lundi 26 avril 2021

Les quatre filles du docteur March


 Les quatre filles du docteur March

Little Women, 1868, 1869

Louisa May Alcott

Gallmeister, 2020

Traduit par Janique Jouin-de-Laurens

 

Même en partant du principe que  presque tout le monde a déjà lu ce roman, y compris en version plus courte, je vais essayer de ne pas trop révéler de l'intrigue. Il y a quelques années je l'avais lu en VO, et là, Gallmeister et tout ça, une bibliothécaire m'en avait parlé, bref j'ai craqué.

Durant la guerre de Sécession, le père de la famille March est aumônier, laissant au foyer son épouse et ses quatre filles adolescentes. La famille a connu des revers de fortune et doit surveiller ses dépenses. Comme voisins, un vieux monsieur et son petit-fils Laurence. On suit ce petit monde durant quelques années, avec deuils, mariages, naissances, voyages...

Mes impressions : 

Pourquoi 'docteur' March? Il semble d'après wikipedia que ce soit un choix de traduction dans les années 1880, histoire de gommer  "le caractère chrétien du personnage". Mais il suffit de bien lire l'édition non coupée pour réaliser que le tout baigne bien dans une atmosphère très WASP, avec parfois références au Voyage du pèlerin. 

Évidemment on reste dans une atmosphère bien pensante,  les filles sont élevées pour devenir de parfaites épouses, mais cependant elles peuvent donner libre cours à leurs envies, les arts pour Amy, l'écriture pour Jo, par exemple. La mère conseille mais laisse ses enfants expérimenter -quitte à tirer ensuite une petite morale.

Il y a des longueurs, parfois du sucré, mais honnêtement il faut se rappeler que c'est écrit dans les années 1860. Et même plutôt bien écrit et observé. Le personnage de Jo, assez chien fou au départ, est original. Personne n'est parfait, ouf, mais chacun évolue au cours du roman.

On peut penser retrouver l'auteur dans le personnage de Jo?

L'édition donne quelques repères de la vie d'Alcott, j'y au appris que se parents avaient fondé une école expérimentale, puis une communauté utopiste (ça n'a pas duré). La famille a habité Concord, Louisa a été scolarisée chez Emerson, puis instruite à la maison.

On retrouve pas mal de détails autobiographiques dans le roman.

Un roman intéressant, un peu daté quand même (désuet dit ma bibliothécaire), mais qui demeure à découvrir. Existent des adaptations cinématographiques, mais peuvent-elles rendre justice au roman?

Avis : babelio

58 commentaires:

  1. Je l'ai lu étant petite, sans doute en version abrégée, j'avais aimé, mais je ne suis pas sûre d'avoir envie de le relire. Je vais rester sur mon impression de flou ringard.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le flou ringard... ^_^ En fait c'est plutôt fin et bien écrit, et il faut passer sur le côté daté. Mais ça fait du bien...

      Supprimer
  2. Pourquoi pas le relire. Le problème c'est que j'ai les films bien dans la tête maintenant, ils risquent de parasiter une nouvelle lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est dommage qu'on s'arrête souvent à des versions jeunesse raccourcies, et je suis ravie d’avoir découvert le tout. C'est intéressant et bien écrit.
      Je ne pense pas d’ailleurs qu'un film donne toute la richesse du roman.Alors, si tu le vois, et as des envies de bon vintage...

      Supprimer
  3. J'avais été assez déçue pour ma part. Je crois que j'ai réalisé après coup que j'avais lu une version abrégée, mais je n'ai pas le courage de reprendre une version intégrale.
    L'adaptation avec Winona Ryder est très réussie je trouve, mais je ne pourrais pas me prononcer sur la fidélité.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les versions abrégées doivent sabrer les passages trop moralisateurs(?), je ne dis pas qu'il n' y ait quelques longueurs, mais le tout est charmant et mérite lecture.

      Supprimer
  4. Dans la même veine, ma libraire m’a conseillé la saga Anne Greene of Gabbles rééditée récemment ( je ne suis pas abonnée à Netflix) je me le suis procuré en poche Archipel jeunesse, amusant comme les éditeurs remettent au goût du jour ces livres un peu oubliés.
    Brigitte

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour et bienvenue.
      J'ai lu le premier tome (et en VO!) et l'éditeur Monsieur Toussaint Louverture propose la version française dans une nouvelle traduction.
      Oui, ces romans gardent leur charme...

