jeudi 11 avril 2019

Le blues du chat

Le blues du chat
Sophie Chabanel
Seuil, 2019

En demandant ce roman à Babelio, je savais que ce serait un polar sans hémoglobine ou effets de terreur, et qu'il y aurait un chat et de l'humour. Donc ça m'allait.

Le lecteur a pu faire connaissance dans La griffe du chat de la commissaire Romano et de ses adjoints le capitaine Tellier et l'adjudant Clément. Tellier, aux réactions parfois étranges, qu'il faut manipuler avec doigté, et Clément, pas forcément très futé et efficace mais dévoué et obéissant. De plus dans son couple c'est lui qui se porte absent quand son gamin est malade, partage des tâches dont se réjouit (mais faut pas abuser) Romano la féministe.

Célibataire, 47 ans, Romano mène une vie où la gent masculine peut intervenir, mais pas trop longtemps. Elle est parfois borderline (son utilisation du gyrophare étant la moins grave, finalement) et n'hésite pas à bousculer (verbalement) les suspects ou ses collègues, et même son supérieur (en mode hypocrite). Elle a son franc parler:
"Ils ne sont pas  obligés de colporter les propos nauséabonds de tous les abrutis sans conscience ni morale. Pour ça, on a déjà Internet."
"Un interrogatoire de nuit dans des bureaux vides, ça a toujours de la gueule."

Bon, mais qui dit polar dit (au moins ) un mort, non? L'ex-trader François-Xavier Tourtier s'y colle. Allergique à la crevette, le voilà qui meurt lors de la réception célébrant sa remise de légion d'honneur. Des suspects, mais bien plus sympathiques que le mort! Romano va cependant mener à bien son enquête, avec les rebondissements habituels. (je trouve juste que la personne coupable aurait pu régler le problème François-Xavier -un type plus qu'odieux, je le rappelle- sans le tuer, il existe des moyens autres et légaux)
On découvrira une veuve pas tellement éplorée, un amoureux écolo et transi, un prêtre fort regardable (et un évêque sans langue de bois), un grand père très classe et une voisine bien curieuse.

Bon, et le chat? Le pauvre Ruru est assez spécial, mon amour des chats ne peut celer cette vérité...
"Payer un psy à mon chat? Alors que j'ai soigné mes névroses familiales en automédication, à coup de bière et de Nutella?"

En résumé : lecture fort plaisante, ça file tout seul, sans temps morts, on s'amuse bien.

tous les livres sur Babelio.com
Challenge de Philippe

48 commentaires:

  1. Encore un auteur de polar que je ne connais pas ! Mais il me semble avoir vu son nom dans une émission sur France inter ou France culture...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie de trouver celui-ci ou le précédent, alors.

      Supprimer
  2. Je note, merci. J'aime les chats et les polars, donc...
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De plus on s'amuse, et pas d'atmosphères déplaisantes.

      Supprimer
  3. Pourquoi pas ; un polar "pour rire" de temps en temps, ça ne peut pas faire de mal.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai tenté pas mal de polars qui font rire, je n'y arrive pas ... Le côté polar me manque trop et le rire m'échappe, la plupart du temps ! Alors, malgré mon amour des chats, je passe, pour une fois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue qu'Agatha Raisin m'a lassée, mais là, c'est parfois bien vu et j'ai marché. Bien sûr, ce n'est pas du thriller pur et dur.

      Supprimer
  5. Les couvertures ne peuvent pas se rater ! Je note, cela semble plaisant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela l'est (mêem si le pauvre chat n'est pas assez présent!)

      Supprimer
  6. Je ne le lirai sans doute pas mais à la lecture de ton résumé, j'ai l'impression que quasi tous les personnages sont des chats : allergique à la crevette, aux réactions étranges... ah non celui qui est obéissant doit être un chien.

    RépondreSupprimer
  7. Un titre avec un chat qui devrait me plaire.

    RépondreSupprimer
  8. J'aime bien la couv'... je retiens l'idée en cas de détresse ou burn out littéraire :-)

    RépondreSupprimer
  9. Il a l'air plaisant et si en plus il y a un chat :) merci pour cette présentation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas assez de chat pour mon goût, mais ce n'est pas lui qui mène l'enquête; ^_^

      Supprimer
  10. J'aime rire , j'aime moins les polars mais je suis prête à te suivre dans ton plaisir de lecture.(quand j'aurai un peu de temps)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un polar assez tranquille, on n'est pas dans le thrillers purs et durs.

      Supprimer
  11. Tu es la première pour cette nouvelle contrainte avec un livre que je ne connais pas, bien sûr.
    Merci pour ta participation et bonne fin de semaine.

    RépondreSupprimer
  12. Un livre et un chat, il ne m'en faut pas beaucoup plus pour penser que la vie vaut la peine d'être vécue. Alors pourquoi pas...

    RépondreSupprimer
  13. J'ai sûrement déjà noté le premier de la série, il faut que je renote ;-)

    RépondreSupprimer
  14. Rien que le titre me donne envie de le lire !

    RépondreSupprimer
  15. Bonjour ! Je m'empresse de noter...
    Ce ne serait pas la première fois que je lis une enquêtrice nantie d'un chat.
    Syl.

    RépondreSupprimer
  16. le titre est déjà une tentation alors un polar, un chat c'est vendu :-)

    RépondreSupprimer
  17. En résumé : sans doute trop léger pour moi :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah pas vraiment d'atmosphère poisseuse et de héros buriné... ^_^

      Supprimer
  18. Pas assez de canidés pour moi dans ce roman et comme dit Jérôme, peut-être un peu trop léger. Mais ça doit faire du bien de temps en temps.

    RépondreSupprimer
  19. J'aurais pu craquer pour la couverture (ce chat !) et le titre aussi mais peut-être un peu trop léger aussi pour moi. Ça aurait pu le faire si je n'avais rien dans ma PAL ceci dit.:-)

    RépondreSupprimer
  20. je ne connais pas non plus, et rien que pour ce chat qui aurait besoin d'un psy, pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mien pourrait aussi en avoir besoin, bref c'est un chat.

      Supprimer
  21. Un polar sans hémoglobine, ça me va

    RépondreSupprimer
  22. Bonjour Keisha, ton résumé du livre me fait penser aux "Poulets grillés" de Sophie Henaff. Un cadavre et beaucoup d'humour. Je note. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  23. Effectivement, ça semble une lecture bien sympa... Et tiens, l'été approche !

    RépondreSupprimer
  24. Coucou, je l'avais coché pour l'avoir à la masse critique avec un autre titre de cette auteure mais en fait je n'ai pas eu ceux ci mais Nécrologie du chat d'Olivia Resenterra que j'ai lu et que je vais sous peu chroniquer. Un petit livre genre nouvelle à l'atmosphère particulière.
    Je retiens ta lecture =^.^=

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais coché les deux de l'auteur!!! Bon, j'attends ton avis sur l'autre 'chat'.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.