lundi 4 juillet 2022

Une deux trois


 Une deux trois

Shalosh

Dror Mishani

Gallimard, 2020

Traduit par Laurence Sendrowicz


Un même homme, l'avocat Guil fait connaissance d'Orna sur un site de rencontres, s'intéresse à Emilia une réfugiée lettonne un peu paumée qui s'est occupée du père de Guil, pour finir par la troisième, Ella, cette fois repérée à travailler dans un café.

A chacune il raconte en gros la même histoire, pour les entraîner jusque là où c'était programmé, pas à pas, tranquillement. Le lecteur s'attache à Orna, en plein bouleversement post-divorce, et mère poule de son fils assez fragilisé. Emilia est quelque peu mystique, Ella semble plus assurée, mais...

Franchement c'est bien fichu, j'ai lu ce roman en une demi-journée. la première partie est narrée au passé, la deuxième au présent, et la dernière, au futur. Voilà qui est remarquable. Pour l'enquête policière, il faudra attendre la dernière partie.

 Où l'on apprend aussi qu'un israélien peut obtenir une double nationalité selon son origine familiale, ainsi que le système d'aide aux personnes âgées, faisant bien appel à des étrangers.

Pour ce que j'en sais, il n'y a pas de vouvoiement en hébreu, mais à un moment on passe du vous au tu quand par exemple Orna et Guil se connaissent un peu mieux, et c'est signalé dans le texte. Il serait intéressant de savoir s'il s'agit d'une intervention de la traductrice?

Avis babelio, kathel, miriam

De l'auteur j'avais lu Une disparition inquiétante, le premier de la série avec l'inspecteur Avraham. Pas de billet, en fait, l'impression de flou et d'un manque de quelque chose, alors, après ma réussite avec Une deux trois, que je recommande, je voulais revoir cet Avraham.


Les doutes d'Avraham

Seuil, 2016, même traductrice

Désormais il est le chef, et il doit gérer sa première enquête criminelle en tant que responsable. Cela cahote, cela tiraille, chacun défend sa piste. Il s'agit d'une femme assassinée chez elle.

En parallèle on suit l'histoire d'une famille où la femme s'interroge sur le comportement de son mari.

Une bonne histoire intéressante, une bonne idée de départ, mais les tergiversations, les imaginations, les questionnements intérieurs, les dialogues interrompus  (d'accord, comme dans la vie), bref une façon de mener la narration, a fini par me lasser, m'embrouiller et finalement me laisser indifférente aux personnages et leurs mobiles. 

Avis babelio, kathel

28 commentaires:

  1. J'ai lu "Une disparition inquiétante" mais ça remonte à loin. Si je me souviens bien, l'ambiance était très particulière. Je note celui-ci puisque tu l'as davantage apprécié.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai donné sa chance à Dror Mishani, le premier est très bien, le second, avec l'inspecteur Avraham, m'a déçue en dépit d'une bonne première moitié.

      Supprimer
  2. Un auteur à découvrir pour moi ... Si je comprends bien, c'est une série dont seul le premier tome est convaincant ? Moi, ça me convient ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a une série avec l'inspecteur Avraham, qui est assez plan plan, et Une deux trois qui n'est pas dans la série, et m'a emballée. Comme quoi... ^_^

      Supprimer
  3. J'ai lu tout ce qui est traduit en français, je crois, j'aime bien la série avec Avraham, et bien sûr, je me suis laissé emporter par Une deux trois...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne dis pas que si je vois le deuxième avec Avraham, je tente, sans gros espoir non plus. Mais Une deux trois c'est TB!

      Supprimer
  4. je n'ai lu qu'un livre de lui mais je n'avais pas été passionnée alors que le pays lui m'intéresse beaucoup En hébreu biblique il n'y a pas de différence il n'y a que le tu , le vous est pluriel mais c'est peut être différent en hébreu moderne

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais démarré l'hébreu moderne, avec tu, il me semble. Il y a des langues avec le tu et d'autres avec le vous, comme l'anglais (sauf dans l'anglais plus ancien, la Bible par exemple, on tutoie Dieu, regarde aussi les paroles du Messie de Haendel)
      Sinon, que les enquêtes d'Avraham aient lieu ici ou là, pas de différence pour le lecteur. Mais Une deux trois est à part et très bien.

      Supprimer
  5. visiblement de bons polars; pour l'été.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je confirme que ça reste soft dans les détails, sans trop de stress.

      Supprimer
  6. Un auteur que j'apprécie, qui me fait découvrir son pays et ses habitants.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, ça dépayse, mais pas tant que cela finalement.

      Supprimer
  7. Intéressant, ça fait longtemps que je n'ai pas lu de polars israeliens...

    RépondreSupprimer
  8. Je ne connais aps du tout mais le procédé en trois partie et trois temps de l'indicatif m'intéresse hautement ! Je vais voir si je le trouve à la bibliothèque...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 2020, ça reste trouvable, en effet. Oui, ces trois temps, c'est original et fort bien maîtrisé, sans que ce soit artificiel..

      Supprimer
  9. Comme souvent, tout à fait inconnu pour moi, nous n'avons pas les mêmes sources !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas les mêmes blogs, car c'est là que j'ai dû en entendre parler, de cet auteur.

      Supprimer
  10. lu (et chroniqué Un deux trois, je vais essayer le Doute d'Avraham en ce moment grâce aux sorties du cinéma je suis dans une période israélienne : je te recommande Cahier noirs impressionnant hommage de Shlomi Elkabetz à sa soeur Ronit

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci de le signaler, nous sommes d'avis fort concordants!
      Quant aux films, ahum mon petit coin ne passe pas vraiment tout!

      Supprimer
  11. Et bien c'est encore un auteur qu'il me reste à découvrir comme tant d'autres. Je reconnais qu'en ce moment et sans doute une bonne partie du mois de juillet, comme je garde mes petits-enfants, je lis moins ou des polars ou romans plus faciles, du coup je note mais je n'arrive pas à suivre, et mon carnet est plein d'idées. Merci à toi de me donner envie :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Avec ces romans, tu es dans la catégorie qui peut se lire tranquillement, et il n'y a pas de détails difficiles. Idéal.
      Mais profite surtout bien de ta petite famille.

      Supprimer
  12. Bon il vaut mieux lire le hors série alors. Le résumé me plaît bien en tout cas.

    RépondreSupprimer
  13. Un auteur que je ne connais pas, à lire découvrir donc...
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
  14. Encore un auteur que je ne connais pas et que bon nombre semble connaître...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Peu de ses romans sont disponibles; Du polar classique sans détails trop sanglants, ça va.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!