas, si, et beaucoup), mais il faut aussi la façon de raconter (et là il m'arrive d'abandonner alors que le sujet était dans mon créneau.)
      Ici, on a les deux, contenu et façon de raconter.

      Supprimer
  7. Moi aussi, j'aime beaucoup les oiseaux. Je suis passionné depuis l'enfance. A 14 ans, j'ai construit ma première volière. J'aime les prendre en photos mais je ne suis pas assez patient.
    Merci pour cette découverte et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Finalement nous sommes plusieurs à aimer ces bestioles... Difficiles à photographier, c'est sûr.

      Supprimer
  8. Quel joli mot et quel spectacle magnifique !

    RépondreSupprimer
  9. Tiens, Arthaud, une des marques de mon ancienne maison.;-) Bon, trop nature pour moi, je sens, mais très impressionnante la vidéo. J'aimerais bien voir ce phénomène en vrai, tiens.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semble que ces volées ne soient plus visibles en Europe? Mais on a quand même de petites volées, pas si impressionnantes.
      Pas si nature pure et dure, puisque on trouve aussi des considérations scientifiques et sur nous les Hommes.
      (il me semble que le catalogue propose du poche aussi, et des titres attirants)

      Supprimer
  10. Cette vidéo est superbe . Je comprends ton goût pour ce genre de livre que je ne partage pas complètement sauf si c’est bien raconté ce qui a l’air d’être le cas.v

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu sais, si l'auteur est trop raide dans ses chaussures et use de termes casse pieds, je zappe aussi.^_^

      Supprimer
  11. Très joli mot, murmuration. J'adore apprendre de nouveau mots.

    RépondreSupprimer
  12. Réponses
    1. Il y a plein de vidéos sur internet, mais celle-ci est citée dans le livre.

      Supprimer
  13. pourquoi pas... En tout cas les images sont magnifiques! j'aime les voir ces étourneaux mais de loin, je connais leur ravage (petite-fille de paysan!)sur les récoltes quand ils s'abattent sur un champ il n'en reste pas grand chose :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Aaaah on ne peut tout avoir, la beauté et l'absence de danger. ^_^ Oui, cela doit tout boulotter, ces bêtes-là!

      Supprimer
  14. Depuis quelques années j'en vois beaucoup des vols d'étourneaux, c'est assez fascinant c'est vrai. J'ignorais le terme "murmuration", un bien joli mot. Pourquoi pas, à l'occasion.

    RépondreSupprimer
  15. Grande collecteuse de mots, je note "murmuration". Merci.
    Bonne journée. Bonnes vacances aussi, c'est le moment sans doute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais oui, un joli mot qui doit faire votre bonheur, et qui correspond à un phénomène fascinant. Tout en un, quoi. ^_^

      Supprimer
  16. Je viens d'acheter ce livre en librairie. Je ne l'ai pas encore lu. C'est un sujet que j'aime beaucoup. Heureux de voir que votre critique est bonne et que nous partagions cet intérêt commun pour les oiseaux.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Super, les grands esprits se rencontrent. Nous sommes plusieurs à aimer ces sujets là, semble-t-il. J'espère que vous aimerez autant que moi.

      Supprimer
  17. oh oui, le sujet me tente aussi et j'ignorais l'existence de ce livre! Merci !

    RépondreSupprimer
  18. J'ai vécu le même phénomène en Suisse il y a quelques années. Le plus impressionnant est le silence qui s'installe brusquement, quand au coucher du soleil tous les oiseaux s'abritent en un instant. Très beau souvenir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quelle chance, et quel souvenir!
      J'aime aussi le matin quand brusquement les oiseaux commencent à piailler lorsque la luminosité augmente.

      Supprimer
  19. Ah je l'avais repéré en librairie celui-là (mais pas encore acheté), merci donc pour ce billet :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Compte sur moi pour les lectures bestioles et autres. ^_^

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!