lundi 9 mai 2022

Du temps où les pingouins étaient nombreux...

 


Du temps où les pingouins étaient nombreux...

Jean-Jacques Audubon (1785-1851)

Henri Gourdin

Le Pommier, 2022


Audubon? Mais oui, Les oiseaux d'Amérique! Peut-être avez-vous en mémoire une de ces illustrations absolument bluffantes? Mais quant à Audubon, en France, on en sait quoi? Henri Gourdin, absolument fasciné par Audubon, et on le comprend, a consacré des années de sa vie à le connaître et le faire connaître par ses écrits, et là je suis ravie d'avoir reçu ce livre (merci à l'éditeur qui a flairé que j'étais la lectrice idéale pour cet ouvrage) (quoique, Géraldine, tu devrais aimer), que j'hésite à réduire sous les terme de biographie, ce qu'il est, mais bien plus encore. L'auteur s'implique entre les lignes, sa passion pour Audubon, les oiseaux, bref il y a une fibre écologique chez lui. De plus l'écriture fait que cela se lit avec bonheur.

Ecologie, le mot est lâché! Audubon est considéré comme un des précurseurs, disons qu'il est de son époque, celle où comme récemment encore au 20ème siècle pour étudier un oiseau on l'abattait d'abord (à la limite mon chat use de la même méthode) mais ses réflexions deviennent à contre-courant, au fur et à mesure d'une prise de conscience.

Les pigeons migrateurs comptaient des milliards d'individus au 19eme siècle encore. Mais oups le dernier est mort en 1914 au zoo de Cincinnati. Suite aux massacres Audubon réfléchit que "un observateur qui ne connaîtrait pas ces oiseaux pourrait conclure que ces dévastations menacent l'espèce." Il va aussi jusqu'à écrire "Seule la disparition progressive de nos forêts pourrait amener leur disparition." Première moitié du 19ème siècle, pas dans le journal d'hier matin!

Sa passion, ce sont les oiseaux, pour les décrire et les illustrer il parcourt l'est des Etats Unis, va jusqu'en Floride, au Labrador, dans le Yellowstone, et au cours des décennies voit changer le pays, suite au déboisement et au massacre des animaux. Son regard sur le destin des Indiens est aussi celui d'un coureur des bois habitué à les fréquenter et les apprécier. Regard qui n'est pas celui des américains en général, ces populations étant décimées et déplacées.

"Il les observe, écoute leurs histoires. Et devine une vérité qui échappe complètement à ses contemporains : sur ce territoire où cinq millions de Blancs ne subsistent qu'au prix d'une destruction irrémédiable du milieu, deux voire trois fois plus d'Indiens ont prospéré des siècles durant dans le respect de la nature." ( citation du livre d'H Gourdin)

Que dire encore? Je n'ai pas parlé de la vie d'Audubon, ses explorations, son énergie, sa lutte pour venir à bout de son œuvre, qu'il devait ensuite faire éditer, diffuser, etc. Une pensée pour son épouse Lucy qui le voyait partir durant des mois. N'espérez même pas acquérir un exemplaire de ses Birds of America, ça part dans les 7 ou 8 millions d'euros (mais à mon avis ça les vaut largement, rien que regarder sur écran la beauté des aquarelles, leurs couleurs, la vie qui s'en dégage...)

Pour terminer, ah oui les pingouins? Audubon n'en a pas vu au Labrador (déjà disparus en 1833) ni en France (présent encore de son temps sur les côtes normandes -si!). Il a été attesté dans les calanques, sur la côte basque, etc. Disparu du vivant d'Audubon. Bon nageur, ne sachant pas voler. Représenté sur la couverture du livre.

Coup de coeur, forcément!

34 commentaires:

  1. Il a l'air extrêmement intéressant ce livre ; des pingouins sur la côte normande, on n'en a même pas le souvenir .. c'est noté.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh tu n'étais pas née, et de loin! ^_^ Ce livre devrait t'enchanter et te faire râler devant la bêtise humaine destructrice.

      Supprimer
  2. La couverture est splendide, je ne connaissais rien d' Audubon, j'en connais désormais plus, j'ai regardé un peu sur google aussi ;) , pas le genre de livres pour moi mais très enrichissant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il s'agit d'un livre parfaitement agréable à lire, instructif et bien écrit, que demander de plus?

