mardi 14 septembre 2021

Plasmas


 Plasmas

Céline Minard

Rivages, 2021

 

 

 Bon, ne pas se leurrer, Céline Minard, ça passe ou ça casse. Mais au moins à chaque fois elle se lance dans un univers inattendu. Et ça fait drôlement du bien au neurones, OK, ça les déboussole, aussi. Cette fois (pour ce que j'en ai capté) il s'agit de 'nouvelles' reliées par un fil genre 'cela se déroule dans le futur mais la Terre -si les humains y habitent encore- n'est plus franchement habitable et mieux vaut s'adapter.' C'est donc l'occasion de découvrir des formes de vie autres.

Alors au début j'ai eu du mal, j'aurais aimé plus d’explications, puis j'ai choisi de me laisser porter, parce que évocation et imagination plus écriture ciselée, là on est servi. Finalement on parfois à se créer des images, à croire qu'on a compris une histoire. 

La présentation de l'éditeur ci-dessous a confirmé que j'avais quand même saisi quelques subtilités, alors je vais évoquer d'autres textes. Tiens, Grands singes, où Duane la primatologue observe un groupe, là mes lectures ont permis une accroche plus aisée, mais quelle fin magnifique! Dans Ricochets, où est-on? Plus sur la terre, c'est sûr, mais quel espace? Uiush, je ne sais pas ce que c'est, mais dans ma tête, c'est un paresseux. Grands fonds, où Rhif, lui, veut revenir à la surface et, pourquoi pas, explorer un peu la terre ferme hors milieu aquatique. Il est parfois fait allusion à des Ancêtres, des humains sans doute disparus il y a longtemps, présents dans des légendes. Ecologie et science fiction? En tout cas l'héroïne de la dernière nouvelle  m'a complètement fait penser à Greta Thumberg, si, si!

 Qu'en dit l'éditeur?

"Céline Minard nous plonge dans un univers renversant, où les espèces et les genres s’enchevêtrent, le réel et le virtuel communiquent par des fils ténus et invisibles. Qu’elle décrive les mesures sensorielles effectuées sur des acrobates dans un monde post-humain, la conservation de la mémoire de la Terre après son extinction, la chute d’un parallélépipède d’aluminium tombé des étoiles et du futur à travers un couloir du temps, ou bien encore la création accidentelle d’un monstre génétique dans une écurie de chevaux sibérienne, l’auteure dessine le tableau d’une fascinante cosmo-vision, dont les recombinaisons infinies forment un jeu permanent de métamorphoses. Fidèle à sa poétique des frontières, elle invente, ce faisant, un genre littéraire, forme éclatée et renouvelée du livre-monde."

Avis : babelio,  où les lecteurs en parlent sans doute mieux, et avec enthousiasme et admiration.

34 commentaires:

  1. J'ai lu un roman de Céline Minard, qui m'a laissée plutôt de côté. J'ai du mal à la comprendre dans ses interviews, je ne pense pas que ce soit pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est spécial, certains de ses romans passent mieux que d'autres...

      Supprimer
  2. Je n'ai encore jamais lu cette auteure. Je ne crois que ce soit le titre indiqué pour commencer. J'ai du mal à choisir pour me décider.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as So long luise, le premier que j'ai lu, bien aimé, ensuite j'ai continué avec l'auteur; tu as aussi Faillir être flingué, plus accessible et facile à trouver en bibli!

      Supprimer
  3. j'ai énormément aimé un de ses romans mais celui là ne semble pas fait pour moi

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. De roman en roman elle renouvelle les genres, toujours TB écrit, mais ça peut déconcerter.

      Supprimer
  4. Tu es allée au bout ? Chapeau ! Je n'ai même pas fini de lire la première nouvelle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Son écriture est fascinante, j'avoue avoir failli lâcher l'affaire, et puis... nouvelle après nouvelle j'étais dans son univers!

      Supprimer
  5. J'en ai fini avec Minard, trop de déceptions depuis "faillir être être flingue". Stop! Assez !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un commentaire qui m'amuse beaucoup, mais je respecte, Minard est quand même à part, elle est douée, ceci étant.

