lundi 17 février 2020

Gallmeister vintage!

Disons-le, à une époque j'ai lu systématiquement les Gallmeister, puis je m'en suis éloignée, appréciant moins les parutions un poil bien noires ou moins 'nature'. Pour le dire clairement, j'en ai laissé tomber pas mal, qui abordaient des thèmes trop fréquents actuellement ou sentaient trop l'atelier d'écriture, bref, formatés (OK, c'est juste mon ressenti!)
Dans ma nouvelle bibli j'ai cherché ce qui m'avait échappé dans la catégorie nature writing à l'ancienne, et j'en ai trouvé deux!  (et c'est là que les lecteurs du billet se défilent fissa)(oui, toi, F, je t'ai vue!).
Pour moi :  Oldies but goldies.

D'abord, je reviens à

Testament d'un pêcheur à la mouche
John D. Voelker
Gallmeister 2007
Traduit par Jacques Mailhos


Franchement, ce type est fort : je ne connais absolument rien à la pêche à la mouche (ni à la pêche d'ailleurs), et cela ne m'attire pas a priori. Mais John Voelker, qui fut procureur dans le Michigan et auteur de romans policiers, avait une passion: la pêche à la mouche. Et il sait fichtrement bien en parler. Pas de détails trop techniques, mais beaucoup beaucoup d'humour et d'autodérision, associés à une jolie plume. A l'arrivée : je n'ai guère lâché ce bouquin. Il m'avait déjà ferrée avec Itinéraire d'un pêcheur à la mouche, et là il récidive avec de courts textes où il partage ses expériences.

"Le seul travail régulier auquel Danny et ses gars se fussent jamais adonnés consistait à chercher de nouvelles manières d'échapper à toute forme de travail régulier."

Note : Oliver Gallmeister pêche à la mouche, tout s'explique...
Les deux titres de Voelker sont disponibles avec un nouveau tirage.

Et enfin, après L'or des fous (où j'en dis plus sur l'auteur) revoilà Rob Schultheis et sa passion pour l'ouest (le vrai), au delà du centième méridien.

Sortilèges de l'ouest
The Hidden West
Rob Schultheis
Gallmeister, 2009
Traduction de Marc Amfreville

Le gars n'hésite pas à crapahuter, dans les canyons, sur le plateau du Colorado, chez les indiens et les Navajos en particulier, dans le delta du Colorado, dans des coins où la main de l’homme blanc n'a pas trop mis le pied. Et c'est fascinant.

"En 1540 Hernando de Alarcon traversa la mer de Cortès et 'découvrit' le delta. Les indiens cocopah y vivaient de puis des siècles, les Papagos connaissaient bien les lieux, mais par définition les Indiens ne découvrent jamais rien. Apparemment ils sont là, comme les pierres, les nappes phréatiques, les herbes sauvages."

Schultheiss fait montre d'une immense admiration pour les indiens, qui ont réussi à vivre (survivre?) dans des coins incroyables, et ont aussi laissé des traces de belles civilisations. Il n'est pas aveugle à leurs réalités actuelles, et par ailleurs offre des pages fascinantes sur un jeu qu'ils pratiquent (jeu de mains).

La plupart des chapitres ont été écrits il y a quelques décennies, et déjà l'auteur considérait comme dangereux de bâtir des barrages et de détourner l'eau du Colorado et de lacs immémoriaux juste pour satisfaire les besoins en eau de Los Angeles (piscine, golfs), asséchant des lacs, réduisant à la misère et au déplacement des populations (au Mexique, donc ça ne compte pas?)(et les oiseaux migrateurs encore moins)

Je laisse le lien vers le lac Mono sur wikipedia, il semble que là une action ait réussi.

56 commentaires:

  1. J'avoue, je lis au final peu de Gallmeister même si j'aime beaucoup leur catalogue: vu que la plupart des titres sont traduits de l'anglais, je les ai souvent en vo. Ben oui, pas beaucoup de nature writing chez les non-anglophones à ma connaissance...
    Sinon, je suis moyennement tentée par ces deux titres, peut-être à cause du côté chroniques un peu décousues. Et j'ai encore le livre de Paulus Hochgatterer sur la pêche à la mouche dans ma PAL. Un à la fois devrait suffire à mon intérêt pour le ferrage de poisson ;-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La pêche à la mouche, exact, ne pas en abuser, mais là c'est vraiment 'pêchu' (ha ha)

      Supprimer
  2. Je ne les ai pas lus ces deux-là et je note, parce que, comme toi, je me suis éloignée de Gallmeister.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Souvent déçue par les derniers... Mais on peut revenir aux anciens, qui ne sont pas moins bons après des années, c'est un signe.

