vendredi 18 janvier 2019

Retour à Lemberg

Retour à Lemberg
East West street
On  the Origins of 'Genocide' and 'Crimes Against Humanity'
Philippe Sands
Albin Michel, 2017
Traduit par Astrid von Busekist


Avocat international, Philippe Sands fut invité en 2010 à participer à une conférence à Lviv (Ukraine). Ville où son grand-père Leon Buchholz est né en 1904. Suite à cela il se lance dans une grande enquête sur les traces de Hersch Lauterpacht et Raphael Lemkin, eux nés près de cette même ville, où ils ont fait leurs études. Hersch, avec le concept de 'Crimes contre l'humanité', et Raphael, avec celui de 'Génocide', ont eu à jouer un rôle lors du procès de Nuremberg et leurs idées sont encore d'actualité. Le dernier personnage ayant retenu l'attention de Philippe Sands est Hans Frank, avocat et ministre de l'Allemagne nazie, gouverneur général de Pologne, condamné et exécuté à Nuremberg.en 1946 pour crimes contre l'humanité.

Lviv est le nom actuel, mais cela fut bien compliqué auparavant! "Entre septembre 1914 et juillet 1944, le gouvernement de la ville changea huit fois. Longtemps capitale du 'royaume de Galicie et de Lodomérie, du grand-duché de Cracovie et des duchés d'Auschwitz et de Zator - oui, il s'agit bien de cet Auschwitz-là-, la ville passa aux Autrichiens et aux Russes, puis à nouveau aux Autrichiens, ensuite brièvement à l'Ukraine occidentale, à la Pologne, à l'Union soviétique, à l'Allemagne, à nouveau à l'Union soviétique, et finalement à l'Ukraine, à laquelle elle appartient encore aujourd'hui. Dans le royaume de Galicie dont Leon, petit garçon, arpentait les rues, se mêlaient les Polonais, les Ukrainiens, les juifs et beaucoup d'autres. Et pourtant, moins de trois décennies plus tard, à l'heure où Hans Frank entrait dans la salle d'audience 600, lors du dernier jour du procès de Nuremberg, l'ensemble de la communauté juive avait été exterminée, et les Polonais avaient été déplacés."

Lemberg, Lviv, Lviv, Lwow, au fil du temps...

Ecriture fluide, bonne pédagogie de l'auteur qui n'hésite pas à bien éclaircir et répéter un détail s'il le faut, livre à lire absolument, dont je fais un coup de cœur, mais je préviens que ça peut bousculer.

Philippe Sands s'est lancé dans des recherches familiales (avec découvertes, des décennies plus tard), et a su rendre l'atmosphère de Lemberg (et autres noms) et Vienne. Les familles des trois originaires de Galicie ont été quasiment anéanties, très peu échappant de justesse à la mort. Le livre est illustré de nombreuses photographies et le coeur se serre...

Forcément j'ai lu sans empathie l'histoire d'Hans Frank, et celle du procès de Nuremberg, avec ses accusés plaidant non coupables et l'évocation de leurs crimes, émaillé en coulisse par les désirs de Lauterpacht et Lemkin de défendre leurs idées.

Crimes contres l'humanité, génocide, . "La distinction est-elle importante? Importe-t-il que la loi cherche à vous protéger parce que vous êtes un individu ou parce qu'il se trouve que vous appartenez à un groupe?" Voir aussi page 346 et 446.

Allez, heureusement qu'il y a Miss Tilney, l'anglaise qui n'a pas hésité à risquer sa vie pour sauver des Juifs. Durant ma lecture je me demandais 'mais quoi elle n'est pas Juste?' Ouf, si! En 2013 Philippe Sands a "envoyé les documents, le récit de tout ce que j'avais découvert sur elle, ainsi que deux déclarations assermentées, l'une signée par ma mère, l'autre par Shula Trotman, à Yad Vashem, le mémorial de l'holocauste à Jérusalem. Le 29 septembre 2013, Miss Tilney a été reconnue comme juste parmi les nations."

Forcément ce genre de livre n'a pas échappé à Dominique, qui comme d'habitude illustre magnifiquement ses billets.

50 commentaires:

  1. Il est noté quelque part dans ma LAL, mais tu te doutes bien qu'il n'est pas tout seul ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr. Bon, déjà, ce n'est pas un pavé. ^_^

      Supprimer
  2. Qu'un livre demande un effort ne me fait pas peur surtout lorsque c'est un récit et qu'il aborde cette période trouble de l'histoire...Je l'ai noté pour le découvrir un jour. Merci pour cet auteur à découvrir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ce type de livre, un peu dans la veine des Disparus.

      Supprimer
  3. Sur la ville de Lvov, Lviv, etc. il y a un roman de Zanna Sloniowska (Une ville à coeur ouvert) qui vient de sortir en poche. Un peu particulier mais intéressant.
    Sinon je note ce livre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, et ce livre est à la bibli! Ne pas oublier, quoi.

