lundi 22 février 2021

Comment gagner sa vie honnêtement

Me voilà au bout de la découverte de l'auteur, restent sans doute quelques textes, mais on va en rester là (pour l'instant).


Comment gagner sa vie honnêtement
La vie poétique, 1
Jean Rouaud

Gallimard, 2010

" Sur la question de savoir comment gagner sa vie honnêtement, on n'a presque rien écrit qui puisse retenir l'attention." Par cette citation de Thoreau démarre ce nouvel opus de Jean Rouaud, qui bien sûr ne va pas répondre à la question. Toujours myope, ce qui aura son avantage lors des trois jours, fils de sa Loire-Inférieure de tradition catholique, ayant du mal à se défaire des valeurs de sa famille, assez emprunté il l'avoue, le voilà qui après 68 devient étudiant, sans grande idée de l'avenir à choisir, vivotant de petits boulots qu'à l'époque on trouvait aisément, distributeur de prospectus, ouvrier aussi, vendeur d'encyclopédies, de glaces sur une plage. Du saisonnier.
L'époque des cheveux longs, de l'auto-stop assez aléatoire (ah le routier plus que pervers, mais il s'échappe), des squats, des fumettes (pas son truc, il veut garder la cervelle libre pour la poésie).

Pour la construction du récit, en dépit d'une impression de naviguer à vue, c'est finalement bien maîtrisé, pour l'amusement du lecteur qui retombe sur ses pattes. Pour l'écriture, pas de "écrire vite, précipité, haché, tout en ellipse et suspension, factuel et concentré". Ce qu'il aime, ce sont "les adjectifs soyeux, les adverbes traînants, les contournements alambiqués, les antiphrases perfides, les prolégomènes fuyants (...)".

Point trop d'histoire familiale là-dedans, la page est tournée, "je ne sais même plus à quoi ressemblait mon père derrière le portrait que de livre en livre j'ai fait de lui - et ma mère prend le même chemin."

Avis babelio 



Une façon de chanter

La vie poétique, 2

Jean Rouaud

Gallimard, 2012

Un (court) volume consacré aux souvenirs de l'auteur avec la musique. Bien sûr on aura le cousin Joseph, un oncle , un copain d'enfance. Mais aussi les premiers pas à la guitare, toujours le regret de n'avoir pas appris tôt le piano. L'après 68, un air de liberté, les cheveux longs. les groupes anglais, sorte de révolution dans un univers fort bridé. On a même deux liens de vidéos, dont l'une présentant les Rolling Stones en direct sur un plateau télé américain...

Et toujours cette autodérision, cette façon d'avancer tranquille et de retomber sur ses pieds.

Avis babelio

Voici le 3 de la vie poétique, le 4 est lu (sans billet) et le 5 c'est Kiosque donc j'ai en gros fait le tour!


Un peu la guerre

Jean Rouaud

Grasset, 2014

Chaque fois l'on peut craindre les redites, et ma foi l'auteur ne peut changer certains événements de sa vie, avec émotion ou autodérision. Je retiendrai particulièrement la dernière partie, présentant ses relations avec le directeur des Éditions de Minuit - rappelons qu'Un peu la guerre est paru chez Grasset, comment a-t-on réagi là-bas? Même si Jérôme Lindon était déjà disparu. Des chouettes pages sur lui et Beckett, que l'on découvre pendant la seconde guerre mondiale.

Avis babelio 

38 commentaires:

  1. Ah ! Je n'ai pas lu Un peu la guerre....
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il mérite lecture en particulier pour la rencontre avec Lindon et son portrait.

      Supprimer
  2. J'ai laissé Jean Rouaud depuis longtemps, je l'ai bcp lu, là je ne me sens pas attirée... c'était à une autre époque pour moi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Depuis Kiosque, et ma 'découverte', je lis tout (ou presque) là j'arrive à la fin! ^_^ A toi de voir.

      Supprimer
  3. Essaierais-tu par hasard de nous donner envie de lire cet auteur ? J'ai noté quelques titres.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi? Nooon? En tout cas il faut essayer, Kiosque par exemple?

      Supprimer
  4. J'ai lu "kiosque" l'an dernier, avec plaisir, mais sans plus. Je ne sais pas si je vais continuer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Essaie Les champs d'honneur, son plus connu, et puis tu as le droit de ne pas accrocher.

      Supprimer
    2. J'ai lu "les champs d'honneur" il y a bien longtemps. Je ne l'avais pas relu depuis.

