jeudi 14 octobre 2021

Les pondeuses de l'Iowa


 Les pondeuses de l'Iowa

Barn 8

Deb Olin Unferth

Grasset En lettres d'ancre, 2021

Traduit par Valérie Malfoy

 

Si je dis que les pondeuses sont des centaines de milliers à être emprisonnées dans une ferme de l'Iowa, dans des conditions hélas bien connues, ça ne va pas être vendeur. Non, on n'a pas constamment de détails difficiles. De plus on en apprend sur ces volatiles plus futés qu'on ne pense.

Côté bipèdes humains, voici Janey et Cleveland, censées inspecter ces fermes, mission officielle, vérifier qu’elles respectent les normes sanitaires et autres;  officieusement... Cleveland filme les conditions de 'vie' des poules et de temps en temps en 'libère' une ou deux, sans trop savoir qu'en faire, les déposant chez Dill, un militant animalier garé des circuits. 

Mais Janey et Cleveland ont un projet fou, libérer carrément TOUTES les poules d'une même ferme,  près d'un million de cocottes! Tout est organisé, et participent des types un peu borderline.

Bien évidemment cela va dérailler, et comme le dit la quatrième de couverture certains vont y 'laisser des plumes', et pas seulement les poules.

J'ai franchement dévoré ce roman, qui part dans des directions inattendues, est parfaitement maîtrisé dans la construction, et surtout distille beaucoup d'humour.

Avis babeliocathulu,

28 commentaires:

  1. Voilà qui sent le bon moment de lecture sur un sujet a priori pas très glamour.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait! J'ai aimé le découpage, l'écriture et le côté parfois improbable.

      Supprimer
  2. Tu es dans des lectures Poulesques en ce moment, après le truc de SF. Bon, celui-ci a l’air très sympathique !

    RépondreSupprimer
  3. Et après tu as enchainée avec Chicken run ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu deux fois Chicken Run je pense, mais si on me pousse... ^_^

      Supprimer
  4. Ton billet me rappelle la sortie en poche du Chant du poulet sous vide ! Décidément, les volailles sont de sortie !

    RépondreSupprimer
  5. tu donnes l'impression de t'être bien amusée ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est exact, j'ai suivi ces aventures avec plaisir!

      Supprimer
  6. Une couverture qui accroche directement le regard ! Un livre que je n'ai jamais rencontré !
    Bonne soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un jaune pétant! Hélas peu d'avis, et c'est bien dommage.

      Supprimer
  7. Tiens, on dirait une nouvelle collection de Grasset. La couverture ne leur ressemble pas et "En lettres d'ancre" ne me parle pas, mais ça a l'air très prometteur.
    (sinon j'ai repris la chorale et là on est parti sur du Saint-Saëns, répertoire totalement inconnu de mon inculture. Je bataille à maîtriser "L'aube qui blanchit"... Heureusement qu'on nous a mis du Yesterday à l'échauffement^^)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En tout cas je te recommande ce bouquin plein d'humour (si) et un poil barré.
      L'aube qui blanchit? Inconnu , ça vient de Samson et Dalila (merci internet) . Récemment j'ai vu un opéra de Saint-Saens, il faut bien revenir dans les salles...
      Yesterday, là c'est bon!!!

      Supprimer
  8. J'aurais hésité en voyant la couverture, mais ce que tu en dis me donne bien entendu envie de le découvrir...en plus s'il y a de l'humour :)

    RépondreSupprimer
  9. Un thème inattendu pour un roman! Eh bien pourquoi pas?!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, d'ordinaire c'est plutôt dans le documentaire.

      Supprimer
  10. la couverture ne m'aurait pas forcément attirée mais ta chronique éveille ma curiosité +++ aïe ma PAL
    un bon moment de détente ça se prend toujours

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Au moins on la voit! Détente intelligente, je prends aussi.

      Supprimer
  11. mon sourire à la lecture du billet doit être un avant gout du sourire procurer par le livre !!! (mon clavier fait la grève des accents)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je me suis bien amusée, sans trop savoir où cela menait, et puis, libérer de pauvres poules, belle idée (mais pas légale), car ils avaient prévu les points de chute, heureusement!

      Supprimer
  12. J'adore le sujet (pas les conditions d'élevage des poules, mais le projet de leur libération) !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On n'insiste pas trop sur les conditions d'élevage, c'est court mais efficace. Mais une bande de libérateurs un peu barrés!

      Supprimer
  13. ça a l'air original, je le lirais bien.
    Daphné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonne lecture, tente en bibli, mais ça devrait te plaire, une fois qu'on est calé dedans.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!