vendredi 19 juin 2020

Mentir n'est pas trahir / De toutes les couleurs/ Tendres silences

Mentir n'est pas trahir
Deception is so easy
Angela Huth
Quai voltaire, 2015
Traduit par Anouk Neuhoff


Angela Huth continue à m'apporter des lectures douces en apparence, avec des sujets ordinaires, des personnages que l'on pourrait connaître. Cette fois, un triangle, avec Gladwyn Purser, son épouse Blithe, et Lara, la jeune femme accidentée qu'il a aidée un jour et qu'il n'arrive pas à oublier, en dépit du temps qui passe.
Alors, encore un mari - heureux en ménage et amoureux de sa femme depuis près de 20 ans- attiré par l'herbe plus verte? Angela Huth réussit à le rendre assez sympathique et parfois ridicule, embrouillé qu'il est dans ses affaires de cœur, et aussi d'emploi du temps car chacune des deux femmes ignore l'existence de l'autre; bien sûr cela ne durera pas! Inutile de le plaindre, bien sûr.

"Le mariage était comme un de ces globes en plastique remplis de fausse neige que certains aimaient à placer sur leur bureau. On renversait le globe, et la maisonnette, ou le bonhomme de neige, disparaissait un instant sous une mini-tempête silencieuse. On reposait le globe, et la scène retrouvait son caractère tranquille. L'embêtant, c'était que la tempête était souvent déclenchée par étourderie, et qu'il fallait ensuit du temsp pour l'apaiser."

"La vie en solitaire, elle s'en rendait compte, nécessitait un certain talent. Il fallait toujours prévoir ses petits plaisirs à l'avance, ne serait-ce qu'une chose aussi dérisoire que l'achat d'un livre, et il ne fallait jamais rester sans projets plusieurs jours d'affilée. Pour Lara, être seule, signifiait pouvoir observer les choses en toute tranquillité. Dans une vie animée remplie de gens et d'activités, la contemplation était moins facile. Elle s'expliquait mal pourquoi tant de gens redoutaient l'idée de la solitude."

De toutes les couleurs
Colouring in
Angela Huth
Quai Voltaire, 2005
Traduit par Marie-Odile Fortier-Masek

Après le triangle, le carré, si j'ose dire! Dans ce roman choral dont les personnages principaux ont des voix différentes, Isabel et Dan forment un couple solide et amoureux, elle crée des masques, lui occupe un boulot alimentaire et rêve d'écrire une pièce à succès. Leur ami Bert revient des Etats Unis, voici l'occasion d'un dîner avec leur amie Carlotta. Mais rien ne se passe comme prévu, des sentiments, des attirances se créent.
Ajoutons les voix de Sylvie, la fille adolescente de Dan et Isabel, Gwen leur femme de ménage; et l'on obtient un joli roman plein de subtilité, où le lecteur s'amuse du décalage créé entre la réalité et ce que chacun voit ou imagine.

Pour terminer (pour l'instant, mais peu me restent à lire)

Tendres silences
Easy silence
Angela Huth
Quai Voltaire, 1999
Traduit par Marie-Odile Fortier-Masek
et Henri Robillot

Dans le vieux couple formé par William et Grace, beaucoup de silences, tellement ils se connaissent bien. Pas ces silences malaisés, mais parler n'est pas nécessaire. Leur vie reste dans les rails, tranquille, ponctuée par les répétitions et concerts de William, violoniste dans un quatuor assez renommé.

Or leur altiste vient de les quitter, remplacé par la jeune et spontanée Bonnie, sur laquelle William fantasme beaucoup. Jouer Mozart à deux, et voilà William qui perd les pédales et décide de se débarrasser de son épouse. C'est plutôt invraisemblable si on y réfléchit bien (Bonnie n'est même pas au courant des élans de William et le considère comme une personne d'une autre génération) mais Angela Huth fait passer ça et on s'intéresse aux diverses péripéties, où William est parfois ridicule (mais gentiment).

Grace, elle, a fait connaissance de Lucien, un jeune voisin gentil mais pas toujours, un peu dérangé semble-t-il, qui semble apprécier son travail d'illustratrice, mais finit par la perturber et la rendre nerveuse, ses visites répétitives n'étant pas toujours bienvenues.

Voilà un roman qui baigne un peu dans la musique du quatuor, à l'ironie très très subtile, montrant finement les ressentis de William et Grace. Ce sont Jack, le fils  du couple, et sa copine Laurel, qui de bout en bout sont plutôt antipathiques, chose rare chez Angela Huth. Mais ils sont bien réussis.

Un passage pouvant s'appliquer à William et Grace en rapport avec Bonnie et Lucien
"Qui sait pourquoi nous sommes attirés par les gens? Quand les affinités ne sont pas évidentes, quand une passion ou une affection irrationnelles sont l'unique lien, plutôt que tout autre sentiment plus stable, plus pratique, il peut s'ensuivre toutes sortes de problèmes, de souffrances."

