dimanche 28 février 2021

Tupinilândia


 Tupinilândia

Samir Machado de Machado

Métailié, 2020 

Traduit par Hubert Tézenas


L'excellent éditeur aurait-il eu un coup de mou avec la quatrième de couverture? Non qu'elle soit menteuse, bien au contraire, mais elle raconte les trois quarts du roman, et c'est bien dommage. Cependant il en restait heureusement beaucoup à découvrir.

Un (très) riche industriel brésilien fan absolu de Walt Disney a lancé la construction d'un parc d'attractions au fin fond de l'Amazonie, parc devant être inauguré en 1984 (si!) , au grand moment du retour de la démocratie au Brésil, après 20 ans de dictature militaire.

Hélas rien ne va se passer comme prévu...

Idée fort originale, imagination parfois délirante, description du parc dans les moindres détails, évocation de cette culture brésilienne des contes, livres d'enfants et objets de collection, boissons colorées, héros de l'enfance, tout est là! Un peu trop d'ailleurs, j'ai un peu fatigué, ce n'est pas mon univers. Pourtant j'ai arpenté avec délices trois parcs Disney et Epcot center, c'est dire que j'ai gardé une âme d'enfant au fil des décennies. Mais c'était plus proche de mes souvenirs d'enfance.

"A Tupinilândia, la réalité grise de l'inflation et de la déforestation incontrôlée, de la dette extérieure et des généraux antipathiques, des oligarques brutaux et des célébrités vulgaires serait effacée par une autre, bariolée comme un décor de BD, où tout fonctionnerait toujours parfaitement, où tout le monde serait en permanence joyeux et enthousiaste."

On le sent, l'auteur va aussi présenter un Brésil en proie à la corruption, la violence, surtout durant ces années noires.

Et les personnages? Pas de souci, ils sont hauts en couleurs, le "méchant" se nomme Kruell, et il l'est! Face à lui, la famille du concepteur du parc, dont Helena, un bon personnage féminin flamboyant. 

 Ajoutons de l'humour, et beaucoup beaucoup d'action, parfois, dans un parc imaginé (il y a un plan à la fin). Au point que j'ai un peu fatigué à m'imaginer tous les déplacements (mais pas grave, on suit!)

"Si, quand j'avais onze ans, quelqu'un m'avais annoncé que je me retrouverais un jour dans une ville perdue en pleine Amazonie, entouré de dinosaures et en train de combattre des nazis avec le capitaine Aza, je l'aurais pris pour un débile." 

Donc ça bouge, ça castagne, mais pas que. De belles pages sur la nostalgie. De bons retours en arrière pour ceux qui ont vécu les années 80. "La dernière décennie où, pour parler à quelqu'un, vous deviez attendre que ce quelqu'un rentre chez lui."

Et le bandeau? Orwell oui finalement puisqu'on découvre un monde évoquant pas mal 1984; quant aux dinosaures,  ils ne sont pas vivants, mais le parc recèle un bassin de loutres pas sympathiques quand on les dérange...

Avis babelio ,

Je termine en dénonçant A girl (son billet)  qui m'a entraînée dans l'aventure, et grâce à qui je participe au challenge latino-américain!



48 commentaires:

  1. Donc, ne pas lire la 4e de couverture .. Mais je ne suis pas plus tentée que cela par le genre, trop vu au cinéma.

    RépondreSupprimer
  2. ça a l'air original! Une bonne tentation!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela m'attirait quand même, ce truc improbable au départ.

      Supprimer
  3. Celui-ci je tourne autour depuis un moment, sans parvenir vraiment à le situer. Je crois que je tenterai l'aventure en poche :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui! Attends le billet de A girl (qui doit faire une grass mat'?)

      Supprimer
  4. je dois avouer que le bandeau me fait fuir! je trouve que les bandeaux sont révulsifs : "le meilleur" le "plus grand succès" et là le "blockbuster"
    Sans moi, je préfère le charme désuet des livres que je découvre toute seule (enfin presque!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'aime aussi fouiner au pif dans les rayons, mais là, franchement, l'idée de départ est attractive.

      Supprimer
  5. Bravo pour cette participation originale au mois latino-américain. (qui ne me tente pas plus que ça) ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Participation de justesse!
      Tu pourrais essayer, ça se lit bien.

      Supprimer
  6. Bonjour Keisha, pour l'instant, je ne vais pas le noter mais je le retiens dans la tête pour plus tard.
    Syl.

    RépondreSupprimer
  7. Ah je l'ai repéré. J'avais peur à un peu de facilité dans le genre foutraque et un peu poussif, mais ça a l'air assez réussi, tu me confirmes dans mon envie.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est bien ficelé, ne t'inquiète pas! Il s'en passe, il y a de l'action!

      Supprimer
  8. le tout avec des bestioles effrayantes ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste les loutres sont vivantes, et tant que l'on ne tombe pas dans leur bassin, ça va. ^_^

      Supprimer
  9. Un bassin de loutres pas très sympathiques ! La science-fiction va trop loin !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Disons qu'il ne faut pas s'en approcher, mais tout est prévu(normalement).

