mercredi 24 octobre 2018

Trois fois la fin du monde

Trois fois la fin du monde
Sophie Divry
Notabilia, 2018


Sur ce blog, après La condition pavillonnaire   La cote 400  Rouvrir le roman   Quand le diable sortit de la salle de bains  je ne pouvais passer à côté du dernier opus de Sophie Divry. Le moins que l'on puisse dire est qu’elle se renouvelle!

Juste pour aider son frère auquel il est attaché, le jeune Joseph Kamal participe à un braquage à l'issue duquel Tonio est abattu et Joseph jeté en prison. Âmes sensibles s'abstenir, cet univers de violence est décrit sans complaisance, univers qui va transformer complètement Joseph et sa vision de la vie. Ainsi que sa façon de s'exprimer, ce qui expliquerait la différence de style dans la suite , après que Joseph se soit évadé, profitant d'une catastrophe nucléaire.
Dans la plus longue partie de ce roman en trois parties d'inégales longueurs (trois fins du monde?) Joseph est réfugié, solitaire, dans la 'zone interdite', vivant dans les villages abandonnés, finalement se débrouillant petit à petit, et découvrant les bienfaits de la nature. Ses compagnons : un mouton et une chatte.

Passer du carcéral à la solitude quasi totale (un mouton, une chatte, ce n'est pas rien!) va changer Joseph. Alors, nature writing en partie trois? Un poil, oui, et réflexion sur la place de l'homme qui ne peut s'empêcher de reprendre la main sur les animaux (mouton enclôturé, lapins en cage)(pourtant joli passage page 104 où justement il coupait les grillages pour circuler librement). Mais la végétation a tendance à reprendre sa place!

Il y a un côté Le mur invisible, forcément.

Les avis de kathel, antigone, ève, babelio, lecture/écriture (Antigone), chinouk, jérôme,

46 commentaires:

  1. Jamais rien lu de cet auteur... Du moins pas encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle est chroniqueuse des papous dans la tête sur France Culture, et vraiment très intéressante à découvrir.

      Supprimer
  2. J'ai été saisie par la première partie, vraiment étouffante, et du coup, apprécié le retour à la nature qui suit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hier à la radio on l d'une certaine violence dans les prisons, j'ai repensé à ces pages... Tu as raison, la différence est sensible, enfermement/solitude.

      Supprimer
  3. D'ou l’expression jamais deux sans trois... (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  4. L'univers carcéral et les récits apocalyptiques ont tendance à m'angoisser fortement, je ne suis pas sûre que ce livre soit pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La première partie est angoissante et dure, la troisième ça va mieux.

      Supprimer
  5. tu n'es pas la première à en parler, mais je n'ai rien lu d'elle et les avis étaient souvent mitigés sur ses autres écrits. Mais je pense la lire un jour !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je pense qu'il faut tenter un de ses livres, de toute façon ils ne se ressemblent pas, l'un peut passer l'autre pas.

      Supprimer
  6. Ce titre a peu de chance de me plaire.... Marin Ledun avait conseillé La condition pavillonnaire lors d'une rencontre autour d'un de ses romans. Il faudrait que je me décide à le lire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah ça passe ou ça casse... Le mieux est d'essayer.

      Supprimer
  7. j'avais un peu aimé le premier mais pas les autres alors je passe

    RépondreSupprimer
  8. Rien à voir avec ses livres précédents en effet. J'ai aimé les deux parties complètement différentes, la deuxième ayant ma préférence au final.

    RépondreSupprimer
  9. J'ai un avis mitigé sur cet auteur depuis la lecture de cote 400 mais bon, peut-être que ce roman me fera changer d'avis. Je pense avant lire le mur invisible qui fait partie des romans que j'ai noté depuis longtemps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le mur invisible est en effet à lire absolument.
      Et un titre de s. Divry, il y a le choix.

      Supprimer
  10. Jamais rien lu non plus de cette dame...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a de plus en plus de livres parus de S Divry!

      Supprimer
  11. je n'ai encore rien lu de cette auteure, et je n'arrive pas à me motiver.

    RépondreSupprimer
  12. Je l'ai déjà pas mal rencontré, ce bouquin...
    Bonne fin de soirée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, est-ce le thème (les thèmes?), on en parle beaucoup.

      Supprimer
  13. Je l'ai lu, ne l'ai pas chroniqué, parce que je n'ai pas été vraiment conquise sans savoir réellement pourquoi...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis un poil moins enthousiaste que pour ses précédents romans, mais ça reste à lire!

      Supprimer
  14. Bonjour Keisha, pas tentée plus que cela. Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  15. Moi qui n'ai jamais lu l'auteure j'avoue que celui là m'intrigue particulièrement !

    RépondreSupprimer
  16. il m'a bien plu... la 1e partie ne m'a pas trop heurtée car j'ai connu le milieu carcéral à une époque (travail!) j'ai bien aimé la 3e partie...
    je note "Le mur invisible" ...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ose espérer que la première partie est un peu éloignée de la réalité (mais hélas je pense qu'elle peut s'en approcher), la troisième ne m'a pas étonnée, j'en lis d'autres de ces plongées nature.
      Oui,Le mur invisible, ne pas rater!

      Supprimer
  17. j'ai aimé l'écriture, même si je n'ai pas trop accroché au thème!

    RépondreSupprimer
  18. Repéré en effet sur de nombreux blogs. Un Sophie Divry qui a l'air de faire l'unanimité et qui me tente bien. J'ai encore son essai, Rouvrir le roman, qui m'attend dans ma PAL.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas mal de nature en troisième partie (mais pas de limace) et quand même un chat! Oui, n'oublie pas non plus son Rouvrir le roman.

      Supprimer
  19. J'ai très envie de le lire! mais mon budget livre doit subir de sérieuses restrictions en ce moment. Et en bibliothèque, ils ne l'ont pas encore.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alors il faut attendre (ou le demander s'il existe une liste de vœux, je fais la même chose)

      Supprimer
  20. Pas d'avis car jamais lue et pourtant on la croise souvent sur les blogs, pas très tentée par celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu peux tenter un autre titre dont on parle moins.

      Supprimer
  21. J'espère bientôt me faire une opinion sur la Divry romancière, je n'ai lu que, si je peux dire, 'Rouvrir le roman" (qui n'est pas rien).
    Ma biblio n'est pas pressée de l'acheter, je pense.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Rouvrir le roman est vraiment très bien (je reconnais mon goût pour ces sortes d'écrits), après, vous avez le choix entre ses autres titres...

      Supprimer
  22. Je vais ajouter le lien de ton billet sur le mien !

    RépondreSupprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!