jeudi 29 octobre 2020

Je te suivrai en Sibérie


 Je te suivrai en Sibérie

Irène Frain

Paulsen, 2019

 

Dans un coin de ma tête git le souvenir du Musée des Décembristes à Irkoutsk  et j’imaginais déjà l'héroïne de Je te suivrai en Sibérie dans un tel décor. Tout faux, je crois qu'elle n'y a pas mis les pieds, dans cette demeure.

Mais l'histoire narrée par Irène Frain, sur la base de documents, y compris les souvenirs de Pauline écrits par sa fille Olga, se lit comme un roman et est vraiment incroyable! Et pourtant...

Une petite française sous la coupe d'une mère intraitable et égoïste, qui s'en affranchit et part en Russie comme vendeuse de mode. Ce sont les années 1820, elle rencontre un bel aristocrate russe, et bingo! Mais Ivan fait partie d'un complot contre le tsar, et bien des survivants seront déportés en Sibérie. La-bas, au delà du lac Baïkal, sans espoir de retour. 

Pauline remue ciel et terre pour retrouve Ivan là-bas, ils se marieront et auront plein d'enfants. Sept autres épouses de conjurés y seront aussi, pour certaines ayant dû laisser un enfant derrière elles, comme Pauline. Il en a fallu du courage, de l'abnégation, de la passion, de la ténacité! Pour des dizaines d'années, d'ailleurs.

Oubliez le musée en haut de billet, là-bas c'étaient des cabanes, une vie dure, et le froid, terrible!

 Joliment écrit, sans tralala romantique. N'ayant pas hésité à se rendre sur place (merci le Transsibérien) Irène Frain se base sur les documents, met parfois son grain de sel en donnant son opinion, mais quand elle ne sait pas, elle n'invente pas. Car Pauline n'a pas tout raconté, bien sûr. On sait cependant qu'elle garde une dent contre Dumas, qui a écrit son histoire, très très romancée voire fausse.

 Avis : babelio, Dominique,



38 commentaires:

  1. Je l'avais repéré à sa sortie et puis oublié, comme tant d'autres. Pour l'instant, j'ai emprunté hier à la bibli son dernier paru "un assassinat sans importance"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce dernier là m'attire bien, mais là il faudra attendre!

      Supprimer
  2. Un grand roman russe d'amour on dirait ! Ça a l'air parfait en ce moment, on peut voyager en restant au chaud sur son canapé.

    RépondreSupprimer
  3. J'ai lu la Pauline de Dumas, ça n'a vraiment rien à voir, non ? pas de Sibérie, en tout cas ! Merci pour le rappel, je l'avais oublié, moi aussi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Justement il s'agit de Pauline (pas lu) et il y a eu une rencontre Dumas/Pauline, assez marrante d'après le livre d'Irène Frain..
      Et je me suis trompée, il s'agit de Le maître d'armes (merci au billet de Dominique)

      Supprimer
  4. Je ne connaissais pas du tout. C'est quoi le roman de Dumas ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit de Pauline, et Dumas semble avoir transformé l'histoire, au grand dam de la vraie Pauline!
      Erreur, je corrige grâce au billet de Dominique, Il s'agit de Le maître d'armes.

      Supprimer
  5. livre que j'ai chroniqué il y a quelques mois, j'avais beaucoup aimé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de le signaler, j'ai ajouté le lien (et tu as toujours des illustrations!!!)

      Supprimer
  6. Voilà qui semble bien dépaysant... et donc intéressant par les temps qui courent :-)

    RépondreSupprimer
  7. Je veux bien suivre l’amour de ma vie, mais seulement dans des pays chauds :-) (Goran : http://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  8. Un roman qui me semble intéressant...
    J'aurais bien aimé prendre le transsibérien...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, intéressant!
      Pour le transsibérien, il faudra attendre! Je l'ai pris en 2007 et je recommencerais bien...

      Supprimer
  9. Je ne connaissais pas du tout et te remercie pour la découverte de ce roman qui m'a l'air bien intéressant !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Assez récent, en fait, et il devrait te plaire, oui!

      Supprimer
  10. Dis donc, Irène frain est bien présente sur la blogo ces temps-ci. perso, ce titre ne me tente pas mais j'aimerais lire son tout dernier, paru par la RL.

    RépondreSupprimer
  11. ah la coquine de Duras ! je passe mon tour mais ravie que tu mettes en avant cette autrice, je l'ai vue récemment en interview et elle est très sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Irène Frain a des sujets intéressants, de la non fiction bien écrite.
      (psst ce n'est pas Duras, mais Dumas)

      Supprimer
  12. noté!!! pour le plaisir de retrouver la Russie :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La Russie tsariste! Et la Sibérie. Vraiment une bonne histoire (vraie)

      Supprimer
  13. Toujours pas lu cette auteur mais je pourrais bien céder à la curiosité un jour. Ce titre-ci me tente assez pour l'histoire, le lieu, l'époque. Et je pourrais comparer avec le livre de Dumas tiens, un prétexte pour revenir à lui (mais en ai-je besoin ?^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais lu son livre sur l'île Tromelin, et bien aimé. En fait je la préfère quand elle aborde de la non fiction, et bien écrite.
      Là, oui, c'est intéressant, et j'espère pouvoir lire son dernier (qui fut dans la liste Goncourt)
      Si tu peux mettre la main sur le Dumas? Tous les prétextes sont bons, en effet.^_^

      Supprimer
  14. Je trouve toujours chez cette auteure un petit ton personnel qui me gène pour aimer vraiment ses livres. Mais je viens de finir un livre sur d'autres fous, cette fois américains qui se sont jetés dans la gueule de l'ogre stalinien , je pense qu'il y a des points communs aux deux récits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah j'attends de voir ce roman (chez Albin Michel?)
      L'auteur intervient dans la narration, mais ce n'est pas trop gênant.

      Supprimer
  15. Je n'ai jamais lu Irène Frain, je sens que je manque quelque chose. Elle a écrit aussi un roman sur Marie Curie qui m'intéresserait bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le moment de tenter! Son dernier paru m'intéresse aussi.

      Supprimer
  16. Ouh, ça fait bien longtemps que je n'ai pas lu Irène Frain, dont j'ai de mémoire apprécié plusieurs titres... J'aime le sujet de celui-ci..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dépaysant, historique, peu connu! Et j'aimerais aussi lire son dernier.

      Supprimer
  17. Mais quelle idée de partir dans ce coin ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est le tsar qui envoyait les gens là-bas (ceux qui avaient survécu), et il ne sera pas le dernier à utiliser la Sibérie pour se débarrasser des gêneurs!
      Quant aux épouses, c'est par amour et soutien!

      Supprimer
  18. Cela fait bien longtemps que je n'ai rien lu d'Irène Frain, cela pourrait être une occasion de la relire. J'aime le sujet et ta présentation donne envie. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un joli livre qui devrait te plaire et te faire voyager, c'est sûr!

      Supprimer
  19. Les décembristes, je les avait découverts avec les romans de Henri Troyat La lumière des justes, dans mon adolescence. Ca date ! J'avais beaucoup aimé. Là, c'est plutôt un biographie romancée, non ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Henri Troyat, oui, ça date; mais ça peut se lire encore!
      Ici biographie basée sur documents, mais je pense que si I Frain ne sait pas, elle le dit et ne cherche pas à combler les manques. Cette histoire n'a pas besoin d'être romancée, de toute façon.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!