      Supprimer
    3. Tu as L'imitation du bonheur (roman) et La désincarnation qui m'ont plu et ne sont pas autobiographiques (ou alors oui les textes sur sa famille, tu trouveras)
      https://enlisantenvoyageant.blogspot.com/2020/10/limitation-du-bonheur-la-desincarnation.html

      Supprimer
  5. Il faudrait que j'essaie! Si le confinement (presque) continue, je vais pouvoir liquider les piles qui trainent et ajouter de nouvelles lectures

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Voir ce bon côté du temps qu'on vit (mais comme on a peut-être tendance à acheter -au cas où- la situation de la PAL ne s'améliore pas ^_^)

      Supprimer
  6. Décidément, c'est une grande passion ! Va falloir que j'aille fouiller à la bibliothèque, tu fais vraiment envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère que tu feras bonne pioche, perso j'ai démarré avec Kiosque, c'est du récent. Tu as aussi https://enlisantenvoyageant.blogspot.com/2020/10/limitation-du-bonheur-la-desincarnation.html
      Ou ses textes plus autobiographiques.
      Je pense en avoir fini avec lui sur le blog! ^_^ Sauf s'il écrit LE texte génial!

      Supprimer
  7. tu insistes assez pour me (re)donner envie ! Quel titre en grande priorité, dirais-tu?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Soit ses textes plus autobiographiques.
      Soit comme je conseille, deux différents:
      https://enlisantenvoyageant.blogspot.com/2020/10/limitation-du-bonheur-la-desincarnation.html

      Supprimer
  8. Comment gagner sa vie honnêtement ? Je dirais en épousant une femme riche et honnête... (Goran : https://deslivresetdesfilms.com/)

    RépondreSupprimer
  9. Je ne connais absolument pas mais tu piques ma curiosité avec cet auteur qui m'a l'air assez atypique, et plutôt sympathique. Merci pour la découverte.

    RépondreSupprimer
  10. Je ne rencontre jamais cet auteur nulle part. Apparemment, toi, tu as accroché !
    Bonne semaine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je parle surtout de ses anciens bouquins, actuellement. Il n'est plus sous les projecteurs. Et là, maintenant, j'ai terminé je pense.

      Supprimer
  11. Ah c'est vraiment de la passion là.^^ Bon, moi j'avais noté Kiosque, on verra bien si ce titre sera une révélation pour moi.:)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, et réjouissez-vous, bonnes gens, je pense avoir terminé! Oui essaie Kiosque.
      Et j'ai bon espoir de me trouver une autre lubie...

      Supprimer
  12. J'aime ton idée de faire le tour des écrits d'un auteur, je ne suis pas aussi pugnace que toi, j'ai l'idée de le faire et puis je passe à autre chose. C'est un auteur que j'ai eu du plaisir à lire dans le passé et qu'il faudrait que je reprenne un jour ! Merci de nous en donner envie avec ces titres dont je n'avais jamais entendu parler, sauf "un peu la guerre".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a assez écrit, finalement, et, espérons-le, continuera. En fait il est agréable à lire, et je regroupe dans un billet des lectures pas forcément à la file.
      Oui, je suis comme ça, quand je trouve un auteur qui me plait, en général ce sont les romancières anglo-saxonnes...

      Supprimer
  13. Je ne suis pas sûre d'avoir déjà lu cet auteur... C'est mauvais signe de n'avoir aucun souvenir, si c'est le cas...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense que tu t'en souviendrais? Qu'on aime ou pas, d'ailleurs.

      Supprimer
  14. Depuis son premier succès de librairie, je dois avouer que je ne l'ai plus lu.

    RépondreSupprimer
  15. De cet auteur, je n'ai lu que les champs d'honneur, l'année où il a reçu le goncourt d'ailleurs. Rien lu depuis et ton billet me fait dire que c'est dommage. A suivre donc !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A suivre, selon tes envies. Mais sache que je ne compte plus faire de piqures de rappel, j'arrive à la fin! (ou alors s'il écrit un nouveau livre dont j'aie envie de parler)

      Supprimer
  16. C'est un auteur qu'il me reste à découvrir :-( découragement...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais non, pas de découragement! (tu veux la liste de ceux dont je n'ai jamais rien lu, ou presque? ^_^)

      Supprimer
  17. Ouh la, encore un auteur que je ne connais absolument pas, plus que du découragement comme le dit Maggie, je dirais plutôt de la frustration pour moi. Il y a tant d'auteur (et d'autrice) que nous ne lirons pas. Forcément il faut faire un choix :0)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui j'en suis bien consciente, surtout quand on n'est plus très jeune ! Donc autant (bien) choisir? Mais là je pense que ça mérite d'y aller voir.

      Supprimer
  18. Tu es à fond Jean Rouaud !!!! C'est chouette en tout cas, c'est un écrivain qui le mérite (et en plus il n'habite pas trop loin de chez moi !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A fond et ça tire à sa fin! ^_^ Je pensais qu'il habitait dans le midi?

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!