jeudi 20 mai 2021

Une guerre dans la tête


 Une guerre dans la tête

Walking it Off : A veteran's chronicle of war and wilderness

Doug Peacock

Gallmeister, 2007

Traduit par Camille Fort-Cantoni

 

Un bon vieux Gallmeister niché au fin fond du 'magasin' de la bibli : il me le fallait. Parce que Doug Peacock, c'est quand même  un vieil ami d'Edward Abbey, lequel l'a immortalisé dans ses romans du gang à la clé à molette sous le nom de Hayduke. De lui j'ai lu déjà Mes années grizzli, chez Gallmeister bien sûr. Du brave bon vieux nature writing, du vrai du costaud.

Pour ceux qui sont encore là (les autres sont sans doute partis à la recherche des œuvres d'Abbey, hum?)(ou Mes années Grizzli), sachez que ce bouquin vous baladera dans des coins sauvages, certains interdits. Par exemple une zone de tir située juste au nord de la frontière mexicaine. A pied. D'un rare point d'eau à l'autre. Dont l'un bloqué par un couvercle muni d'un cadenas. Scandaleux! Mais des migrants désespérés passent par là!

 Crapahutage au nord du Mexique chez les Tarahumaras, dans divers parcs américains, observation précise de la faune et la flore (on n'est pas obligé de tout connaître, pas de souci), des chapitres dans le Népal, et un retour en terre grizzli, histoire de constater que le grizzli noir, mâle alpha rencontré il y a une dizaine d'années est toujours là, et pas content si on le dérange...

Ce livre est composé de courts chapitres, formant un tout et assez autobiographique. La rencontre avec Ed Abbey, leurs virées ensemble, sa mort et son ensevelissement en pleine nature (c'est interdit), des randonnées en sa mémoire, et des souvenirs précis et choquants de la guerre du Vietnam, à laquelle il a participé en tant qu'infirmier.  Doug Peacock souffre de stress post traumatique, et les pages où il relate ses sensations sont fort intéressantes et effrayantes. Sa vie familiale en subira les contrecoups, et l'on comprend que la nature sauvage est une échappatoire et un bienfait.

The great gallery, Barrier Canyon, wikipedia

Avis babelio,

40 commentaires:

  1. Le copain d'Edward Abbey ? Je vais à la médiathèque cette après-midi, je vais regarder.... Merci. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là il en dit beaucoup sur les derniers moments d'Abbey. J'espère que vous le trouverez, mais il s'agit d'un vieux livre, que j'ai dû faire sortir du 'magasin' de la bibli.

      Supprimer
    2. Il ne faut jamais hésiter à faire sortir les livres des magasins des bibliothèques !
      Pour celui-ci, pas de pb. Il était en rayon et je l'ai réservé.
      Bon dimanche.

      Supprimer
    3. Une médiathèque qui garde ses vieux livres ne peut les exposer tous en rayon, alors autant voir les catalogues sur internet! J'ai des listes!

      Supprimer
  2. Un de plus à noter chez Gallmeister ! J'ai du mal à suivre ..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Surtout que je fouine dans les vieilleries... ^_^

      Supprimer
  3. Ahhhh vu comme j’avais aimé les Grizzlys, je ne peux que me ruer sur ce titre. C’était tellement bien.

    RépondreSupprimer
  4. un grand classique que j'ai lu lors de sa parution chez Gallmeister et que j'ai relu une fois depuis toujours avec intérêt

    RépondreSupprimer
  5. Il y a donc encore des coins sauvages ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Écoute, là où règne le grizzly noir, ça doit être un coin peu fréquenté!

      Supprimer
  6. Encore un que j'avais noté et puis... je suis étonnée que ce ne soit pas par ici que je l'avais repéré !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Étonnant, en effet! ^_^ Je racle le fond des parutions Gallmeister qui m'ont échappé!

      Supprimer
  7. J'ai lu il y a peu de temps "Mes années grizzli", quel régal ! J'avais bien sûr noté celui-là mais tu me le rappelles très justement :-) (team Gallmeister/Peacok/Abbey)

    RépondreSupprimer
  8. J'aime ce bel enthousiasme. À découvrir donc.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Totalement!!! Ces vieux Gallmeister ne sont pas à délaisser.

      Supprimer
  9. Je croyais avoir lu Mes années grizzly, mais non ! Du coup, je note les deux qui de plus sont à la médiathèque. Merci de l'idée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être ne pas les enchaîner, histoire d'en profiter au mieux. (et ta bibli est TB)

      Supprimer
  10. je le note, j'ai des envies de voyage et de contrées sauvages surtout, allez savoir pourquoi? je vais voir si je le trouve

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Fouiner dans les biblis? Pour le sauvage, ma foi, je dois me contenter de mon coin. ^_^

      Supprimer
  11. tu as la chance de pouvoir dégoter des Gallmeister quand ça te chante, veinarde !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me faut fouiner dans les réserves d'une bibli, pas tout près, mais je suis tenace!

      Supprimer
  12. Le côté stress post traumatique peut être intéressant... mais bon, j'ai déjà quelques natures writting (ou s'approchant) en souffrance dans ma PAL, je vais pour l'instant me contenter de ceux là !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, il ne faut pas tout dévorer d'un coup.

      Supprimer
  13. Je ne connais pas du tout mais tu as réussi à me tenter! une de mes prochaines lecture, peut-être!
    Daphné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peut-être l'autre titre de l'auteur est-il plus aisé à trouver?

      Supprimer
  14. Un détour au Népal ? Chouette chouette !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste une petite partie du livre, mais intéressante.

      Supprimer
  15. Bon, le nature wring et moi, comme tu sais...:) Quoique la mention de grizzli... les ours et moi, comme tu sais... :) Je vois aussi que tu dupliques tes billets sur l'autre plateforme ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais rien ne t'échappe! Oui, si je dois migrer, autant s'habituer à une autre plateforme. Mais pour l'instant je ne suis pas trop sûre que blogger soit la cause des annonces effrayantes pour mes visiteurs...

      Supprimer
  16. C'est tentant ! je devrais aussi me plonger dans les vieux Gallmeister !

    RépondreSupprimer
  17. belle trouvaille! ça donne envie d'aller fouiller dans les rayons de la bibli!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je fouine dans les catalogues, et souvent c'est en magasin, et peu importe!

      Supprimer
  18. Je le note et ce que tu en dis me tente beaucoup...Tu me donnes comme une envie de nature sauvage ! Merci pour ta présentation

    RépondreSupprimer
  19. Un vieux Gallmeister ! Comme c'est tentant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils se font rares, mais on en trouve! Et puis les nouveaux sont pas mal non plus.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!