      Supprimer
  3. J'avais bien aimé le roman de Voelker, l'autre je ne le connais pas....

    RépondreSupprimer
  4. Ah oui, très "nature" tout ça ! Peut-être pas pour moi, même si je ne trouve plus très souvent mon compte dans les nouveaux Gallmeister non plus. Les derniers que j'ai aimés, de Chris Offutt et Edwawrd Abbey, ne sont plus précisément des nouveautés !

    RépondreSupprimer
  5. J'ai en effet déjà lu de très bons avis sur le premier, pourtant à priori je ne me serais pas jetée dessus.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pareil, moi je lis ça à cause de Gallmeister, et ensuite ça se passe bien.

      Supprimer
  6. Gallmeister réédite et édite et oui, je suis d'accord, beaucoup de choses qui se ressemblent et qui sont attendus par son public (public très fier de ne pas être formaté justement). Et donc comme partout il faut faire un peu de tri ! Je note tes 2 titres qui ont l'air de bon aloi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Du bon vieux Gallmeister de derrière les fagots, avec de la nature, des réflexions, de l'humour.

      Supprimer
  7. Je me souviens de la grande période Gallmeister, de nombreuses découvertes sur tes pages. Je te rejoins sur l'évolution de leurs parutions ( j'ai encore quelques titres notés catégorie Vintage :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, je lisais quasiment tout le catalogue... Maintenant, sauf quelques romans, ça me tombe des mains, ça ressemble aux autres éditeurs... Il me reste une vieillerie sur les étagères, quand même.

      Supprimer
  8. Je ne connaissais pas du tout ces éditons, merci pour la découverte !
    Bonne journée !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un bon éditeur, qualité, soin. mais je lui reproche trop de noir ces derniers temspps.

      Supprimer
  9. Rien à voir avec ton billet, bien que je l'ai lu attentivement... Je rebondis sur le commentaire que tu as laissé chez Athalie, à propos de Tokarczuk. J'avais noté que tu participais à la LC du 2 mars de Dieu, les hommes... C'est toujours bon pour toi ?

    Et sinon, j'aime beaucoup les nouvelles présentations poche de Gallmeister (du coup j'ai tendance à en lire plus qu'avant !!)..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Heu non, j'ai emprunté le roman, puis laissé sans démarrer, en fait, et je l'ai rendu à la bibli -je dois gérer les dates- donc ne pas compter sur moi (et à vous de me tenter à fond!!!)

      Supprimer
    2. D'accord c'est noté, j'espère que tu le réemprunteras plus tard, il est excellent !

      Supprimer
    3. Rien ne presse, je compte sur vous tous pour les piqûres de rappel.

      Supprimer
  10. je ne suis aucune maison d'édition, c'est sans doute une erreur depuis peu je mets la maison d'édition dur Luocine pour m'obliger à retenir un peu le nom de la maison d'édition.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. A une époque quand j'ai changé de site je voulais le faire, et puis pfff je ne l'ai pas fait, dommage...

      Supprimer
  11. Réponses
    1. Je n'ai pas caché les thèmes, bien décrits mais qui restent tels. ^_^

      Supprimer
  12. Je connais cet éditeur et c'est vrai que j'aime assez lire les auteurs publiés chez lui, je note donc ces deux -là que je ne connais pas du tout ! Merci de nous en parler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ne sont pas récents, mais le contenu demeure excellent.

      Supprimer
  13. ce que je préfère chez eux ce sont les premiers livres de nature writing à une époque où on ne trouvait pas grand chose, j'ai aimé certaines séries polars mais pas tous et puis quelques romans magnifique comme Wilderness ou Birdy ou le roman de Jean Heagland

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a du bon actuellement, mais parfois ça me tombe des mains. Je préfère de la non fiction.

      Supprimer
  14. Sur la pêche à la mouche, j'ai adoré Meurtres sur la Madison de Keith McCafferty (chez Gallmeister bien sûr). Bon je n'irais peut-être pas jusqu'à lire ce Testament, mais c'est délicieux, on prend le temps d'admirer la nature avec cette pêche.