Mois anglais chez Lou, Lamousmé et Titine


38 commentaires:

  1. Je pense les avoir tous lus ; ça devient difficile de s'y retrouver avec les rééditions, je ne pensais pas voir revenir un jour les auteurs de ma jeunesse ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je sais qu'il m'en reste un ou deux (je fais durer...) C'est là que tu vois que lorsque c'est bon, cela le reste!

      Supprimer
  2. Je ne les connais pas encore mais il faudra que je vois çà de plus près à mon retour en médiathèque. Je les découvrirai avec grand plaisir ! Merci pour tes ressentis...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De toute façon je lis cette auteur systématiquement. Bonnes découvertes!

      Supprimer
  3. Merci pour ton billet ! J'aime beaucoup Angela Huth même si je n'ai lu que deux de ses romans pour l'instant. Je pense en un lire un autre très prochainement (le dernier re-publié par la Table Ronde) mais ne connaissant pas ceux-là, je les note précieusement car ils me tentent tous !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai prévu de tous les lire... (tu sais, j'ai lu tous les Pym, alors je fouine vers d'autres auteurs)

      Supprimer
  4. Et bin toute une auteur a decouvrir alors....oui didonc...;)

    RépondreSupprimer
  5. pas mon genre de roman du tout, mais bon c'est sympa de relire des auteurs que l'on a aimés il y a longtemps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, on peut (et doit ^_^) évoluer. Mais ça a bien du charme, ces lectures.

      Supprimer
  6. Cela m'intrigue et me donne envie de découvrir cette auteure !
    merci pour cette découverte avec ce joli billet !
    Bonne fin de journée et bon week-end

    RépondreSupprimer
  7. Mais dis moi, tu lis jour et nuit?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Absolument pas! Ce sont des lectures sur plusieurs mois, que je réunis...

      Supprimer
  8. J'avais vraiment bien aimé Tendres silences. Je ne suis pas encore revenue à cette auteure mais peut-être un jour. Pour l'instant en plein Pym et je dois avouer que je m'y amuse bien.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si Pym t'amuse, c'est l'essentiel! Huth ce sera pour une autre fois.

      Supprimer
  9. J'ai lu et beaucoup aimé Tendres silences mais pour ce qui est des deux autres, j'ai l'impression de ne même pas les connaître de nom... Quelle lacune ! J vais y remédier ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A force on ne sait plus quels titres on a lus, c'est mon expérience. Mais il m'en reste un ou deux.

      Supprimer
  10. merci de signqler cet auteur passé sous mes radars

    RépondreSupprimer
  11. Je n'ai lu que deux livres de cet auteur, mais j'aime bien son ton un peu amer. Tu me fais rire avec ton carré amoureux, ça m'intrigue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'aime beaucoup, elle se renouvelle, même si c'est un peu les mêmes ambiances.

      Supprimer
  12. tiens tiens une auteure britannique que je n'ai pas encore lu, merci pour cette découverte je lirai certainement ses livres en pensant à toi.

    RépondreSupprimer
  13. Je crois avoir lu deux romans de l'autrice, pas parmi ceux que tu présentes ici. Je vais y penser pour ma PAL de l'été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une bonne idée, pour l'été (j'ai lu ces trois là au fil de plusieurs mois)

      Supprimer
  14. Encore une belle découverte chez toi. Merci.

    RépondreSupprimer
  15. je n'ai lu que Mentir n'est pas trahir et c'était un grand bof. Donc, je ne sais pas... continuer ou pas?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie un autre, oui, elle a une petite musique (tranquille, j'avoue)

      Supprimer
  16. J'avais noté le nom de cette auteure il y a longtemps puis l'avais complètement oublié. Tu m'y fais repenser, pourquoi ne pas me lancer?
    Daphné

    RépondreSupprimer
  17. Mais non... comment veux-tu que je m'en sorte si tu évoques 3 titres d'un coup dans un billet ?!! Bon, est-ce que tu conseilles un titre en particulier pour découvrir cette Angela Huth, que je ne connais pas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne sais pas répondre... Prends ce qui est disponible en bibli, pour ne rien risquer.

      Supprimer
    2. Je vais faire ça, alors, et me laisserai guider par mon intuition, merci !

      Supprimer
    3. Voilà, tu lis la quatrième de couverture et tu te laisses faire.

      Supprimer
  18. Oh j'avais adoré de toutes les couleurs lu il y a longtemps ^_~ depuis j'ai lu l'invitation à la vie conjugale et adoré aussi, tu l'as lu ? Sinon je suis sure que tu aimeras aussi ^_^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je l'ai lu, j'ai en projet de tout lire.^_^

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!