lundi 23 janvier 2023

L'Europe réensauvagée


 L'Europe réensauvagée

vers un nouveau monde

Gilbert Cochet Béatrice Kremer-Cochet

Préface de Baptiste Morizot

Babel, 2022


Hé oui, on est complètement dans mon créneau, et après Ré-ensauvageons la France de Gilbert Cochet et Stéphane Durand (pas de billet!)(mais si, je l'ai trouvé!!!) (toujours chez Actes sud, collection Mondes sauvages, mais en poche, youpee!) j'ai agrandi mon monde à l'Europe.

Morizot explique d'abord clairement que le ré-ensauvagement n'est pas contre l'être humain, il s'agit souvent de redonner la place à la nature, elle ne demande que cela si on la laisse faire. Pas d'inquiétude, un loup ne s'installera pas dans votre jardin, de toute façon il vit en meute et a besoin d'espace. Mais, rêvons avec les auteurs, on pourrait un jour voir des ours bruns capturer des saumons dans nos rivières, plus la peine de polluer la planète pour aller au bout du monde admirer ces scènes.

Cet ouvrage parcourt l'Europe, ses montagnes, forêts, fleuves et rivières, ses côtes aussi, exposant l'état des lieux, avec en règle générale des espèces ayant frôlé (ou hélas plus que frôlé l'extinction), mais pour beaucoup ayant su profiter de leur protection. Le ton général du livre est à l'optimisme (mesuré et circonstancié) et à l'enthousiasme, ce qui change de trop de pessimisme, mais restons vigilants.

Quelques citations (mais l'on apprend plein d'autres choses!)

" Dans le parc national suisse, les 1500 chamois s'autorégulent depuis plus d'un siècle autour de la densité optimale de 10 individus pour 100 hectares (soit un kilomètre carré). Aucune intervention humaine n'a été nécessaire pour le maintien de cet équilibre."

"Il y a plus d'ours sur le continent européen que dans les Etats-Unis et le Canada réunis."

"Les fleuves libres et sauvages, gratuitement et inlassablement, entretiennent nos côtes, nourrissent la mer et approvisionnent nos plages en sable blond avec l'élégance de la courbe."

Il y a aussi la comparaison de l'intervention tchèque face à une attaque des épicéas par des scolytes et le laisser-faire en Allemagne. A l'arrivée, la non intervention était le bon choix.

Avis babelio

40 commentaires:

  1. A l'inverse de toi, "Ré-ensauvageons la France" est le seul titre sur lequel j'ai écrit un billet. Quelle formidable collection ! J'ai emprunté un Morizot à la bib, "Sur la piste animale", il faut absolument que je trouve le temps de le lire...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai fouiné, hé si j'ai un billet sur la France.^_^
      De Morizot j'ai parlé de Manières d'être vivant et j'ai lu sans en parler Sur la piste animale. Je m'y perds un peu, mais bref, cette collection est géniale!

      Supprimer
  2. j'avais noté le précédent alors pourquoi se priver en plus c'est tout à fait dans l'esprit européen tel qu'on voudrait le voir tout le temps

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exact, on note des décisions internationales, après tout par exemple le chamois ou autre vivant dans les alpes se moque des frontières, et une pollution ne s'arrête pas au milieu de la mer.

      Supprimer
  3. Déjà des oiseaux et des insectes, des reptiles, des petites bêtes simples, qui font le bonheur de la vie, ce serait si bien.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'oublie pas les bestioles de mon jardin et surtout les oiseaux qui semblent vouloir créer un lieu de rendez-vous reproduction au cœur de la ville (prudemment, sur les îles)

      Supprimer
  4. Il me semblait avoir déjà noté ce livre chez toi, mais il s'agissait de la France. Bref, celui des deux que je trouverai à la médiathèque me conviendra, ça complètera Bêtes de ville que j'ai beaucoup aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hé bien bonne idée, de toute façon il n'y a pas trop de redites vraiment, j'ai apprécié ma balade en France, et la vision européenne, qui va loin!

      Supprimer
  5. Moi aussi; c"est tout à fait mon créneau. Je le note

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une belle collection, voir avec ta bibli. Mais là c'est du poche.

      Supprimer
  6. Il faut absolument que je lise quelque chose de Baptiste Morizot, ma bibliothèque doit bien avoir quelques titres en rayon. Et je vais voir s'ils ont quelques spécimens de la collection.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, mieux vaut tenter en bibli, avec Morizot c'est toujours intelligent et intéressant (c'est le cas de son introduction éclairante) mais dans certains de ses livres il se glisse de la philo et là je suis moins costaude. Sur les loups et le pistage, c'est fabuleux.
      Sinon, oui, tente cette collection!

      Supprimer
  7. voilà un auteur qui doit plaire a beaucoup de blogueuses dont
    je commence à connaître les goûts

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais qui est visé, là? ^_^ Perso, j'assume, et j'en ai d'autres sur les étagères...