      Supprimer
    2. Je sais que ce n’est pas une preuve formelle, mais dans le dernier numéro de LIRE elle est salement dézinguée ! Et pour que ce magazine soit aussi féroce il doit y avoir une raison… ?

      Supprimer
    3. Bon, je vais essayer de mettre la main dessus (le magazine). Je n'ai pas dit que c'était clair à suivre (oh que non, encore un effort, Céline M., c'est sûr) mais c'est brillant... J'ai aussi avoué que j'ai failli abandonner. Cependant je ne regrette pas ma lecture.

      Supprimer
  6. j'avais abandonné Faillir être flingué, mais je retenterai peut-être...je ne sais pas, tant de choses qui me font plus envie, mais on en dit tellement de bien. C'est râlant cette sensation parfois de passer à côté ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai prévenu, ça peut ne pas passer, d'ailleurs j'ai carrément abandonné un de ses romans (et failli lâcher celui-ci ^_^). Ne t'inquiète pas, si tu sens qu'un livre va te plaire là maintenant, lis-le. Quand à moi, je voulais vraiment le lire dès que j'ai vu le titre dans la liste nouveautés bibli!

      Supprimer
  7. Moi non plus je ne suis pas sensible au talent de Céline Minard! et j'ai peu apprécié Faillir être flingué...pas d'avis positif pour l'instant,à ce que je vois!tu asdes goûts très personnels,c'est bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hélas je résiste mal à ma curiosité!!! Mais je sais aussi abandonner une lecture. Je sais que Céline Minard est assez à part (mais quel talent!)

      Supprimer
  8. j'avoue que je ne suis pas sûre que cela passerait... il faudra que j'essaye!

    RépondreSupprimer
  9. J'en ai lu plusieurs, j'aime bien parce qu'elle tente des choses très différentes. J'apprécie plus ou moins, mais elle ose et stimule. Je verrai si celui-ci tombe dans mon escarcelle ou non !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu pars sur de bonnes bases, alors emprunte en bibli, lis quelques textes, tu verras bien.

      Supprimer
  10. Jamais tenté cette auteure encore mais j'ai peur que pour moi, ce soit du genre ça casse. Pas encore assez tentée pour le vérifier mais peut-être un jour, histoire d'être fixée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce jour là choisis les un ou deux qui ont été les plus lus.

      Supprimer
  11. La construction d'univers inattendus, pourquoi pas !
    Oui lire c'est parfois aussi se laisser surprendre et imaginer au delà des mots.
    Je le note pour découvrir cette auteure.
    Bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Privilégie un emprunt bibli, ensuite il faut accepter de rester dans l'imprécision et te faire tes propres images.

      Supprimer
  12. Je ne sais pas qu'en penser mais je ne connais pas cet auteur, alors pourquoi ne pas attendre de le trouver à la médiathèque pour tester une des nouvelles et voire plus si affinités :) En tous les cas tu nous donnes envie !

    RépondreSupprimer
  13. J'avais commencé et abandonné un de ses romans, Faillir être flingué, je crois, et n'ai pas trop envie de me triturer les neurones en ce moment (à aucun moment ?)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, n'insiste pas, si tu as lâché Faillir être flingué! Je suppose que tu as une PAL de malade.^_^

      Supprimer
  14. J'ai du mal à me figurer le contenu de ce livre... Mais tu évoques un roman écologique, je viens d'en finir un très éprouvant, donc je vais laisser ce genre de côté pour le moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ici ce n'est pas éprouvant, juste imaginatif. J'attends ton roman écolo, tiens.

      Supprimer
  15. Une auteure que j'aime. "Faillir être flingué" bien sûr, mais aussi "Le grand jeu" par exemple. J'aime son exploration de tous les genres. Par contre, les nouvelles, ce n'est pas trop mon truc, donc, pas tout de suite pour moi.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Des nouvelles, mais reliées par un thème, du genre 'La terre est fichue, mais on s'adapte'.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!