      Supprimer
  5. il a été lu à nouveau énormément avec la sortie de la dernière adaptation que je me suis refusée à voir car Jo y est blonde ! zut, les héroïnes brunes étaient rares quand j'étais enfant (chez Disney, à mon époque y en avait qu'une...) j'ai lu le roman enfant du coup j'avais aimé Jo évidemment et puis plus tard j'ai vu le film avec Ryder bien aimé. Mais pas envie de le relire malgré les nombreuses parutions dans de très belles collections. Anne of Green Gables connaît à présent le même succès .. pas du tout ma tasse de thé ! Et les leçons de la mère et du père sont judéo-chrétiennes, pas de doute.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, les leçons, mais c'est toute une époque, et pourquoi pas. Les parents laissent tout de même leurs filles expérimenter. Et tout ce petit monde n'est pas parfait!

      Supprimer
  6. j'ai raté le film avant que tout ne s'arrête. pourquoi pas relire ce livre dont la dernière lecture doit dater de plus de 50 ans!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a eu un film récent? (oui, je suis à l'ouest!)
      Ce serait bien que tu voies comment ce serait de lire ce roman maintenant, et en version nouvelle.

      Supprimer
  7. Je l'ai lu ds ma jeunesse ...et j'en ai un très bon souvenir. J'ai Trouvé la dernière adaptation (sortie il y a un ou 2 ans) fabuleuse...comme mes filles ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai l'impression qu'on a tous (toutes?) lu une version dans notre jeunesse. ^_^ Le relire une fois bien adulte est une jolie expérience.

      Supprimer
  8. Je l'avais aussi lu en version augmentée ( pour notre challenge #lesclassiquescestfantastique avec Moka) , celle-ci donc, alors petite j'avais lu une version abrégée.
    C'est en effet un peu daté, mais j'ai adoré ce petit bonbon de douceur.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, voilà l'expression que je voulais, un bonbon! Cela fait du bien, ah nostalgie!

      Supprimer
  9. un de mes livres préféré quand j'étais jeune. Je ne suis pas certaine qu'il résistera à une relecture aujourd'hui.

    RépondreSupprimer
  10. Ah les Gallmeister, on les collectionnerait rien que pour leurs couvertures... Bon déjà lu et relu même si ça date, mais je le relirais bien un jour, ce ne serait pas du luxe.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gallmeister se lance dans des rééditions en totem directement, avec de belles couvertures, une de mes bibliothécaires n'a pas résisté à Autant en emporte le vent...

      Supprimer
  11. Un livre que j'ai lu il y a très longtemps, j'ai dû voir l'adaptation à la télé aussi, mais ça date tout ça !
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au fil du temps on a eu diverses versions, mais le roman demeure.

      Supprimer
  12. Je serais plus tentée par Anne de Green Gables. Les quatre filles, je l'ai lu en version peut-être abrégée, à dix ou douze ans, et jamais vu le film, mais ça ne me tente plus trop.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par curiosité, je l'ai lu, ainsi que Anne, le tome 1 seulement.Finalement ça passe bien.

      Supprimer
  13. J'avais beaucoup aimé ! Je n'ai pas trouvé ça désuet mais trop chrétien... Quelques références au Voyage du pélerin ? Il y en a trop !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Cela s'atténue au fil du roman. Bah, un roman de l'époque, mais avec des idées qui mériteraient d'être plus répandues, le monde serait peut-être moins cruel?

      Supprimer
  14. Désuet... Un mot qu'on n'emploie plus beaucoup ! J'ai lu Les quatre filles du Dc March il y a ..... presque cinquante ans. Effectivement, il serait temps de le relire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Désuet lui aussi... ^_^
      Oui, il faudrait profiter de cette jolie édition récente.

      Supprimer
  15. Je l'ai lu il y a des années et à l'époque je l'avais aimé mais il faudrait que je le relise car bien entendu je n'ai pas relevé tout ce qui peut aujourd'hui paraître désuet :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on le lit tout jeune, on est sûrement accroché par les aspirations de ces jeunes filles. Ensuite, on voit plus le cadre, je suppose.

      Supprimer
  16. Quel ennui cette ambiance bondieusarde!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Carrément dit! Tu as survécu? ^_^
      Mais je ne suis pas tout à fait d'accord, ça a du charme, et puis le père est aumônier (non, pas docteur!) et cela a été écrit il y a 150 ans.

      Supprimer
  17. Oh ouiiii ! Ca, c'est vraiment rétro :-))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à Gallmeister, parce qu'en plus le livre est joli et bien présenté. Et on peut se faire une idée du roman complet.

