jeudi 13 janvier 2022

Notre vagabonde liberté


 Notre vagabonde liberté

A cheval sur les traces de Montaigne

Gaspard Koenig

Editions de l'Observatoire Le Point, 2021


De l'auteur je n'ai lu que le réjouissant Leçons de conduite, mais avec Notre vagabonde liberté, pas question de prendre le volant, mais les rênes, celles de Destinada, jument robuste et calme, résidente du Calvados, qui l'accompagnera de la résidence de Montaigne jusqu'à Rome, suivant en gros le voyage de Montaigne effectué en 1580 et 1581, avec moult cavaliers et bagages...

C'est l'occasion fort plaisante de traverser la France, la Suisse (heu non, un problème de paperasses et d'administration tenace) , l'Allemagne et finalement l'Italie. Ce livre est très agréable à lire, ponctué de réflexions philosophiques ou sociologiques, de citations (oh combien modernes) de Montaigne, de rencontres, de découvertes, de rencontres. 

D'abord, toute une France variée, accueillante, mais parfois peu faite pour le cheval ou son cavalier désireux de trouver une petite épicerie dans les campagnes. La traversée du Berry, de la Sologne (engrillagée, oui!) et du Val de Loire m'a bien sûr accrochée, et l'arrivée à Chambord, c'était bien évidemment incontournable, des gardes républicains y résidant.

Ce n'est qu'à partir de Meaux que l'on possède le vrai journal de voyage de Montaigne, Gaspard Koenig essaie de le retrouver dans les mêmes lieux, parfois en vain. J'ai follement aimé le passage en Toscane, où le reçoit la marquise Gondi, comme Montaigne quatre siècles plus tôt (pas la même personne, bien sûr).

Autant le dire, l'Italie et le tourisme ne lui ont pas plu, l'accueil n'était pas celui de la France et de l'Allemagne, ce dernier pays  semblant un paradis pour les cavaliers, les chemins étant bien plus accessibles.

Et Desti, sans qui le voyage n'aurait pas été le même? Les rapports entre elle et son cavalier évoluent au fil du voyage; il apprend à lui laisser de plus en plus de liberté, se fiant à elle, se demandant s'il n'en est pas avec Desti comme Montaigne et sa chatte? 

Je laisse la parole à Montaigne pour la citation finale du livre : " si les destins me laissaient mener ma vie selon mes guises, je choisirais de la passer le cul sur la selle".

Avis babelio

Edit : j'ai programmé mon billet lundi pour ce jeudi, et voilà-t-y pas que mardi Gaspard Koenig annonce sa décision de se présenter à la présidentielle. Pourquoi pas? Un type qui apprécie Montaigne ne saurait être totalement mauvais. ^_^

24 commentaires:

  1. Réponses
    1. Aisé à lire et intelligent, j'ai beaucoup aimé.

      Supprimer
  2. Ah c'est lui qui a annoncé sa candidature ! Une lecture qui doit être fort agréable, il devrait arriver à la bibliothèque, je note.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est lui, FI en parlait ce matin (un peu dubitatif, d'ailleurs, celui qui parlait)
      Ceci étant, je recommande cette lecture (et celle de Montaigne bien sûr)

      Supprimer
  3. Je crois que je suis foncièrement agacée par les gens qui ont la capacité de faire se genre de voyage et qui critiquent le tourisme, et qui vendront leur livre à ceux qui sont des touristes comme moi. Évidemment on aimerait tous faire une balade à cheval en Allemagne sans contrainte temporelle !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houlà! Il est resté sur l'ambiance en Italie, où les habitants se sont révélés moins accessibles.
      Ceci étant, oui, tout le monde n'a pas les moyens, y compris en temps, de faire ce type de voyage. J'avais lu il y a quelque temps "Notre vie n'est que mouvement" de Lou Sarabadzic, avec un voyage similaire.
      Cette lecture ne m'a pas donné envie de réaliser ce voyage, mais plutôt de relire Montaigne. ^_^

      Supprimer
  4. Je débarque... je ne connais pas ce voyage de Montagne, je ne connais pas l'auteur et encore moins sa candidature...
    Bon, je vais essayer de me tenir au courant, mais à part la jument qui a l'air sympathique, je ne suis guère tentée. ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La jument est très bien! ^_^
      Un jour peut-être je lirai ce voyage de Montaigne...

      Supprimer
  5. Pas fan de chevaux, je ne partage pas l'envie de Montaigne de rester sur une selle....

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si je faisais ce voyage, ce ne serait pas à cheval!!!

      Supprimer
  6. tu penses bien qu'il est dans ma bibliothèque mais bon mon acharnement à la lecture laissant à désirer je ne l'ai pas commencé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il faut prendre son temps, ce serait dommage de gâcher le plaisir.

      Supprimer
  7. Voyages, citations, réflexions,...Je pense que ce livre pourrait me plaire.
    Merci et bonne soirée.

    RépondreSupprimer
  8. Encore une lecture de voyage originale ! Ah il fallait la trouver cette idée, et ce livre !^^ Et en plus l'auteur vient de se présenter à la présidentielle. Quelle coïncidence !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais déjà lu un livre où l'auteure refaisait ce voyage (pas de billet). J'avais aimé, pourtant.
      Oui, cette histoire de présidentielle, c'est la cerise sur le gâteau. ^_^

      Supprimer
  9. C'est incroyable comme Montaigne a le vent en poupe et reste inépuisable comme source d'inspiration et pour écrire et pour vivre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On s'en réjouit, non? Ce livre devrait vous plaire.

      Supprimer
  10. J'ai vu ça en effet ! Perso, je ne l'ai pas encore lu, et je ne le connais que pour l'avoir écouté lors de ses apparitions télévisés, je ne savais pas qu'il avait écrit ce récit suite à son voyage...pourquoi pas le découvrir un jour

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ses livres sont fort bien écrits, je n'ai pas vu l'auteur à la télé ^_^. Concentre -toi sur cet excellent récit de voyage.

      Supprimer
  11. Ah oui, j'ai entendu ça ce matin... Pourquoi pas ? Il y a assez peu de candidats pour l'instant ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, ça manque...
      Plus sérieusement, se balader avec Montaigne, c'est plaisant à lire.

      Supprimer
  12. Sa candidature à la présidentielle de cet auteur refroidit mon envie de lire son livre. C'est déjà compliqué sans ajouter du farfelu même inspiré par Montaigne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Par chance je l'ai lu avant, ainsi ma lecture n'était pas parasitée par cette annonce. ^_^

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!