jeudi 11 juillet 2019

A la recherche d'Alice Love

A la recherche d'Alice Love
What Alice forgot
Liane Moriarty
Albin Michel, 2019
Traduit par Béatrice Taupeau



Après Le secret du mari, une bonne surprise, j'ai choisi de faire de nouveau confiance à Liane Moriarty pour une lecture pas prise de tête, avec un poil de suspense, des personnages bien vus, un poil d'humour, et une fin pas plombante. Oui, ça fait du bien!

Alice Love se prépare à fêter ses quarante ans, lorsqu'au sport, qu’elle pratique de façon intensive, elle chute sur la tête, et perd la mémoire, se réveillant convaincue d'avoir 29 ans, un premier bébé en gestation, et un mari avec lequel tout baigne. Une Alice pas à cheval sur le régime, pas sportive, pas 100% organisée.
Elle se découvre en train de divorcer, se disputant la garde de trois enfants, super organisatrice, et en froid avec différentes personnes.

Dix ans de sa vie ont disparu, sa famille va l'aider à combler le trou, mais découvrir une nouvelle Alice ne sera pas de tout repos.

Voilà l'idée, après ça tout roule fort bien. Le journal de sa soeur et le blog de sa 'grand-mère' ponctuent l'histoire d'Alice. On n'est pas chez Proust, mais c'est bien ficelé, la narration est bien gérée, quelques exagérations bien sûr, mais ça fait partie du jeu. J'ai beaucoup aimé que la mémoire lui revienne surtout grâce à des odeurs. (je comprends car je fonctionne un peu comme ça)

Las avis de papillon;

34 commentaires:

  1. J'avais bien aimé Le secret du mari, alors pourquoi pas.

    RépondreSupprimer
  2. J'avais bien aimé le secret du mari : pas extraordinaire mais bien sympa quand même! Je me laisserais peut-être bien tenter par celui-ci aussi du coup. Cela peut être une bonne lecture pour l'été.
    Daphné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait une lecture détente, on n'en attend pas de l'extraordinaire, mais c'est plus que correct.

      Supprimer
  3. Et puis les odeurs, c'est tellement proustien ! J'ai bien aimé aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui, n'est-ce pas? ^_^ Je viens de relire ton billet, on est d'accord!

      Supprimer
  4. Quel plaisir de se réveiller ainsi, libérée de toutes les entraves que nous nous imposons !

    RépondreSupprimer
  5. Tiens, pour une fois, je connais. J'ai lu "Le secret du mari", pas celui-ci. Un jour peut-être...
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'auteur m'a l'air très bien pour ce genre de romans agréables à lire.

      Supprimer
  6. J'avais bien aimé "le secret du mari" et donc je note celui-ci. Il n'y a pas de honte à lire des romans plus légers de temps en temps et j'avais trouvé son écriture intéressante et agréable...merci pour ta présentation

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, je compte revenir à cette auteur si je mets la main sur un autre roman.

      Supprimer
  7. je n'ai pas trop aimé "Le secret du mari" que j'ai trouvé trop fleur bleue!
    je lui redonnes une chance avec "Petits secrets grands mensonges" sur les conseils d'une amie pour ne pas avoir de regrets...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me reste à mettre la main sur Petits secrets grands mensonges. ^_^
      A la recherche d'Alice Love, j'ai trouvé ça pas mal du tout, à toi de voir. On n'est pas dans le noir noir, mais ça détend.

      Supprimer
  8. Pourquoi pas ? Moi aussi (comme dans les autres commentaires)j'ai aimé Le secret du mari. Par contre, la mémoire des odeurs, ce n'est pas trop dans mes gênes ! (ce serait plutôt la mémoire des lieux, des paysages)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On fonctionne tous différemment (même si les musiques ou les paysages me font aussi ressouvenir). Regarde chez Proust, la madeleine, oui, mais aussi le pavé descellé...

      Supprimer
  9. J'avais noté Le secret du mari à l'époque où on en parlait pas mal. Je ne flairais pas le coup de coeur mais une lecture plaisante, comme ici, avec une intrigue qui tient la route. On prend toujours. Et puis, auteure australienne, rien que pour ça, ça valait le coup qu'elle rejoigne mes rayons (toujours pas fait mais bon, ça, on a l'habitude^^).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bref, tu as l'idée pour une lecture sympa, quoi. En fait, l'Australie n'est pas 'présente' ça pourrait se dérouler n'importe où, je me faisais la réflexion en lisant.

      Supprimer
  10. Une lecture plaisante, même si j'ai préféré "le secret du mari".

    RépondreSupprimer
  11. Une lecture idéale pour les vacances en somme ! Pas comme Agnès Martin-Lugand j'espère... Je ne pense pas à te lire.
    Bel été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai jamais lu l'auteur dont tu parles (et que je confonds avec d'autres) mais Liane Moriarty ne tombe pas dans le gnan gnan (et j'ai l'impression a priori, je l'avoue, que ce serait le cas avec ces autres auteurs). L'humour sauve beaucoup de romans, tu sais!

      Supprimer
    2. Coucou,
      pas gnangnan et avec de l'humour alors c'est bingo pour moi !
      Je suis presque certaine que tu n'aimerais pas Agnès Martin-Lugand...
      Bisous

      Supprimer
    3. Presque certaine aussi (OK je n'ai pas tenté, mais je commence à me connaître... ^_^)

      Supprimer
  12. Au fait moi aussi je fonctionne avec le souvenir des odeurs !

    RépondreSupprimer
  13. Bien aimé, sans plus (c'est son tout premier roman en fait ! traduit seulement maintenant)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh je voulais juste de la détente pas idiote, et un peu d'humour, avec des personnages attachants.

      Supprimer
  14. J'avais été déçue par le secret du mari, trouvant que tout le bruit qui était fait autour de ce roman n'était pas mérité. Néanmoins, ton résumé me donne tout de même envie de redonner une chance à l'auteure !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bah, oui, si tu veux une lecture détente pas prise de tête.

      Supprimer
  15. Pourquoi pas j'ai lu les deux autres rapidement avec un certain plaisir ;- ) C'est toujours sympa d'avoir un petit livre léger sous la main :-)

    RépondreSupprimer
  16. J'avais bien aimé Le secret du mari, donc si je tombe sur celui-ci, je le lirai avec plaisir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En bibli, en poche, normalement pas de souci. Je pense aussi continuer avec l'auteur.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.