mercredi 8 août 2018

De rêves et de papiers

De rêves et de papiers
547 jours avec les mineurs isolés étrangers
Rozenn Le Berre
La Découverte, 2017



Durant ces 547 jours Rozen Le Berre a travaillé à Paris dans un bureau d'accueil pour 'mineurs isolés étrangers' et parle de toutes ces personnes rencontrées, des mineurs- ou pas- et c'est l'une des difficultés, puisque le parcours sera alors différent. Même si un mineur reconnu tel pourra encore galérer à la rue s'il n'y a pas encore de place d’accueil libre. Puisque trop jeune pour bénéficier du 115. On n'est pas dans un monde parfait et logique.

Un peu d'humour dans ce monde de détresse permet au lecteur de souffler un peu. L'on ne sait pas toujours ce que deviennent ces jeunes dont elle parle.
Parallèlement est conté le parcours de Souley, depuis le Mali, de longs mois avant d'arriver dans son bureau. Le parcours de bien des migrants (enfin, ceux qui arrivent).

Puis à la fin  un rendez-vous de bilan avec sa chef, où elle réfléchit sur le positif et le négatif de ce travail.

Un livre récent, clair, à lire absolument.

"Toc toc. De la manière de toquer à la porte du bureau, on sait déjà. On ne se trompe jamais à ce jeu là. Méthode n° 1 : coups répétés et forts, avec l'ensemble du poing : la police nous amène un jeune. Méthode n° 2 : coups secs et fermes, mais moins nombreux et moins forts que les précédents : un interprète ou un collègue. Méthode n° 3 : petits coups très discrets, avec un seul doigt, parfosi à peine perceptibles : un jeune. Qui s'excuse déjà d'être là, dirait-on."

38 commentaires:

  1. Certainement un livre qui fait ouvrir les yeux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas j'ai appris des choses sur la législation à leur sujet, et leur parcours en France. Sinon, j'en connaissais déjà un peu sur leurs 'voyages'. ^_^

      Supprimer
  2. Un livre qui a l'air très intéressant, avec un sujet pas si souvent traité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, car là il se concentre sur les mineurs isolés. Même si le parcours de Souley est emblématique de celui de beaucoup (Afrique de l'ouest, Lybie, Italie, France)

      Supprimer
  3. Un livre à découvrir certainement, même si j'ai l'impression d'en connaître déjà pas mal sur le sujet. Mais la dégradation des prises en charge se détériore tellement vite, on est toujours surpris (en pire ..)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Après 'J'apprends le français' j'avais déjà pas mal de connaissances, mais là j'en ai appris sur le sujet des mineurs isolés. Et, coïncidence ou pas, depuis j'en ai deux sous la main (si j'ose dire), mais déjà logés dans ma petite ville et avec projets de formations.
      Mouais en général tout n'est pas rose du tout, je m'accroche aux progrès dans le parcours de certains... La paperasserie administrative est obscure pour les Français, alors imagine, là...

      Supprimer
    2. En parlant de français, je m'aperçois que ma phrase ne tient pas debout, j'ai dû changer de formulation en cours de route, sans rectifier l'ensemble, oups !

      Supprimer
    3. Oups je n'avais rien vu, en tout cas j'avais saisi le sens.

      Supprimer
  4. J'ai vu un spectacle sur le même thème à Avignon, ce livre le compléterait très bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il semblerait qu'il était question d'adapter ce livre au théâtre, serait-ce cela que tu as vu? En cours de création quand le livre est paru début 2017. De plus c'est vrai que le découpage du livre donne un oeuvre paraissant aisément adaptable au théâtre.

      Supprimer
    2. Le spectacle s'appelle PartDieu, le cadre est différent mais l'histoire se rejoint hélas un peu :
      http://lecture-spectacle.blogspot.com/2018/07/part-dieu-de-julie-rossello-rochet-off18.html

      Supprimer
    3. En fait il doit s'agir de Bureau des exils de la compagnie 13R3P (http://www.13r3p.com/)

      Supprimer
    4. J'espère qu'il passera en région...

      Supprimer
  5. J'étais bénévole à la Cimade, je connais hélas trop bien leur histoire et à Nantes, on est une destination privilégiée pour ces mineurs isolés.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, on a parlé de Nantes récemment, avec les tentes dans un square, la tentative de logement dans un établissement scolaire, etc. Oui, il y a toujours à faire!!!

      Supprimer
  6. J'aime le titre et la couverture, c'est déjà ça !
    Bonne soirée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela devrait t'intéresser. Oui, beau titre.

      Supprimer
  7. Un livre indispensable,donc. Si cela pouvait faire prendre conscience de la situation de ces jeunes, et des autres réfugiés aussi, d'ailleurs...
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tous quel que soit leur âge. Certains jeunes sont 'en famille', le livre n'en parle pas, mais ils existent (et certains apprennent le français à une vitesse incroyable)

      Supprimer
  8. Un livre qu'il faudrait donner à lire à beaucoup. Ce qui est tout aussi terrible c'est qu'après avoir été accueilli quand ils ont été reconnus mineurs, ils sont priés de quitter le territoire dès leurs 18 ans passés. Dans quel monde vivons-nous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'ignore beaucoup. Je suppose que s'ils ont formation et patron ils peuvent rester? J'ai récemment vu un reportage à la télé, avec un jeune en formation cuisine.
      Sinon, dans les trucs étonnants, il y a le 'trouve un contrat chez un patron et tu auras le droit de travailler', pour les majeurs. J'ignore si c'est quand on a le droit de rester ou pas, ou si c'est dans le 'parcours'.
      Bref, bien des aberrations, ne serait-ce que le jeu de la patate chaude entre villes et pays...

      Supprimer
  9. Bel extrait, ce "toc toc". C'est noté, merci Keisha.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit en fait de textes courts à la suite (en chapitres quand même) donc aisé à lire, d'intérêt renouvelé.

      Supprimer
  10. Je connais bien le problème et c'est à la fois poignant et insoluble. commencer à aider c'est plonger dans une mer sans fond, alors on se raccroche à la personne qu'on aide sans se poser de questions sinon on y arrive pas.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, je ne me pose pas trop de questions, je pare au plus urgent, mais au fur et à mesure on découvre l'étendue des problèmes et le côté kafkaïen (?) de l'administration et des lois...

      Supprimer
  11. Pas très joyeux mais intéressant. Intriguée que l'auteure parvienne à mettre un peu d'humour dans cet univers.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, le sujet ne s'y prête pas trop, il y a aussi une part de désespérance, de coups de blues, de gueule (soft) ; elle ne rit pas sur le dos des gens, bien sûr, mais certaines situations sont ahurissantes. Ou alors elle rit d'elle-même.

      Supprimer
  12. Réponses
    1. Il est récent, donc je suppose facile à trouver; quant à moi, c'était un prêt.
      Vraiment il te plaira.

      Supprimer
  13. Certainement très intéressant, mais pas trop envie de me plonger dans ce sujet via un bouquin... Les médias sont déjà là pour me déprimer...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais... Quoique ce livre peut déprimer et encourager, comme la vraie vie, quoi.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!