      Supprimer
  18. je l'ai lu gamine, je ne sais pas si c'est la version intégrale ou pas, je me souviens qu'il m'avait bien plu
    par contre je préfère rester sur ce souvenir, les bondieuseries et moi,cela peut faire des étincelles

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je dirais plutôt moraliste, mais pas pénible à lire, c'est bien fait. Je suis contente d'avoir eu une version complète, comme les lecteurs de l'époque.

      Supprimer
  19. Je suis la seule à ne l'avoir jamais lu ^^, je n'ai même jamais vue l'adaptation... La couverture de cette édition est magnifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic, tu es alors le public idéal pour découvrir ce livre!

      Supprimer
  20. Oserais-je avouer que je dois être une des rares à ne même pas savoir par ouï-dire ce que raconte ce roman ?? (ok je sors)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme cela tu peux te lancer... ^_^ Il existe des livres dits jeunesse qu'on n'a pas lus, tu sais.

      Supprimer
  21. Je l'ai relu il y a quelques années et aimé. Pour ce qui est des adaptations, je n'ai pas aimé la dernière. Je préfère la plus ancienne !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic alors s'il a 'tenu la roue'!
      Les adaptations, toute une histoire, les plus modernes ne sont pas forcément meilleures.

      Supprimer
  22. Jamais lu, mais quand j'étais petite je regardais le dessin animé à la télé. J'aimais bien. et j'ai vu l'année dernière avant la fermeture des cinés l'adaptation qui était vraiment sympa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En dessin animé? Pourquoi pas. Mais lire le roman en entier, ce n'est pas mal non plus.

      Supprimer
  23. Après avoir vu et aimé le film de Greta Gerwig l'an dernier (dernière sortie ciné, hélas), j'ai emprunté le livre à la bibliothèque pour rafraîchir mes souvenirs du roman que j'avais tant aimé à la première lecture. Le texte m'a paru daté et je me suis même demandé si je lisais bien le roman intégral ou une version pour la jeunesse.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui il faut souvent vérifier. Là Gallmeister a donné la version complète. Un poil daté, mais c'est compréhensible.

      Supprimer
  24. j'avais aimé le film l'an dernier sans être complètement convaincue. C'est un roman de mon enfance ! Mais effectivement, pour y avoir jeté un coup d'oeil il y a quelque temps, ça a mal vieilli. Dommage.

    RépondreSupprimer
  25. J'ai vu le film de Greta Gerwig récemment, et c'était pas mal ! Je dois avoir le roman en version abrégée quand j'ai petite, mais je ne compte pas le relire pour l'instant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bon, on va accepter les versions jeunesse, mais quelque part c'est dommage, ça fausse l'impression. Un peu comme certains films.

      Supprimer
  26. Lu et relu quand j'étais gamin lors des étés à la campagne où je piochais dans le fonds familial de littérature jeunesse (pas grand-chose d'autre à faire quand le soleil tapait trop fort pour jouer dehors... Mais je n'ai jamais pris la peine de lire la suite (Le docteur Marsh marie ses filles) ni les deux suites axés autour de Jo, qui n'était pas en stock... Par contre, je lisais aussi, dans la même veine, "Rose et ses sept cousins"... mais pas sa suite, absente itou.
    Merci pour votre commentaire chez dasola

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, j'ai lu et relu de la littérature jeunesse, rien sous la main... C'était avant les écrans. ^_^
      Pas lu Rose et ses sept cousins! ^_^

      Supprimer
  27. J'ai tellement vu d'adaptations cinématographiques que je ne sais pas si j'apprécierais le roman... même si j'adore le personnage de Jo depuis longtemps. Alors si en plus le texte a mal vieilli.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh le texte n'est pas mal écrit du tout, j'espère qu'on ne l'a pas simplifié comme Le club des cinq.

      Supprimer
  28. Très bonne initiative des éditions Gallmeister. Malgré les réserves, notamment de certains blogueurs, je serais bien tenté de découvrir ce livre que je n'ai encore jamais lu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fait quelque part partie du patrimoine de l'enfance...

      Supprimer
  29. Je ne l'ai jamais lu et j'avoue que les seules fois où j'ai eu envie de le lire, c'est quand je regardais l'épisode de Friends qui en parle... 🙈

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Allons bon! Et qui a bien divulgâché, alors? Car ce roman est dans le 'domaine public' et censé être connu. Un classique, connoté jeunesse, disons-le.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!