mardi 21 septembre 2021

La lune de briques


 La lune de briques

The brick moon

Edward Everett Hale

Ginkgo éditeur, 2021

Traduit par Mary-Christine Pons-Vurpillot

Introduction de jean-Yves le Gall, président du CNES

Couverture : Kent


Paru en 1870, ce roman n'avait jamais été traduit ( un billet montre l'enthousiasme d'un lecteur, qui s'est lancé dans sa propre traduction)

Imaginons que pour pallier le manque de précision dans les déplacements sur Terre (surtout sur mer, d'ailleurs), on décide de construire une lune de briques, et de l'envoyer à quelques milliers de km en orbite autour de la Terre. Ne me demandez pas comment ça fonctionnerait, mais on a là, fin 19ème siècle, le premier GPS!

Évidemment tout ne se passera pas comme prévu,  une trentaine de personnes -et des poules- seront embarqués à l'insu de leur plein gré, survivront et mettront au point une ingénieuse méthode pour communiquer avec la Terre, tout en formant au fil du temps une heureuse petite colonie.

Un complément a cette courte histoire donnera tous les détails sur l'auteur, un personnage bien intéressant, et l'on découvrira l'histoire des stations en orbite avant la SSI, que ce soit dans la littérature ou dans les dernières décennies.

Une histoire plaisante à lire, écrite non sans ironie, et pleine d'imagination.

30 commentaires:

  1. Tu as le chic pour dénicher des raretés!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai rien fait, c'est Ginkgo qui bosse! Un éditeur qui sait dénicher des pépites.

      Supprimer
  2. Bonjour Keisha ! La couverture est jolie. Et sinon, je rejoins le commentaire de Cathulu.
    Syl.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci! Je réponds la même chose. J'ai cité l'auteur de la couverture, qui a d'autres cordes à son arc.

      Supprimer
  3. Les poules aussi vivent en harmonie avec les humains ? Alors c'est une belle utopie ! Pour la curiosité scientifique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Plus tard, tu auras aussi des poules et saura que ce sont des bestioles fort intelligentes, non mais. ^_^

      Supprimer
    2. Mais qui te dit que c'est de l'intelligence des poules dont je doute ? Je sais très bien que ces petites bêtes sont intelligentes et débrouillardes !

      Supprimer
    3. Il s'agirait des humains alors ... Oui, parfois on se demande ... ^_^

      Supprimer
  4. Le thème ne me tente pas énormément, mais je vais aller voir de ce pas le catalogue de Ginkgo.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un catalogue où tu pourrais trouver de quoi t'intéresser, je recommande leur collection d'auteurs russes et de l'est. Et scandinaves. Bref, souvent des raretés, ou des témoignages introuvables.

      Supprimer
  5. Il faut lire l'épopée de Guirec Soudée et de sa poule Monique (pas pour ses qualités littéraires, s'entend, mais pour la sympathie et l'émerveillement que suscite l'expérience) qui ont fait le tour du monde sur un petit voilier !! Il change forcément notre regard sur les poules...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh mais ça a l'air sympa! J'espère que Monique n'a jamais eu le mal de mer (et a donné volontiers ses œufs?)

      Supprimer
    2. Oui, c'est ça, c'est sympa... et oui, elle a pondu des œufs pendant tout le voyage, ce qui prouve qu'elle n'a pas si mal vécu son séjour sur la banquise et les remous permanents.. j'ai même eu la chance de la rencontrer (une trèèès belle bête, rousse et imposante) lors d'une séance de dédicaces à Paimpol ! Et ce Guirec est aussi sympa que sa Monique, bien qu'un peu inconscient, quand on pense qu'il est parti faire un tour du monde en voilier à 22 ans sur un rafiot rafistolé, et alors qu'il n'avait jamais navigué plus de quelques heures ! Mais c'est aussi ce qui fait le sel de ses aventures...

      Supprimer
    3. Inconscient ça m'a l'air d'être le mot, à moins qu'il existe finalement un gène 'navigateur breton'? ^_^ Tu as la chance de l'avoir rencontré (et Monique!), malheureusement rien à la bibli.

      Supprimer
  6. Wow on imaginait déjà ce genre de choses en 1870 ? En tout cas, ça m'a l'air d'une petite pépite comme j'aime ça. Dès que j'ai vu SF Ginkgo de toute façon, mon radar s'est affolé. Tout à fait le genre de craquage que je pourrais avoir en librairie. Je vais aller voir ça de plus près.^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait cela vient d'être officiellement traduit en français. Si tu savais toutes les raretés chez Ginkgo! Il me reste encore des bouquins assez improbables à lire...
      Le roman est court, le livre n'est pas épais, il peut se prêter?

      Supprimer
  7. Un récit fondateur pour la science-fiction alors, vu la première date de sortie :) ça a l'air sympa, je n'en avais jamais entendu parler. C'est bien je trouve que cet éditeur publie des livres rares et merci pour le lien vers la chronique de ce blogueur qui en propose sa propre traduction...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'époque de Verne, mais l'auteur ne s'adresse pas à un public jeunesse, j'ai eu l'impression. Il fait tout pour être 'sérieux' et explicatif, mais on sait bien qu'il s'agit d'imagination, quoique, pas mal en avance.

      Supprimer
  8. Un objet littéraire non identifié ? Si, si, déniché par Keisha, spécialiste en pépites ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une curiosité, oui. D'autres blogs proposent des curiosités aussi, mais j'avoue que j'aime bien les découvertes.

      Supprimer
  9. Pas mal ! l'imagination de cet auteur de SF ! On a toujours l'impression que ce sont des devins et qu'ils ont prévu l'avenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le blog cité donne une citation curieuse pour l'époque!

      Supprimer
  10. Je ne connais pas cet éditeur, je vais voir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peu diffusé en librairie semble-t-il, dommage, mais ses choix valent le détour.

      Supprimer
  11. je en suis pas fan du genre même si ce livre semble t'avoir bien amusée, je ne suis pas certaine qu'il me plairait.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est quand même particulier, mais court et aisé à lire.

      Supprimer
  12. Tout ce que l'aime, surtout l'imagination, c'est ce que j'admire avant tout chez un auteur !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Là c'est complètement dans l'imagination, pour l'époque.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!