jeudi 25 mars 2021

L'année des deux dames


 L'année des deux dames

Catherine Faye et Marine Sanclemente

Paulsen, 2020


"L'originalité d'Odette est sûrement ce qui a valu à nos deux héroïnes d'entrer dans la chronologie locale. L'année des sauterelles, l'Année des inondations, l'Année des coeurs de palmier ou encore l'Année des feuilles, qui marque l'introduction des billets de banque au Tagant en 1920. En Mauritanie, chaque année était naguère identifiée par un nom, un événement. Pour honorer le parcours extraordinaire des Françaises, leur courage et leur endurance, les habitants marquent au fer rouge celle de leur passage. Pour les Maures, 1934 sera à jamais l'année des deux dames."

Odette du Puigaudeau et Marion Sénones, les exploratrices en question, ne m'étaient point inconnues (voir le billet sur les trois livres disponibles). Des décennies plus tard, les journalistes Catherine Faye et Marine Sanclemente décident de partir sur leurs traces et refaire si possible leur voyage. Elles devront éviter certains coins peu sûrs, voyager en 4x4, sauf une méharée de 300 km quand même!, et découvrir la Mauritanie moderne, quoique à la fin de la vie d'Odette et Marion un tournant avait été pris.

Citant Odette assez régulièrement, leur narration en chapitres alternés (chaque auteure a sa personnalité) est vive et se lit fort aisément. L'idée était aussi de retrouver les lieux où les deux françaises avaient vécu, et même des personnes les ayant connues ou en ayant entendu parler précisément. Il se dégage un portrait parfois différent de l'autobiographie d'Odette. 

A découvrir, aussi pour un voyage en Mauritanie...

D'accord, elles ne sont plus trop connues, mais je m'étonne que personne n'ait su leur dire avant leur voyage où étaient enterrées Odette et Marion?

Avis : babelio,

24 commentaires:

  1. Normal qu'il y ait des différences avec l'autobiographie, les perceptions ne doivent pas être les mêmes. Ça me fascine ces femmes qui partait à l'aventure à une époque où ce n'était vraiment pas la mode pour elles !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. D'abord Odette ne parle pas de ses prises de position dans les dernières années de sa vie, normal puisqu'elle écrit sur ses années en Mauritanie.
      Près d'un siècle s'est écoulé depuis. Pour elles, cela leur donnait la liberté de vivre à leur guise (mais elles ont eu une vie avant la Mauritanie!)

      Supprimer
  2. il y a des années chez phébus je crois j'ai lu Odette Puigaudeau et c'était une exploratrice aventurière qui m'avait beaucoup plu

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est ressorti chez libretto, trois poches très intéressants. Voir mon lien.
      Bien sûr que c'est à lire!

      Supprimer
  3. Je ne connais pas ce livre, mais j’ai dans ma bibliothèque celui d’Odette du Puigaudeau « Pieds nus à travers la Mauritanie » chez Phébus (1992)….

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'ai lu, en fait il y a trois tomes (à découvrir aussi!)

      Supprimer
  4. Elles me plaisent bien ces deux dames! J'aimerais bien les connaître

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Facile! Libretto a ressorti les écrits d'Odette!

      Supprimer
  5. Ah je note, je ne connaissais pas du tout. Cela m’aèrera l’esprit !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait, l'ancien voyage, et le nouveau.

      Supprimer
    2. Addendum : j'ai trouvé Odette du Puigaudeau en librairie ! Y a plus qu'à...

      Supprimer
    3. Les trois volumes sont complémentaires!

      Supprimer
  6. Cette fois, c'est deux inconnues d'un coup pour moi !

    RépondreSupprimer
  7. Tiens c'est Géraldine qui avait prévu un voyage en Mauritanie (repoussé cause Covid mais ce livre l'intéressera sûremennt du coup). Bon, moi les récits de voyage en ce moment, c'est pas l'idéal on dirait. Je cale avec le Bouvier...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hum, j'aimerais aussi, même s'il y a des zones peu recommandées actuellement, en Mauritanie.
      Bouvier c'est spécial, je n'y étais pas entrée du premier coup. Mais insiste, si!

      Supprimer
    2. Bien que Bouvier soit un excellent écrivain voyageur, je crois qu'on peut dire qu'il est "normal" de dire que ce n'est pas non plus "évident" d'y entrer immédiatement. Donc comme le dis Keisha, il faut insister...

      Supprimer
    3. Pour l'usage du monde, je me souviens de l'impression de commencer le voyage en pleine étape! Mais ensuite c'était du bonheur!

      Supprimer
  8. Je ne les connaissais toutes deux que de noms peut-être grâce à toi d'ailleurs...Lire leurs aventures me plairaient ! Merci pour la découverte de ce livre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, peut-être les trois livres relatant les aventures dans les années 30. Pour le livre présenté aujourd'hui, il s'agissait de retrouver leurs traces; tout est intéressant , de toute façon.

      Supprimer
  9. Réponses
    1. Intéressant de comparer les deux voyages, aussi.

      Supprimer
  10. Un livre qui me semble destiné, pour "compenser" mon voyage en Mauritanie annulé en décembre dernier pour cause évidente. Du coup, j'ai dans ma PAL un livre d'Odette, que j'avais acheté pour m'instruire sur la destination.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu ne regretteras pas ta lecture... en attendant de pouvoir y aller!

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!