lundi 19 août 2019

Washington Square

Washington Square
Henry James
Paru en 1880
Lu avec la version Omnibus, 2013
Traduit par Camille Dutourd


Poursuivons notre lecture des œuvres de James. De toute façon certaines blogueuses n'hésitent pas à proposer des piqûres de rappel. Après Portrait de femme, voici Washington Square, New York, du temps où la ville était en pleine expansion (vers le nord, ai-je appris), pour une histoire démarrant vers 1850.

Cette fois, peu de personnages. Catherine est la fille du docteur Sloper. A 20 ans passés, elle n'a pas grand chose pour attirer les prétendants. Ni belle ni laide, timide, obéissant  à son père, d'intelligence moyenne. Mais elle est plutôt riche et le sera encore plus. Autant dire que son père n'apprécie pas du tout la cour que lui fait Morris Townsend, d'après lui plus attiré par l'argent de Catherine que par ses qualités. Lavinia Penniman, tante de Catherine, prend fait et cause pour le jeune couple, jusqu'à franchement pousser le bouchon un peu loin. Le temps passe, père et fille effectuent le classique voyage en Europe (une année entière!), les lignes ont-elles bougé?

Subtilité ironique, voilà une des marques de James, très fort pour explorer l'intérieur de ses personnages, en gardant un flou cependant. Je m'interroge encore sur ce que ressentaient réellement les héros, sur leurs motivations profondes, en tout cas des zones d'ombre demeurent, à chacun de picorer les indices. A chacun aussi de se satisfaire ou pas de la fin.

Les avis de cléanthe, une vie à lire, nathalie,


38 commentaires:

  1. Je me rappelle avoir lu ce roman mais sans grand enthousiasme. J'avais bien aimé le film de 1949 par contre.

    RépondreSupprimer
  2. Ah mais voilà un classique américain que je n'ai toujours pas lu. Je parle de l'écrivain et de ses oeuvres en général, pas juste ce titre. Il faudra que je commence à me pencher dessus l'année prochaine (m'enfin, j'ai toujours Faulkner qui attend...).

    RépondreSupprimer
  3. Je ne crois pas l'avoir lu, celui-ci... Et je ne l'ai même pas sur mes étagères...
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
  4. Je crois l'avoir lu, mais il ne m'a pas laissé un grand souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On a tendance à mélanger les histoires, c'est sûr.

      Supprimer
  5. J'aurais pu écrire le même commentaire qu'Aifelle ! Pourtant j'aime beaucoup Henry James.

    RépondreSupprimer
  6. Jamais lu Henry James. En même temps je ne suis pas certain que son écriture et son univers me conviennent.

    RépondreSupprimer
  7. Tu as raison, se replonger de temps en temps dans un bon vieil auteur de l'époque, ça ne fait pas de mal. Pas lu celui-ci mais j'espère avoir encore un peu de temps... :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On l'espère. ^_^ Oui, c'est agréable de se plonger dans ces ambiances, mais les gens ne changent pas, en fait.

      Supprimer
  8. idem pour moi, encore un auteur classique américain que je n'ai pas lu...

    RépondreSupprimer
  9. Je ne connais pas ce titre-là. J'aime venir sur ton blog, certaine d'y trouver autre chose que les livres de la rentrée littéraire qui affluent partout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La rentrée littéraire... ^_^ Je lis les billets, faut bien voir les avis, mais sans urgence particulière en fait.

      Supprimer
  10. Là c'est du classique, il faudrait également que je m'y mette

    RépondreSupprimer
  11. Je crois que je n'ai lu que Le tour d'écrou, et ça remonte à loin. Ton billet me donne bien envie de continuer à lire cet auteur.

    RépondreSupprimer
  12. Fine analyse psychologique avec une élégance de style (dont je regrette parfois un peu le conformisme et la longueur, mais on est en 1880). J'ai nettement préféré "Le tour d'écrou" ou "La bête dans la jungle".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, on est en 1880. Pas lu Le tour d'écrou, mais vu l'opéra et là je sens que je resterais à côté...

      Supprimer
    2. "Le tour d'écrou" est un récit ambigu, portes ouvertes vers des ténèbres paranormales ou la psychanalyse. J'ai lu d'excellents interprétations de ce drôle de livre. Bon dimanche.

      Supprimer
    3. C'est tout à fait l'impression que j'ai eue en assistant à l’opéra de Britten. ^_^

      Supprimer
  13. Henry James, tu as aussi l'intégral chez la pléiade... (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
  14. je ne me souviens plus des livres de cet auteur que j'ai lu il y a trop longtemps

    RépondreSupprimer
  15. j'avais beaucoup aimé ce roman! Je viens de trouver en poche un James pas très connu " l'Age difficile". Il a beaucoup écrit! En principe, je suis une grande fan... et pourtant j'ai abandonné " les Ambassadeurs"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, il a beaucoup écrit, romans, nouvelles, correspondance, récits de voyages, récits autobiographiques... Je découvre!
      Bonne lecture à toi!

      Supprimer
  16. Ah oui il fait partie des rares que j’ai trouvés en epub en français. Beaucoup d’ironie à l’égard de ses personnages, de la tante, de l’héroïne. Un peu cruel même. Je vois dans mon billet que j’ai écrit que Catherine était victime à la fois de son père et de James !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Victime de James!^_^ Tiens, bonne question, quelle est la part d'un auteur dans les vicissitudes d'un personnage?

      Supprimer
  17. Beaucoup aimé, tu as dû le comprendre en lisant mon article. Et j'ai également beaucoup apprécié le film qui en a été tiré.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, bien sûr, mais une histoire bien cruelle quand même.

      Supprimer
  18. Je suis furieuse en lisant ton billet, parce que j'oublie beaucoup trop mes lectures. Je me souviens l'avoir lu et aimé, mais je ne me souviens plus de la fin que tu évoques. Il va me falloir le relire ! En tous cas tu me donnes envie d'inscrire des classiques à mon programme de lecture

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi j'oublie les fins, fort souvent, ce qui permet de relire quand ça le mérite bien sûr.
      N'hésite pas à revenir aux classiques!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!

Remarque : Seul un membre de ce blog est autorisé à enregistrer un commentaire.