      Supprimer
  10. En tout cas, c'est vraiment original et ça sort des sentiers battus !

    RépondreSupprimer
  11. On ne doit pas acheter nos livres sur la même planète car c'est rare quand je connais celui que tu présentes !
    En général, je ne les vois même pas sur les blogs littéraires...
    Bonne semaine. Le soleil devrait être au RDV !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avoue qu'à part A girl, je ne le vois pas sur les blogs...
      Ceci étant, je n'achète pas tous mes livres, heureusement, les biblis me tentent assez!
      Mais sache qu'en avril j'aurai plein de belges!!!

      Supprimer
  12. Moi ça me tente bien, je crois que ce que j'aime en partie dans cette littérature latino, ce sont ses excès...

    RépondreSupprimer
  13. Ahaha non pas grasse mat' mais un imprévu (je t'ai envoyé un message sur FB) où hier, pour cause de couvre-feu, j'ai dû dormir chez des amis chez qui j'étais l'après-midi. Aujourd'hui journée chargée aussi du coup mon billet n'est absolument pas rédigé. Mais j'ai vu que Ingannmic prolongeait le mois AL, ce qui tombe bien.^^
    Je reviens te lire dès que j'ai publié mon billet !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de lire ton billet, j'y retourne, oui, le mois est prolongé, ce n'était pas la peine de se dépêcher!
      Pas vu le message, facebook fait buguer mon ordi, je n'y vais quasiment jamais, de plus hier j'ai éteint l'ordi tôt et pas allumé le portable (oui, je vis dans Tupinilandia question technique, parfois). Comme toi, j'ai privilégié la 'vraie vie'.

      Supprimer
    2. Quand même contente qu'il y ait eu une deadline sinon j'ai tendance à vraiment prendre mon temps pour les billets.^^ Dommage d'ailleurs car j'avais bien rattrapé mon retard (plus que 6 billets de retard alors que j'étais à 25 il y a 2 ans, puis 15 en moyenne l'année dernière - c'est un peu grâce aux pavés ceci dit^^).
      Ok pour FB, j'éviterai pour les MP alors. En passant, tu devrais mettre ton blog en "sécurisé" (https dans paramètres) car mon antivirus me bloque toujours des téléchargements dès que j'accède à ton blog (ça le fait peut-être pour d'autres ?).
      Et pour en revenir à notre LC, vraiment ravie que tu aies finalement trouvé ton compte dans ce roman, même si peut-être pas autant que moi.:) Et j'avais complètement oublié les loutres ! Oui, s'en méfier...^^

      Supprimer
    3. Je suis allée dans paramètres, et ai coché cette histoire de https.Une blogueuse m'a déjà signalé ne pas pouvoir accéder en sécurité à mon blog.
      Finalement j'ai écrit mon billet avant dimanche, ça se passait bien. Mais je n'aime pas trop les deadlines, y compris pour lire!

      Supprimer
    4. Bon, c'est bien sécurisé maintenant mais j'ai toujours ces messages de mon antivirus (un nouveau censé être plus efficace que l'ancien). Peut-être qu'il est ultra sensible. En tout cas, pas d'inquiétude, pas de virus.
      Oui, anti deadline aussi mais des fois, ça me motive quand même.^^

      Supprimer
    5. Ouf, on verra bien. Parfois aussi mon ordi réagit bizarrement, mais vu son âge et celui de l'anti virus, rien d'étonnant.

      Supprimer
  14. ça tombe bien que je lis presque jamais les quatrième de couverture et chaque fois que je le fais et que je choisis un livre en fonction je suis déçue :) Tu me tentes encore une fois avec cette lecture. Il faut que je retourne à la médiathèque de la ville, dans mon village toutes les nouveautés sont prises d'assaut...Merci pour ton enthousiasme

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Certains éditeurs n'en proposent pas, c'est assez raide quand même!
      Les nouveautés difficiles à attraper, hé oui, je connais.

      Supprimer
  15. Un challenge avec des lectures hautes en couleurs, et c'est tant mieux.

    RépondreSupprimer
  16. Il a l'air de décoiffer ! En tout cas, de toute évidence, il ne manque pas d'originalité !

    RépondreSupprimer
  17. J'avoue, je ne suis pas sûre que ce roman est pour moi mais c'est un chouette billet de lecture !

    RépondreSupprimer
  18. Le titre ressemble à une blague et je vois que le reste est à l'avenant!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh certains passages sur le Brésil sont bien sérieux!

      Supprimer
  19. je viens de dire non à ta copine... mais je ne suis pas complètement fermée non plus...

    RépondreSupprimer
  20. Tu es aussi tentante qu'A Girl ! C'est donc doublement noté !!!

    RépondreSupprimer
  21. Je viens de lire le billet de A girl et évidemment, ça me tente :-) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A girl a été au départ plus enthousiaste, mais c'est un bouquin qui sort du lot.

      Supprimer
  22. Et bien dis-donc, encore un que tu me donnes envie de lire !

    RépondreSupprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!