jeudi 15 avril 2021

Jusqu'au dernier jour de mes jours


 Jusqu'au dernier jour de mes jours

Jacqueline Harpman

espace nord, 2005

Un mois belge sans Jacqueline Harpman, est-ce vraiment un mois belge? Donc quand j'ai aperçu l'objet en librairie d'occasion (mais ne proposant que de l'excellent état), j'ai sauté dessus.

Les quelques nouvelles réunies dans ce volume portent bien la patte de l'auteur: écriture fluide qui se tient bien, un certain humour, beaucoup d'imagination.

La nouvelle éponyme est la narration au soir de sa vie d'un épisode inoubliable de la guerre par celle appelée à l'époque Dominique TNT, tout un programme de résistance. Terrible et haletant, poétique et triste.

Plus étrange, les Donatiens réunit trois histoires : une femme qui découvre qu’elle a un fils (si, c'est possible!). Toujours avec la PMA qui décidément n'évite ici aucune situation bizarroïde, un homme se retrouve neveu de son père et fils de sa tante, puis éduqué hors du monde réel, avec les conséquences narrées ici aussi. Pour le dernier, je ne dis rien, mais sa mère l'a porté quand elle était dans le coma.

J'ai franchement aimé aussi Angélique, une version féministe et drôle de la légende de Georges et le dragon.

Du plus bref, dont une histoire de femmes dotées de pouvoirs transmissibles de mère en fille...

Avis babelio,


Troisième lecture proposée pour le mois belge chez Anne et Mina. Catégories Cactus inébranlable, La lettre volée,

44 commentaires:

  1. L'ensemble a l'air un peu étrange, mais ce n'est pas pour me déplaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Harpman a toujours un petit quelque chose à côté, mais j'ai dévoré ces nouvelles, ce qui est assez rare en fait.

      Supprimer
  2. Je connais pas du tout, mais à force de voir des gens lire belge, j'ai dû noter son nom. ça a l'air bien en effet !

    RépondreSupprimer
  3. En lisant ton billet, je reconnais la couverture du livre que j'ai offert à quelqu'un il y a quelques années, mais je n'ai jamais lu ces nouvelles. J'aime bien ta fidélité à un auteur spécial mois belge ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vraiment de la qualité, je la mets en 'classique', cette dame.

      Supprimer
  4. une auteure jamais lu je crois mais bon les nouvelles et moi ....

    RépondreSupprimer
  5. Ah oui Harpman, j'avais beaucoup aimé "Moi qui n'ai pas connu les hommes", lu sur tes conseils d'ailleurs, si je me souviens bien. J'avais aussi noté, sur ta suggestion, Le bonheur dans le crime, mais il faudrait que je le commande, il n'est pas dispo en librairie...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui, lu l'année dernière, c'était excellent! Ici on retrouve la même plume et des ambiances parfois étranges et dépaysantes.
      En fait, je la lis au fil des trouvailles, je n'ai pas fini avec la bibli.

      Supprimer
  6. Une auteure que je n'ai jamais lue, mais rien en bibliothèque, donc ce ne sera pas une priorité...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle n'apparaît pas dans toutes les biblis, je sais.

      Supprimer
  7. Je n'ai lu qu'un roman de cette auteure pourtant assez célèbre chez nous. Il faut faire des choix, rien à faire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, des choix. Mais si tu rencontres un autre roman...

      Supprimer
  8. Ah mais oui Harpman, une valeur sûre côté belge !

    RépondreSupprimer
  9. Je ne la connais que de nom mais je ne l'avais pas trouvé à la bibli du coup je l'ai laissé en attente dans mon carnet bien rempli. Merci de nous en parler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est grâce au mois belge que je découvre ces bons auteurs.

      Supprimer
  10. Réponses
    1. Un peu je l'avoue, mais qu'est ce que c'est de la bonne écriture et de l'imagination!

      Supprimer
  11. Cela fait bien longtemps que je ne l'ai plus lue!

    RépondreSupprimer
  12. Je crois que ce n'est pas la première fois que vous évoquez un livre cet auteur (j'ai du mal avec l'écriture inclusive...). C'est tout un univers à découvrir pour moi.
    Bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dis parfois auteur parfois auteure (pas autrice), la féminisation des noms n'est pas encore bien naturelle. Mais pour moi ce n'est pas de l'écriture inclusive, que je déteste, avec ces points qui agressent la vue et enlèvent la fluidité de la lecture...
      Ceci étant, Harpman écrit classiquement, mais elle a son style et son univers.

      Supprimer
  13. c'est grave si je ne connais pas l'autrice?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas vraiment, puisque je ne la connais que grâce au mois belge, mais ensuite je ne la quitte pas!

      Supprimer
  14. Je ne connais qu'un de ses romans. J'avais bien aimé les références littéraires !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est vraiment intéressante comme auteur, il me reste aussi des romans (d'autres mois belges?)

      Supprimer
  15. Je ne connais pas du tout cette auteure, mais cette histoire de Donatien m'intrigue !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait ce sont trois textes dont le héros s'appelle Donatien. Si tu le vois...

      Supprimer
  16. j'ai beaucoup de lacunes côté littérature belge, très peu de choix à ma médiathèque …

    RépondreSupprimer
  17. quand je vois des nouvelles proposées je pense au temps heureux où j'allais lire au foyer logement à côté de chez moi, ces vieilles vieilles dames sont-elles encore en vie? mon commentaire n'a rien à voir avec ce titre sauf que c'est chez toi que j'ai eu des sollicitations de lectures pour elles qui ont souvent beaucoup plu.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, comment vont ces dames, après un an de pandémie? Les nouvelles d'aujourd'hui ne sont pas forcément pour elles. Quoique, elles peuvent nous étonner. ^_^

      Supprimer
  18. Réponses
    1. Les femmes sont plutôt fortes et décident de leur vie, oui.

      Supprimer
  19. j'avoue ne rien connaître à la littérature Belge; hors la femme au chapeau, bien sûr...j'aime bien le côté fantaisiste que tu soulignes. Je note le nom.

    RépondreSupprimer
  20. Je l'ai repérée depuis mes débuts bloguesques (2006 !!), mais je n'ai jamais franchi le pas de la lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 15 ans, bravo pour le blog.
      Alors il est temps de la lire. ^_^

      Supprimer
  21. Jacqueline Harpman est toujours surprenante :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, et quelle écriture fluide on ne sent pas le travail.

      Supprimer
  22. Il semble que je l'aie lu en 2007, aucun souvenir. Deux trois notes rappellent que j'ai apprécié, fluide, sans étincelles, une ou deux étoiles peut-être ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh elle a du talent, cette dame, je la découvre surtout grâce aux mois belges...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!