    RépondreSupprimer
  15. Assurément vintage ! Je me souviens que le premier faisait partie d'une sélection sur le thème "Amérique sauvage" sur une table du Virgin Megastore quand j'étais au lycée, donc environ à sa date de sortie... Je note les 2 titres car mon peu d'intérêt pour la pêche m'avait fait passer à côté !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce Voelker sait raconter les histoires (pas besoin d'aimer la pêche!)

      Supprimer
  16. Gallmeister est une maison d'édition que j'apprécie, pas tout, tu as raison, surtout ces dernières années, mais ça reste quand même une valeur (à peu près) sûre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est de la belle ouvrage et de bons choix, après, chacun ses préférences en lecture.

      Supprimer
  17. Haha j'ai bien vu le clin d'oeil mais j'ai lu jusqu'au bout ! Bon, comme tu le sais, j'ai eu ma dose de "nature writing" pour l'année déjà dès janvier, et comme ce ne sont pas les tentations qui manquent dans ma PAL, je saurai résister sans trop d'effort.;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas de souci, c'était histoire de s'amuser. Mais quand même ça m'a plu et le second ouvre des horizons...

      Supprimer
  18. Et bien moi je n'ai jamais lu un livre de cette maison d'édition... Par quoi je commence ? :-) (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu vis dans une grotte? Si tu aimes les trucs nature, tape sur Nature en colonne de droite de mon blog, si tu aimes les romans, ben fouine en bibli ou librairie ou sur les blogs?
      Tente Edward Abbey, c'est quand même du lourd, là.

      Supprimer
    2. Je vais essayer Edward Abbey (Goran : https://deslivresetdesfilms.com)

      Supprimer
    3. Avec lui tu as du non fiction nature, et de l'écolo terrorisme(?)(heu) avec Le gang de la clé à molette, et Le feu sur la montagne, plus gentil. J'ai tout lu (bien sûr)

      Supprimer
  19. j'ai lu le premier il y a fort longtemps - après je ne suis pas trop fan des récits comme le second, à la limite du guide nature (un genre que vous êtes beaucoup à aimer .. mais pas moi) et pour les tribus indiennes (que j'adore) je préfère lire leurs propres livres à présent :-)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Très nature, oui, le second, mais j'ai apprécié sa connaissance des indiens (et, oui, on peut lire des livres dont ils sont les auteurs, sans doute plus facilement maintenant)

      Supprimer
  20. Ces couvertures étaient tellement plus belles que celles d'aujourd'hui chez Gallmeister. Franchement je n'accroche pas du tout à leur nouvelle charte graphique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouf, je ne suis pas seule à apprécier la sobriété des anciennes couvertures (même si les nouvelles sont belles, quand même). Mais de toute façon c'est ce qui est dans le livre qui m'intéresse.

      Supprimer
  21. J'ai aussi lu quelques Gallmeister et ceux lus étaient de bonne facture. Après, je les trouvais tous quand même sombres. C'est vrai aussi que cela fait longtemps que je n'en ai pas ouver un.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les trop sombres, j'ai lâché. Mais les 'nature pure et dure', j'aime toujours.

      Supprimer
  22. Je préfère les sombres aux nature, contrairement à toi... mais bon, Gallmeister, j'emprunte!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé oui, on sait que c'est du boulot sérieux, chez cet éditeur!

      Supprimer
  23. Je n'ai jamais été une grande adepte de cet éditeur (par pure méconnaissance), mais j'ai succombé à la mode (cet éditeur fait vraiment fureur dernièrement en effet) et lu (et été déçue) par les derniers que j'ai lus (dont le Gabriel Tallent).
    En revanche, j'avais déjà vu que cette histoire de pêche à la mouche était passionnante. J'y viendrai peut-être...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le Tallent m'est tombé des mains... Je reste donc adepte des vieilleries parues. ^_^

      Supprimer
  24. Je ne connais absolument pas mais j'aime bien les titres de ces deux livres. avant même d'avoir lu le résumé, ils ont attisé ma curiosité!
    Daphné

    RépondreSupprimer
  25. Je me défile aussi ! Je n'ai lu qu'un roman de cet éditeur, et franchement, ce n'est pas trop pour moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des parutions vraiment différentes (j'en abandonne certaines je l'avoue)

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!