      Supprimer
  4. Et bien voilà, cette fois-ci je ne passe pas mon tour... :-) (Goran : http://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  5. Il y a quelques années, j'avais lu un roman qui se déroulait dans cette ville pendant plusieurs, années, le temps dela voir changer de noms et de dirigeants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Parfois c'était juste quelques jours ou semaines...

      Supprimer
  6. Celui-là, ça fait longtemps que j'ai envie de le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il le mérite, mais prends ton temps pour le lire.

      Supprimer
  7. un livre qui m'a laissé un souvenir très fort, d'autant plus qu'à priori les deux personnages ne sont pas tout à fait sympathique, on adhère à leur cause malgré cela tant est extraordinaire cette aventure humaine, ce courage qu'il a fallu
    un livre qui chez moi est sur un rayon spécial autour de la shoah et du goulag même horreur des deux cotés

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur ne s'appesantit pas sur les horreurs, mais ce n'en est que plus fort. Franchement un livre à lire absolument.

      Supprimer
  8. Pour plus tard car j'ai envie de lectures plus légère en ce moment, mais c'est noté ( promis!).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce n'est pas dans le rayon léger, mais il s'impose un jour ou l'autre.

      Supprimer
  9. Ça m'a l'air intéressant, même si je pensais au départ qu'il s'agissait de Lemberg, en France (près de Bitche, en Lorraine). Yep

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yep oui, ce nom est porté par plein de villes, et comme ta lorraine, a changé de nom et de nationalité au fil du temps.

      Supprimer
  10. Lu également (malheureusement il fait partie des nombreux livres pour lesquels je n'ai pas encore eu le temps d'écrire un billet...) et beaucoup aimé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends que ça ne soit pas facile d'en parler, tellement il y a matière. N'hésite pas à proposer un billet, ce livre mérite d'être mis en lumière.

      Supprimer
  11. Et bien si tu en fais un coup de coeur, pourquoi pas... En tout cas, ce livre semble être vraiment intéressant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime bien ces livres avec du fond, et puis bien faits, on s'y retrouve.

      Supprimer
  12. Il faut que je le lise (mais quand ?) ; j'avais été impressionnée lors du passage de l'auteur à la grande librairie et ton avis me conforte dans cette impression...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je rate ces 'grande librairie'! M'étonne pas que l'auteur ait fait forte impression.

      Supprimer
  13. Oh mais tu es tentante, avec ce livre. Un coup de coeur, rien de moins? Ça semble ma foi fort intéressant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai tendance à avoir des coups de coeur pour ces non fictions à fond sérieux et fort bien présentées.

      Supprimer
  14. Un incontournable sûrement, pas en projet pour l'instant mais peut-être bien un jour...

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour Keisha, ton billet confirme que je vais acheter ce livre pour la bibliothèque loisirs dont je m'occcupe. Une lectrice me l'a demandé. Bon dimanche.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si une lectrice l'a demandé! J'espère qu'il tournera bien (et que tu le liras, aussi ^_^)

      Supprimer
  16. Il y avait une émission très intéressante avec l'auteur sur France cul : https://www.franceculture.fr/emissions/la-fabrique-de-lhistoire/juger-et-punir-une-breve-histoire-33-quand-le-xxe-siecle-invente-la-notion-de-crime-contre-lhumanite
    Je ne sais pas si je le lirai, peut-être si on me le prête.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour le lien (incontournable France Culture!) et je découvre qu'il y a eu un spectacle...
      Demande à ta bibli, c'est un livre à figurer dans ses achats!

      Supprimer
  17. Je note immédiatement surtout quand vous êtes à deux pour dire qu’il faut le lire... je sais que mon moral en prendra un coup!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas je ne peux te garantir une lecture joyeuse (et j'avoue de gros moments d'émotion)(pas recherchés avec gros effets par l'auteur, remarque). Mais c'est vraiment très bien.

      Supprimer
  18. Déjà noté, tu confirmes qu'il vaut la peine.

    RépondreSupprimer
  19. je le note, le sujet m'interpelle

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime beaucoup ce genre de livres (sans en abuser, ça bouscule -et heureusement, d'ailleurs)

      Supprimer
  20. Je me souviens très bien de l'article de Dominique. Le tien est donc une piqûre de rappel tout à fait nécessaire. Merci Keisha !

    RépondreSupprimer
  21. On ne dois pas oublié un livre pareil. Je sais maintenant qu'il est à lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, et il y a une sorte d'enquête, finalement. ^_^

      Supprimer
  22. Un coup de coeur. Il faut que je regarde ça de plus près alors...
    Bonne fin de soirée.

    RépondreSupprimer
  23. Il me dit quelque chose, vu chez Dominique peut-être. Noté.

    RépondreSupprimer
  24. Ca a l'air bien sûr absolument passionnant... mais peut-être pas pour tout de suite, en ce qui me concerne. Je le note, évidemment.

    RépondreSupprimer
  25. Merci à Dominique et à toi de m'avoir poussée à lire ce livre extraordinaire. J'en parlerai bien sûr à mon tour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il le faut, quel livre, on ne l'oublie pas, tellement bien fait, des thèmes forts. Complètement les lectures que j'aime découvrir (même si c'est dur)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!