      Supprimer
  8. J'ai l'impression d'être la seule ici à ne pas connaître Baptiste Morizot. J'ai fait une petite recherche sur Wikipédia et j'ai vu qu'il est maître de conférence en philosophie à l'université d'Aix-Marseille. Il y a aussi des podcasts sur le site de Radio France (France Culture et France Inter). J'écouterai ça tranquillement plus tard.
    https://www.radiofrance.fr/personnes/baptiste-morizot

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci, j'ignorais l'existence de ces podcasts. Je conseille aussi le livre de Cochet, c'est facile à lire.
      En fait je connais tout ça grâce à la collection chez Actes sud, que je recherche (sans toujours acheter)

      Supprimer
  9. Oui, oui, j'ai acheté Manières d'être vivant (en poche), y'a plus qu'à... C'est typiquement le genre de lecture sur laquelle je n'écrirai pas de billet, a priori..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chic si l'on trouve de plus en plus de poches dans cette collection. De mémoire, tu auras un chapitre avec Spinoza (un jour je lirai cet philosophe? ^_^). Sur la piste animale est TB (avec en particulier des loups...)
      Après, oui, les billets ce n'est pas une obligation...

      Supprimer
  10. Redonner sa place à la nature, voilà une initiative géniale bien que plutôt utopique. Je trouve dommage qu'on doive réintroduire des animaux, mais c'est mieux que rien. De plus, il y aura toujours des chasseurs ou des braconniers pour refaire le vide.
    Mais bon, j'vais essayer d'être plus optimiste...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, hélas, dans mon coin chaque week end 'ils' (les chasseurs) sont de sortie! OK, il y a beaucoup de sangliers. Bref, le débat continue!

      Supprimer
  11. Un livre qui a l'air vraiment intéressant, moi qui n'y connaît rien mais qui reste persuadée que les animaux doivent rester et qu'il y a de la place pour tout le monde.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre facile d'accès, clair, précis, qui donne espoir. Oui, il y a de la place pour tous.

      Supprimer
  12. Je sais à qui je vais offrir ce titre ... Mon fiston ! Il finit son master en droit de l'écologie et comme ça, il me fera un résumé .... Je eine toujours à sortir du romanesque.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Que ça m'a l'air intéressant, ce master (et j'apprends que ça existe). J'espère que le fiston aimera.

      Supprimer
  13. Si clairement on pouvait ne plus opposer mais au contraire cohabiter harmonieusement ce serait top. J'admire tous ceux - comme Morizot - qui prêchent inlassablement et sans jamais se décourager et tous ceux qui contribuent à travailler dans ce sens par leurs écrits.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On est bien d'accord! Cela évolue lentement, mais sûrement on l'espère.

      Supprimer
  14. Plus d'ours en Europe ! En Russie, je suppose ? Voilà un titre que je note, et la collection - de quoi encourager.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En Europe de l'est plutôt que de l'ouest, en effet. De bons titres, et accessibles pour la plupart (parfois un peu compliqués, mais pas ceux de Cochet)

      Supprimer
  15. "Il y a plus d'ours sur le continent européen que dans les Etats-Unis et le Canada réunis." Non, mais moi, je demande déjà juste à voir un chevreuil, un lièvre, une biche ou un sanglier (de pas trop près celui-là), haha !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ecoute, on a vraiment fait des efforts!!! Récemment j'ai vu -de jour- un renard dans un chemin pas loin de chez moi. A mon grand étonnement et émerveillement.
      Rouler de nuit ne marche pas à tous les coups.

      Supprimer
  16. Je l'ai noté car je n'ai encore pas découvert cet auteur...J'aime ces moments furtifs qui nous laissent toujours surpris quand on croise un animal sauvage. Merci pour cette belle chronique

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'animal est aussi surpris! Toujours de beaux moments. (sauf si le sanglier bute la voiture ^_^)

      Supprimer
  17. Un beau sujet ! associé à l'optimisme, c'est devenu rare !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est à noter, en effet. Même si ça reste fragile bien sûr.

      Supprimer
  18. Je suis toujours très heureux de découvrir de tels titres chez toi ! Intéressant, même si j'ai du mal à imaginer quel peut être le contenu d'un tel livre. L'histoire du scolyte est intéressante en fait, je me souviens très bien de ces débats alors en Tchéquie. Il faut dire que ces desséchements soudains de pans entiers de la forêt en Bohême étaient impressionnants (parce qu'on a misé beaucoup sur cette essence, au détriment de la diversité, une nouvelle fois). Merci pour la chronique !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Et j'en ai encore sous le coude sur mes étagères!
      Le livre explique mieux que moi cette histoire de scolytes. Mais il y a plein de faits intéressants dans ce genre de livres.

      Supprimer
  19. Celui-ci est dans une des succursales d'une des médiathèques où je suis inscrite. Je l'ai mis sur ma liste d'envies car j'ai atteint mon quota de réservations.
    Bon week end.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il parle entre autres de la Méditerranée!
      Ne pas l'oublier, alors. Bonne journée, bonnes lectures.

      Supprimer
  20. Il a toutes les chances de me plaire et je n'ai encore jamais lu cet auteur je suis donc curieuse de le découvrir !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un poche informatif, sympathique, qui ouvre nos horizons.

      Supprimer

Ce coup ci, je remets la modération des commentaires, espérant ainsi vous éviter de devoir cocher au hasard des photos floutées!
Dites-moi si ça vous arrive encore, merci!