      Supprimer
  3. je le connais bien cet Audubon ! pour avoir vécu aux USA, il est célèbre, je note ce livre même si je connais déjà le contenu (triste hélas pour les Indiens et les espèces)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bien sûr, il est célèbre là-bas, avec la National Audubon Society.
      Je signale la BD Sur les ailes du monde, Audubon, chez Dargaud, de Royer et Grolleau. Lu mais pas chroniqué... ^_^

      Supprimer
  4. j'ai lu il y a très longtemps le récit d'Audubon qui remontait le Missouri je crois c'était intéressant mais un rien ennuyeux

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je t'assure que ce livre ci n'est pas ennuyeux. Il cite quelques passages, et voilà. Sa petite fille a d'ailleurs détruit pas mal de ses écrits et les a réécrits!!!

      Supprimer
  5. Quel triste constat, encore une fois.

    RépondreSupprimer
  6. Tu as l'art de dénicher de drôles de friandises :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une offre impossible à refuser, quand même!!!

      Supprimer
  7. Veinarde ! A moi aussi cela aurait été un coup de cœur. Je viens de finir un autre Pingouin à Kiev aucun rapports

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais lu, ce pingouin, je devrai bien le relire...
      Bien sûr je reconnais ma chance, mais ce livre s'adresse à un large public, encore faut-il s'y lancer sans idées préconçues, après c'est parfait. Tiens, l'auteur est belge!

      Supprimer
  8. Le livre idéal pour toi, en effet ! Je connais Audubon de nom, sans plus...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas, cela se lit très très aisément, ce n'est pas un pavé écolo. Comme l'auteur est belge, peut-être trouveras-tu ses livres? Ici en médiathèque, pas trop.

      Supprimer
  9. Tu déniches toujours ce genre de livres et tu es convaincante, en plus ! ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait on m'a repérée, des gens qui font bien leur boulot.

      Supprimer
  10. Je ne connais pas Audubon ni l'auteur de ce livre même si son nom me dit quelque chose... Sans doute pas un livre pour moi, mais sait-on jamais?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un belge, je l'ai découvert, aucune importance, sauf que peut-être tu trouveras ses livres dans des biblis par chez toi?

      Supprimer
  11. Ah mais oui, complètement pour toi ce livre, et sûr qu'il intéresserait Géraldine.^^ Le titre m'a attirée car parmi les oiseaux, j'ai une affection particulière pour les pingouins (comme beaucoup^^) mais ce n'est pas le sujet central si j'ai bien suivi ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce pingouin est symbolique, on va dire. Ce livre aborde tellement de sujets intéressants, et c'est présenté sans être fatigant.

      Supprimer
  12. Malgré ton enthousiasme, je reste sceptique...

    RépondreSupprimer
  13. bonjour keisha, je reviendrai te lire plus tard, je suis en vacances et je prends deux minutes entre deux trajets pour te dire que je tai ,aisse un petit mot là où nous avons echangé. Je t'embrasse très fort en espérant tu vas bien.
    Lorouge

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci du passage, bonnes vacances, et je file chez toi!

      Supprimer
  14. Coucou,
    j'ai dans ma bibliothèque le très bel ouvrage Oiseaux : https://imagimots.blogspot.com/2021/01/oiseaux-jonathan-elphick.html
    Audubon et les premiers lithographes : 1800-1850 a le droit au chapitre et ce livre est très très intéressant et à de très belles photos.
    Bises

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ces précisions. Je suis allée voir, tu as raison, c'est magnifique.

      Supprimer
  15. Ça m’intéresse bien moi.
    Il y existe une belle BD sur Audubon
    https://chezmarketmarcel.blogspot.com/2018/11/jaurais-jure-entendre-la-grive-des-bois.html
    Sinon il est connu que parmi les peintures de la grotte Cosquer (à Marseille donc) se trouve un pingouin.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La BD dont tu parles, je l'ai lue! Il faudrait d'ailleurs que je la relise.
      Exact pour ce pingouins du sud, le livre de Gourdin en parle (en passant).

      Supprimer
  16. Evidemment que ce livre m'intéresserait vivement (si jamais l'éditeur passe par ici !!!) . Je ne connais pas Audubon, mais encore nouvelle dans l'ornitho, j'ai encore tant à apprendre et à découvrir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah la la, oui, ce bouquin devrait te passionner!

      Supprimer
  17. Un sujet qui ne peut que m'intéresser...
    Daphné

    RépondreSupprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!