mardi 22 février 2022

Vols au crépuscule

 


Vols au crépuscule

essais

Vesper flights

Helen Macdonald

Gallimard, 2021

Traduit par Sarah Gurcel


Sans surprise, c'est chez Dominique que j'ai découvert ce titre, et comme il venait de se poser à la médiathèque...

L'auteure a plusieurs casquettes, elle a travaillé comme fauconnière, elle est chercheuse au département d'Histoire et de Philosophie des Sciences à l'Université de Cambridge et certains essais sont parus dans le New York Times Magazine. Elle est l'auteur de M pour Mabel, sur lequel je vais devoir me pencher, maintenant.

Qu'on soit sans crainte! Ce recueil est parfaitement aisé à lire, intelligent, sensible, varié et passionnant. Bien sûr cela va parler de nature, forêts, diverses bestioles, plantes, animaux, particulièrement les oiseaux. Je ne connais même pas la moitié des noms qu'elle précise, mais peu importe.

Vols au crépuscule est un texte parmi d'autres, qui évoque le vol des martinets, et c'est fascinant.On soupçonne qu'ils dorment en groupe à quelque trois mille mètres d'altitude.

Elle peut aussi parler des daims pris dans les phares (mauvais pour le daim), des coucous, on connaît leur chant mais pour les voir, c'est coton (une fois seulement j'en ai vu en, il volait d'une rive à l'autre d'un canal  en chantant, donc il s'est trahi) , des gratte-ciel ("Pour un faucon, un gratte-ciel est une falaise : il offre les mêmes possibilités, les mêmes vents d'altitude, les mêmes dessertes pour leurs plats à emporter."), la migraine, qu’elle lie à l’urgence climatique (!),  de réactions lors d'éclipses, "une expédition (au Chili, avec une équipe de chercheurs) dans un désert de haute altitude visant à tester des méthodes de détection de vie sur Mars".

"Wicken Fen m'a appris non seulement que je ne verrai pas toujours les animaux que je sais vivre ici, mais aussi que, parfois, savoir où est un animal sans savoir quel est cet animal est plus fort que le voir."

Avis babelio

32 commentaires:

  1. J'aime aussi lire des livres dans lesquels il y a plein de mots que je ne comprends pas. C'est fabuleux. Et si en plus il y a des animaux dont on parle sans les voir, alors, on est en pleine lecture réjouissante. Merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste là maintenant j'observais des merles sans doute chercher un bon coin pour nidifier, au même endroit que des pigeons, il va falloir gérer.
      Lecture réjouissante, parfaitement !

      Supprimer
  2. Souvenir d'un oiseau que j'ai entendu chanter tous les jours en vacances sans jamais le voir. J'ai cherché au retour à retrouver son chant sur internet, jamais réussi. Peu importe, il m'a charmée pendant 15 jours.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme les coucous qu'on entend sans les voir. Il y a un an ou deux j'ai appris à associer la huppe fasciée à son chant, mais il reste beaucoup à découvrir, hier c'était une mésange qui chantait bien à découvert...

      Supprimer
  3. Il a tout pour me plaire, ce recueil ! Aïe, aïe, encore un titre à noter, et pas sûr que je le trouve en médiathèque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il en vaut la peine, tente la bibli ou attends le poche.

      Supprimer
  4. j'ai beaucoup aimé ce livre, plus que son précédent je te recommande dans la même veine les livres de Kathleen Jamie

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci d'avoir parlé de ce livre sur ton blog (et j'ai eu la chance de l'avoir vite!), je vais voir pour cet autre auteure!!!

      Supprimer
  5. Ah oui tu es bien dans ton élément avec ce type d'ouvrage.:) Bon, je ne suis pas tout à fait d'accord avec la citation à la fin sinon je serais pleinement comblée depuis le temps que je ne vois aucun animal sauvage, haha ! Or ce n'est pas le cas. Du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dominique est une redoutable pourvoyeuse d'idées.
      Je signale que les limaces rouges sont sauvages, mon chat aussi (mais difficile à voir), il va falloir que tu essaies à nouveau.

      Supprimer
  6. Comme je disais à Aifelle ce matin, ces livresne sont pas mon genre de prédilection mais ça me plaît de lire vos billets ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est gentil, de plus tu as des avis sur des livres qui font voyager, rêver, qui instruisent, ça change des romans plus glauques, quoi!

      Supprimer
  7. je ne connais pas du tout mais il devrait me plaire, si je le vois à la BM je fonce :-)

    RépondreSupprimer
  8. Oh, une très belle idée de cadeau, merci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour les amateurs de ce type de textes, c'est en effet un beau cadeau.

      Supprimer
  9. Voilà un livre dont la couverture m'attire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle couverture, et un bon texte, n'hésite pas.

      Supprimer
  10. je peux passer beaucoup de temps aussi à tenter de découvrir quelle silhouette a l'oiseau qui chante si bien!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Encore ce matin je n'ai pas réussi à voir le chanteur sur le râteau télé, grrr! Mais je me rattraperai avec les mésanges...

      Supprimer
  11. j'aime déjà ça du coup là j'ai rien appris ? sinon, j'ai longtemps voulu lire son précédent roman mais après j'ai lu des avis mitigés (elle a volontairement attrapé un faucon sauvage pour le domestiquer au lieu d'en prendre un né en captivité) mais bon sinon, je confirme je passe beaucoup de temps la tête en l'air à écouter et chercher les oiseaux autour de moi ! passionnant

    ps : ta bibli est très bien achalandée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sur les bestioles et la nature, exact, on finit par déjà connaître, mais c'est toujours plaisant de baigner dans ces ambiances.
      Oui, cette histoire de faucon, ça ne me donne plus trop envie...
      Actuellement je lis un bouquin assez philo sur les corbeaux, et depuis je fais plus attention à eux!
      Quand je conduis j'aime regarder les rapaces en vol ou posés, un poil dangereux quand même...
      J'ai trois biblis, ça aide! ^_^

      Supprimer
  12. Il me tente beaucoup et quelle couverture magnifique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On dirait une couverture e chez Gallmeister, d'ailleurs!

      Supprimer
  13. Un livre pour moi ! Et oui, le martinet dort en volant, puisqu'il ne se pose jamais sauf pour se reproduire ! Je note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui, les oiseaux... Je te prépare une autre idée lecture...

      Supprimer
  14. effectivement, j'ai presque l'impression que ce serait trop nature writing pour moi... mais si tu dis qu'on en doit pas avoir de craintes... :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ls textes évoquent divers sujets, c'est fort lisible et vivant.

      Supprimer
  15. Cela m'évoque un peu le film "Lynx", vu la semaine dernière, car on y voit beaucoup d'oiseaux aussi, faucons pèlerins, gelinottes, chouettes et hiboux...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai aussi vu Lynx (après La panthère des neiges, on fait dans le félin...) et j'ai beaucoup beaucoup aimé. Oui, beaucoup d'autres bestioles, parfois sous les crocs du prédateur.

      Supprimer
    2. Oui, le prochain sera sans doute "Le chêne" !

      Supprimer
    3. Je pensais aussi voir Le chêne, tourné par chez moi, et en présence du réalisateur, mais j'ignore si ce sera possible...

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!